L’ex-P-DG de Sun dénonce la guerre des brevets menée par Apple

Discussion dans 'High tec' créé par mejihad, 16 Mars 2010.

  1. mejihad

    mejihad ... بوكرش و ودادي على

    J'aime reçus:
    230
    Points:
    63
    [​IMG]
    Alors qu’Apple attaque Nokia et HTC en justice pour violation de brevets, Jonathan Schwartz, l’ex-P-DG de Sun, estime que cette guerre initiée contre des concurrents dessert les intérêts d’Apple.

    Alors qu’Apple s’est engagé dans des batailles judiciaires contre Nokia et HTC pour violation de brevets, Jonathan Schwartz, l’ex-P-DG de Sun Microsystems, dénonce les pratiques peu catholiques de Steve Jobs en matière de détournement de la propriété intellectuelle.


    Dans un billet publié sur son blog intitulé “Les bons artistes copient, les mauvais volent”, Jonathan Schwartz dénonce les mauvaises technique employées par Apple pour défendre ses produits.


    En 2003, Sun a dévoilé un prototype de bureau Linux baptisé “Project Looking Glass”.


    Après avoir eu vent de ce projet, Steve Jobs a fait remarquer à Jonathan Schwartz que les effets graphiques de ce bureau “empiètent sur la propriété d’Apple”.

    L’ex-P-DG de Sun ne s’est pas démonté et a répliqué à son confrère : “Steve, je regardais ta dernière présentation, et Keynote [qui se trouve être l’outil de présentation PowerPoint à la sauce Apple, NDLR] ressemble beaucoup à Concurrence. En possèdes-tu les droits ?“. Steve Jobs n’a rien trouvé à redire… Tel est pris qui croyait prendre…



    Soulignons que Concurrence est un logiciel de présentation conçu par Lighthouse Design, une entreprise fondée par Jonathan Schwartz et rachetée par Sun en 1996.


    Selon l’ex-patron de Sun, les brevets sont avant tout une arme défensive, et non offensive. “Pour des entreprises high-tech, se lancer sur le terrain du judiciaire pour une histoire de violation de brevets ressemble à un acte de désespoir, en faisant appel à la justice plutôt qu’au marché”.

    Attaquer systématiquement ses concurrents pour violation de brevets pourrait même desservir les intérêts d’une entreprise, en focalisant l’attention sur l’accusé.


    “Ayant vu l’histoire se répéter plusieurs fois, je peux affirmer que poursuivre en justice un concurrent lui donne en fait plus d’importance. Les développeurs que je connais ne sont pas moins intéressés par la plate-forme Google Android, ils sont même plus intéressés par elle dans la mesure où les actions d’Apple ont fait grandir cet intérêt”, écrit-il sur son blog, en faisant référence à la plainte d’Apple contre HTC.


    source
     

Partager cette page