L’Europe fête ses 60 ans aux abattoirs de Casablanca

Discussion dans 'Art' créé par @@@, 7 Mai 2010.

  1. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    [​IMG]


    · Anniversaire de la «déclaration Schuman»

    · Lanceurs de drapeaux, dragons, cirque et feu au programme



    C’est une première. L’Europe fête, ce samedi 8 mai, ses 60 ans au Maroc, plus précisément aux anciens abattoirs de Casablanca. Cette année, les manifestations auront lieu dans plusieurs villes européennes, puisqu’il s’agit de l'anniversaire des 60 ans de la consécration de la «déclaration Schuman».

    «L’objectif de cette journée à Casablanca est de célébrer la fraternité entre le Maroc et l’Union européenne et de favoriser, également, les échanges culturels entre les deux parties», indique-t-on auprès du Conseil de la ville de Casablanca.

    Ouverte au grand public, la manifestation est organisée par la présidence espagnole de l'Union européenne, la délégation de l'UE, les Etats membres et leurs instituts culturels, avec la coopération du Conseil de la ville de Casablanca, la wilaya, l'association Casamémoire et l'EAC L'boulvard.

    A cette occasion, la ville de Casablanca met à la disposition des organisateurs ses anciens abattoirs pour abriter les festivités. Le Conseil de la ville participe, également, au montage du projet et apporte, ainsi, son soutien général et logistique à cette manifestation, première du genre.

    Dès l'après-midi de ce samedi 8 mai et jusqu’à minuit, les anciens abattoirs de Casablanca prendront des allures d'une place de village animée. Des spectacles de rue s'y dérouleront dans une atmosphère populaire et festive. De «Sbandieratori de Florence» (un groupe de lanceurs italiens de drapeaux) à la «troupe Sarruga de Madrid» (un groupe espagnol de dragons géants en papier), les organisateurs promettent une ambiance et un programme riche en animation.

    Des percussionnistes madrilènes (Toom Pak) redonneront vie à un matériel urbain recyclé faisant, ainsi, vibrer les gens en rythme et en énergie. Aussi, des jongleurs belges (Shake That) mèneront un jeu nouveau en présentant un spectacle pétillant. La «Salamandre», une troupe française revisitera à sa manière la dualité du monde autour du feu. Le Maroc sera représenté par le cirque de Salé, soutenu par la Finlande.

    Il exposera une galerie de portraits du quartier Sidi Moussa sublimée poétiquement par la performance de jeunes artistes en herbe. Et c’est le talentueux DJ Mood qui clôturera cette journée en musique.





    http://www.leconomiste.com/
     

Partager cette page