L’avortement clandestin au Maroc...

Discussion dans 'Info du bled' créé par kochlok03, 30 Septembre 2007.

  1. kochlok03

    kochlok03 Visiteur

    J'aime reçus:
    114
    Points:
    0
    Réalité sociale et vide juridique


    L’avortement clandestin se pratique quotidiennement au Maroc, par des gynécologues privés, par des médecins généralistes, par des sages femmes et des infirmières au domicile ainsi que par des charlatans. C’est une réalité médicale, sociale et de santé publique, pour laquelle les professionnels de la santé et les autorités sanitaires font la sourde oreille.

    Pour Dr Chafik CHRAIBI, professeur de gynécologie à la faculté de médecine de Rabat et chef de service au centre national de santé reproductrice, l’avortement clandestin, fait dans des conditions non médicalisées, hypothèque la fertilité future, voire il met en péril la vie de la femme qui le subit. Il estime qu’à peu prés 300 avortements clandestins sont réalisés chaque jour à travers tout le Royaume. En sachant qu’au Maroc, le taux de mortalité maternelle est de 227 /100 000 naissances. Soit environ 1000 femmes qui décèdent au moment de l’accouchement, le pourcentage de mortalité par avortement est de 12% soit 120 décès par an Pr. C. CHRAIBI, précise qu’au Maroc, seul l’interruption thérapeutique de grossesse est l’avortement légalisé et autorisé au Maroc. Et il précise, bien que l’avortement légal à des indications médicales précises, les pathologies maternelles graves ou pouvant être aggravées par la grossesse, telles les cardiopathies, les néphropathies ou les rétinopathies, ainsi que les malformations fœtales graves ou létales, il n’en demeure pas moins que le législateur ne prévoit la légalité de l’avortement que dans le but de sauver la vie de la mère ou d’écarter une menace grave qui pèse sur sa santé physique ou psychique. La loi qui autorise l’avortement ne prévoit rien pour le produit de conception. C’est une première grande lacune, à laquelle doit s’attaquer le législateur en urgence, scande Pr C.CHRAIBI.

    Que dit la loi actuelle. Pour l’article 449 du code pénale, quiconque par aliments, breuvage, médicaments, manœuvres, violences ou par tout autre moyen, a provoqué ou a tenté de provoquer l’avortement d’une femme enceinte, qu’elle y ait consenti ou non, est puni de l’emprisonnement d’un à cinq ans et d’une amende de 200 à 500 dh. Si la mort en est résulté, la peine est la réclusion de dix à vingt ans (art. 450). Si l’individu se livre habituellement à ces actes, les peines sont doublées. Pour l’Art. 453, l’avortement n’est pas puni quand il vise à sauvegarder la vie de la mère à condition qu’il est consentement du conjoint. En l’absence de ce consentement, il faut avoir celui du médecin chef de la préfecture et en cas d’urgence, il suffit que ce dernier soit seulement avisé. Pour l’Art. 454, la femme qui s’est livrée à l’avortement est punie de six mois à deux ans de prison. Pour l’Art. 455, puni l’avorteur de deux mois à deux ans, même si l’acte n’a pas abouti. Et des mêmes peines, le vendeur des produits avortant et les complices d’avortement. De par sa pratique quotidienne, voyant des femmes se présentant aux services des urgences, ayant introduit des produits contendants dans leurs vagins, ou ayant absorbés de breuvages, parfois très toxiques, dans des tentatives d’avortements, le Pr. C.CHRAIBI, lance un appel au législateur, de penser à une actualisation des textes ainsi qu’à des formes de libéralisation de l’avortement, avec évidement des gardes fous très strictes. Et il donne pour preuve, les pays occidentaux, ou plus proche de nous la Tunisie, qui ont libéré l’avortement, ou ils ont constaté, qu’il n’ y a pas pour autant plus d’interruption de grossesse, mais plutôt une activité médicale réglementée au profit de la santé maternelle et infantile.


    lopinion

     
  2. linvite

    linvite L'âme de samurai!!

    J'aime reçus:
    135
    Points:
    63
    300 avortement par jour ça fait 108000 par an [21h]

    ila 7emlat la femme , ou fat 40 jours , l9adiya katwelli fiha 9atl rrou7

    wakha weld zzina , walakine 3endou l7a99 fel7ayate , 7etta wahed ma 3endou l7a99 y9etlou. :mad:
     
  3. blanca

    blanca Accro Membre du personnel

    J'aime reçus:
    160
    Points:
    63
    ha bach kaychej3o al fasad
    kaygolo m3a rasshoum au cas ou y'a une grossesse y'a la possibilité de faire un avortement d'une maniere clandestine bla ma y3ref hta chi 7ed ou ma tkounch chouha

    lah yketeb f rassna l khir
     
  4. Fanida

    Fanida OUM LYNA

    J'aime reçus:
    161
    Points:
    63
    merci koch dima katjib des sujets interessant.
    malheuresemet hadchi kter fleblad, la faute a qui au parents elli tal9in wladhoum ma3arfin 3lihoum walou??
    la faute au fille qui ont perdu leur pudeur??
    la faute a ces gens qui se sont eloignée de la religion?????????

    wella koulchi hadchi mejmou3
     
    1 personne aime cela.
  5. Souricette

    Souricette Visiteur

    J'aime reçus:
    14
    Points:
    0
    3la si une fille tombe enceinte c ke raha mamezianach, vous dites n'importe quoi f7al li vous ne connaissez pas le Maroc, rah il y a les viols, des cas d'inceste, chno bghitohom ydiro hado, garder l'enfant ????
     
