[Sujet unique] L’Istiqlal décide de trainer en justice le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane

Discussion dans 'Info du bled' créé par dul2, 3 Janvier 2014.

  1. dul2

    dul2 salam alikom

    J'aime reçus:
    5698
    Points:
    113
    Le comité central du parti Istiqlal (opposition) a décidé à l’issue d’une réunion à Rabat, de porter plainte contre le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane.


    En effet, Adil Benhamza, porte parole du PI, a déclaré, lors d’une allocution officielle au nom du parti, que l'Istiqlal portera plainte contre le chef du gouvernement, après que ce dernier, l’ait accusé depuis le perchoir du parlement, de corruption et de détournement de fond.

    Les déclarations du chef du gouvernement eurent l’effet d’une bombe sur le PI, qui a poussé tous ses membres, à faire autant et porter des suites de plaintes en justice contre Benkirane.

    Selon Benhamza, l’Istiqlal demandera à la justice de poursuivre Benkirane pour dissimulations de preuves contre des détourneurs de fonds vers l’étranger, puisque, poursuit Benhamza, le chef du gouvernement lance affirmativement des accusations à l’encontre des membres de l’Istiqlal, sans dire leurs noms ou citer les faits qui leurs sont exactement reprochés.

    Abdelilah Benkirane avait en effet, lors de son oral mensuel devant la chambre des représentants répondu aux critiques de l’Istiqlal en leur disant, que ce n’est pas son parti le PJD, qui est cité dans des affaires de détournement de fonds vers l’étranger et ce n’est pas lui non plus, qui compte des membres poursuivis pour des affaires de propriétés douteuses d’appartements à Paris.

    Benkirane faisait allusion à l’ex-ministre istiqlalienne de la santé, Yasmina Baddou qui lui avait répondu hier.


    Larbi Amine - publié le Vendredi 3 Janvier 2014
    L’Istiqlal décide de trainer en justice le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane

     
    bella999 et the dreamer aiment ça.
  2. titegazelle

    titegazelle سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ Membre du personnel

    J'aime reçus:
    4181
    Points:
    113
    Après ce qu' révélé Monsieur Benkirane, c'est une réaction tout à fait normale.
    Seulement, s'il s’avérait qu'il ait réellement des preuves, cela va faire des vagues.
    D'ailleurs, depuis le début, on ne cesse de mettre des bâtons dans les roues au chef du gouvernement ;)
     
    the dreamer aime ça.
  3. Cinema Alkhamis

    Cinema Alkhamis Citoyen

    J'aime reçus:
    220
    Points:
    43
    ils n'oseront pas aller plus loin, c'est juste des bla bla comme on n'en a l'habitude avec ces istiRlalyin
     
    hidayati, bella999 et the dreamer aiment ça.
  4. Cinema Alkhamis

    Cinema Alkhamis Citoyen

    J'aime reçus:
    220
    Points:
    43
    w galek : li fih lfezzz y9fezzz :D
    w ça m'étonnerai qu'ils se baseront sur des suppositions et allusions pour le condamner ...
     
  5. titegazelle

    titegazelle سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ Membre du personnel

    J'aime reçus:
    4181
    Points:
    113

    "Une commission d'experts"
    pour poursuivre en justice Benkirane


    Le secrétaire général du Parti de l’Istiqlal), Hamid Chabat, a indiqué, samedi à Rabat, qu’une commission composée d’experts a été mise en place pour intenter un procès contre le Chef du gouvernement

    Le PI avait décidé de poursuivre en justice le Chef du gouvernement pour ses déclarations, lors de la dernière séance mensuelle sur la politique générale à la Chambre des représentants, sur la fuite des capitaux à l’étranger, jugées par le parti comme diffamatoires à son encontre.

    Lors d’une conférence de presse, tenue au siège du parti peu avant la séance d’ouverture des travaux du comité central du parti, Hamid Chabat a indiqué que ladite commission d’expert, composée de bâtonniers et de juristes, a tenu vendredi à Rabat, une réunion consacrée à l’examen des volets juridiques de cette poursuite judiciaire, ajoutant que le chef du gouvernement sera appelé à "dévoiler la liste de toutes les personnes impliquées dans des affaires relative aux fuites de capitaux et leur origine".

    Le secrétaire général du PI a estimé que le Chef du gouvernement "a outrepassé ses attributions constitutionnelles à travers son empiètement sur celles du pouvoir judiciaire, seul habilité à formuler des accusations, ce qui constitue, selon lui, une violation du principe de séparation des pouvoirs".

    Il a souligné que le Comité exécutif du parti a autorisé Mme Yasmina Baddou, dirigeante istiqlalienne, à intenter un procès contre le président de l’Association marocaine de protection des deniers publics qui l’a accusée d’avoir acquis de "manières suspectes" deux appartements à Paris, soulignant que "tout istiqlalien qui se voit accusé par des responsables et qui n’entame pas les procédures judiciaires qui s’imposent se verra sanctionné conformément aux dispositions intérieures du parti".

    Le parti a également décidé d’introduire une demande, par le biais des deux groupes parlementaires istiqlaliens, en vue de constituer une commission d’enquête au sujet du marché des vaccins aussi bien sous le gouvernement précédent que sous l’actuel Exécutif, a-t-il dit.

    Le PI avait dénoncé, dans un communiqué publié à l’issue de la réunion hebdomadaire du Comité exécutif "la transformation d’une séance consacrée à la politique générale et au contrôle de l’action gouvernementale en meeting pour discourir et régler des comptes politiques d'une manière qui altère et détourne les dispositions constitutionnelles, nuit profondément aux pratiques démocratiques et fait planer des menaces sur les acquis de notre pays au niveau des réformes politiques et démocratiques".