  6. blanca

    blanca Accro Membre du personnel

    J'aime reçus:
    160
    Points:
    63
    sem7ili a khti au cas du viol rah c autre chose
    dans ce cas la fille est une victime et c'est au justice de lui defendre et defendre ses droits
     
  7. Souricette

    Souricette Visiteur

    J'aime reçus:
    14
    Points:
    0
    wa rah 7ta en cas de viol c interdit l'avortement men ghir si la vie de la mere est en danger, la vie ca veut dire ila kant gha tmoute machi ila kant ghta3ich m3adba.
     
  8. linvite

    linvite L'âme de samurai!!

    J'aime reçus:
    135
    Points:
    63
    biensur , c interdit de tuer un futur enfant il a le droit de vivre , ce n'est pas parceque le societé n'acceptent pas qu'on va commettre des crimes en tuant les futur enfants :confused:
     
  9. blanca

    blanca Accro Membre du personnel

    J'aime reçus:
    160
    Points:
    63
    ana je parle pas l'avortement au cas du viol
    pcq au cas du viol si la fille declare etre victime du viol dans ce cas si le pére est connu rah le bebe kay9iydouh f smiyet bah b l 9anoun et mm quand le pére est inconnu kaykouno des papiers legals pcq kima gelt rah la fille est devenus victime
     
  10. Souricette

    Souricette Visiteur

    J'aime reçus:
    14
    Points:
    0

    oui pourquoi tuer un FUTURE enfant qui va peut etre etre vendu a des resaux de pedophilie ou a des mendiants , ou tué bien apres sa naissance par sa propre mère parce que ce bébé va lui gacher la vie.
     
  11. Souricette

    Souricette Visiteur

    J'aime reçus:
    14
    Points:
    0

    walayni rah il y a des filles de 14, 15 ans qui sont tombée enceinte apres un viol par leur pere ola un proche, kifach ghaykoune had l'enfant legal, o kifach bghiti had la fille tkemel la vie dialha.
     
  12. linvite

    linvite L'âme de samurai!!

    J'aime reçus:
    135
    Points:
    63
    chacun assume ses responsabilités , et le fait de pretendre que cet enfant soit vendu aux reseaux des pedophilies ne nous donne pas le droit de le tuer.
     
  13. Souricette

    Souricette Visiteur

    J'aime reçus:
    14
    Points:
    0
    tu es contre l'avortement parce que notre religion l'interdit, c ca ?
     
  14. linvite

    linvite L'âme de samurai!!

    J'aime reçus:
    135
    Points:
    63
    sans pour autant rentrer dans un débat "religieux" les consequences néfastes d'un tel comportement sur la sociète est bel et bien vue.

    les gens deviennent de plus en plus irresponsable et on prends les choses au leger , des relations comme on veut et si on a des enfants c pas grave. et alors c la societe qui s'effondre puisque la base qui est la famille n'existera plus.

    et c bel et bien la religion qui nous trace un chemin pour bien vivre dans cette terre !! n'est ce pas?
     
  15. Souricette

    Souricette Visiteur

    J'aime reçus:
    14
    Points:
    0
    Je le dis encore, les filles ne tombent pas enceinte juste 7it 9elbo 3liha, et moi personnellement je suis pour l'avortement si c'est un viol d'une mineur de 14 ans ou dans un cas d'inceste.
     
    1 personne aime cela.
  16. blanca

    blanca Accro Membre du personnel

    J'aime reçus:
    160
    Points:
    63
    kifach had l bent tkemel 7yatha ou hia daret jarima kbira 3nd lah wa hia 9atl nafs bighayri 7a9 ??????????????
    aparement t'as pas compris mon point de vue : j'ai dis aue les filles victimes du viol leurs situation est claire devant la justice et la société >>>>elles sont des victimes elles n'ont rien fait d'illegale ou illicite
    donc la situation de ces enfants est claire devant la justice

    par contre les filles li houma mchaou l fasad hadou kan3taberhoum atfal zina et c'est illegal et illicite par contre hado ghaltine ou khasshoum yt7emlo al 3o9ouba dial dikchi li daro


    ou f les deux cas l'avortement est 7ram sauf f des exeptions ou y'a un danger 3la le bébé oula 3la la mére
     
    1 personne aime cela.
  17. Souricette

    Souricette Visiteur

    J'aime reçus:
    14
    Points:
    0
    d'accord et qu'est ce que ces filles doivent faire avec ces bébés ? apres la naissance.
     
  18. blanca

    blanca Accro Membre du personnel

    J'aime reçus:
    160
    Points:
    63
    bien sur min al wajib 3liha trebih ou tkebro
    et si la société est juste envers cette fille son entourage va l'aider bach trebih
     
  19. Souricette

    Souricette Visiteur

    J'aime reçus:
    14
    Points:
    0
    Chacun voit les choses a sa façon.

    Il y a bcp de filles violées qui sont obligées de quitter leur maison apres la naissance parce que c'est la honte pour leur parents 9dam jirane et parce que aucun garcon ne voudra se marier avec elles.

    ola ds le cas ou la fille est violé pqr un proche qui peut etre son frere, chno ghadi dir hadi, had l'enfant menni yekber, elle va lui dire voila ton oncle qui est aussi ton père.
     
  20. blanca

    blanca Accro Membre du personnel

    J'aime reçus:
    160
    Points:
    63
    c'est pas de sa faute que notre société est composée de gens ignorants
    l mohim hia rassha wakha tmchi t3ich bou7diha en plus daba kayn des assosiations qui aidenet ces jeunes filles a s'integrer avec leurs enfants dans la société
     

Partager cette page