    MAP / 05.01.2014 : 11h25
    "Une commission d'experts" pour poursuivre en justice Benkirane | Portail Menara.ma
     
  6. islam99

    islam99 Accro

    J'aime reçus:
    1420
    Points:
    113
    f saraha 3jabni fihom, wakha rayjibha ri f sa7to, lfasad o lmoufsidin KHASS sawanawt daw2ia bach ithayado man had lablad.
     
    popo40, bella999 et titegazelle aiment ça.
  7. popo40

    popo40 Accro

    J'aime reçus:
    384
    Points:
    83
    tout ce bruit n'est qu'illusion, ils se retrouveront pour partager les fonds détournés!!!
     
    hidayati aime ça.
  8. titegazelle

    titegazelle سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ Membre du personnel

    J'aime reçus:
    4181
    Points:
    113
    Je ne crois pas car si c'était le cas, l'accusation ne serait pas révélée en public.
     
    Cinema Alkhamis aime ça.
  9. popo40

    popo40 Accro

    J'aime reçus:
    384
    Points:
    83
    le poids du public est insignifiant, de plus ce genre de pratique se déroule loin des regards, et parfois on nous laisse entendre des bruits bien contrôlés et bien ciblés.
    à ce jeu notre classe politique a bien réussie à dissimiler des montagnes derrière un arbre, et ce à cause de notre taille et position sans parler de la maturité.
    un conseil ils feront mieux de tout verrouiller, rien n'est étrange à un public qui s'adonne à ces même pratiques par excellences, l'annonce n'est qu'une normalisation au fond elle ne choque personne.
     
  10. titegazelle

    titegazelle سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ Membre du personnel

    J'aime reçus:
    4181
    Points:
    113
    Trop tard ! La boîte de Pandore est ouverte.
    Maintenant, il n'y a que coup pour coup.
    Les hostilités affluent de partout.
    C'est une situation malsaine mais si cela doit assainir certaines choses, cela en vaut la peine.
     
    popo40 aime ça.
  11. popo40

    popo40 Accro

    J'aime reçus:
    384
    Points:
    83
    On doit remercier l'istiqlal qui va nous délibérer du contenu néfaste de cette boite, maintenant je comprends pourquoi il continu à porter ce nom malgré l'indépendance!!
    espérons que le sésame s'ouvrira un jour.
     
  12. titegazelle

    titegazelle سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ Membre du personnel

    J'aime reçus:
    4181
    Points:
    113

    L’Istiqlal dépose plainte contre le chef du gouvernement

    [​IMG]
    Hamid Chabat, secrétaire général du Parti de l’Istiqlal
    et Abdelilah Benkirane, chef du gouvernement | Archives

    C’est devant la cour de cassation à Rabat que le parti de l’Istiqlal a déposé ce jeudi 9 janvier sa plainte contre le chef du gouvernement.

    Jeudi 9 janvier 2013, un collectif d’avocats du Parti de l’Istiqlal, menés par les bâtonniers Mohamed El Ansari et Ahmed Kadiri, dépose à la cour de cassation une plainte contre le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane. Adil Benhamza, porte-parole du parti de l’Istiqlal, contacté par menara.ma a confirmé cette information. La plainte invoque les dispositions de l’article 442 du code pénal relatives à la diffamation.

    Et ce, suite aux propos tenus, le mardi 31 décembre 2013, par le chef du gouvernement, dans le cadre de la séance mensuelle tenue à la Chambre des Représentants. M. Benkirane s’en est pris au parti de l’Istiqlal, en ces termes : “Nous ne sommes pas comme certains partis dont les membres ont des appartements à Paris et des milliards de dirhams sur des comptes”. Et d’ajouter alors qu’un tollé gagnait l’hémicycle parlementaire, lui demandant des noms : “Je ne dirai rien de plus...”.

    Les députés du parti de la balance avaient alors crié au scandale et appelé le chef du gouvernement à s’en expliquer. Quelques jours plus tard, la direction du parti, avec à sa tête Hamid Chabat, secrétaire général du parti, a tenu une conférence de presse à Rabat. C’était samedi 4 janvier 2013. Le parti a annoncé sa décision de porter l’affaire devant la justice. Yasmina Baddou, elle, accusée sans être nommée, d’avoir transféré illégalement de l’argent pour s’acheter deux appartements, à Paris, n’a pas voulu poursuivre à titre individuel le chef du gouvernement. « Je me soumets à la décision du parti », a-t-elle déclaré.

    Guerre Chabat-Benkirane

    Contacté par menara.ma, Abdelali Hamiddine, dirigeant du PJD a relevé que le parti de l’Istiqlal a le droit d’ester en justice, mais «dans cette affaire-là, il semble que les Istiqlaliens ont été embarqués dans une démarche qui ne les concerne pas. Il faut bien le reconnaître, depuis que Hamid Chabat est devenu secrétaire général, le parti de l’Istiqlal a beaucoup perdu en notoriété et en sagesse… Avec cette cadence là, j’ai peur pour le parti qui fête ces jours ci ces 70 ans et pour lequel nous avons au PJD beaucoup d’estime et de considération..»
    La guerre entre Hamid Chabat et Abdelilah Benkirane est donc montée d’un cran. C’est devant les tribunaux qu’ils vont s’affronter maintenant. Mais que gagne le pays dans tout ce remueménage ?



    Menara.ma / S. Belhassan - 09.01.2014 : 17h09
    L’Istiqlal dépose plainte contre le chef du gouvernement | Portail Menara.ma
     

Partager cette page