L’or au plus haut depuis 10 ans

Discussion dans 'Scooooop' créé par Med Omar, 27 Janvier 2011.

  1. Med Omar

    Med Omar MoUl DéTaILS-GaRoU PiPaS Membre du personnel

    J'aime reçus:
    813
    Points:
    113
    L’or au plus haut depuis 10 ans Ne liquidez surtout pas vos bijoux!
    A long terme, le métal jaune ne peut que s’apprécier selon les experts
    Vendre ses pièces n’est pas toujours une bonne affaire

    [​IMG]

    SI vous avez besoin d’argent c’est le moment ou jamais de vendre vos pièces en or, ou plutôt vos bijoux ! En effet, le métal précieux n’a jamais aussi bien porté son nom que ces douze derniers mois. En 2010, l’or a même battu son record historique à multiples reprises pour atteindre son plus haut niveau le 9 novembre 2010 à 1.422,70 dollars l’once. Selon les prévisions, le métal jaune devrait rester l’une des valeurs-star en 2011. On estime son niveau entre 1.400 et 1.500 dollars l’once.
    La majorité des marocains achètent de l’or pour des occasions particulières: mariage, fiançailles, fêtes de fin d’année etc. «Ils ne voient pas en l’or un investissement, mais plutôt un accessoire prestigieux», explique El Ouafi El Hajouji, gérant de la bijouterie Passion. «Seulement 20 % de nos clients disent vouloir protéger leur argent à long terme en ayant recours à l’or» renchérit-il. «Avec la récente flambée des prix, nous recevons énormément de clients qui cherchent à vendre leur bijoux, mais ce n’est pas forcément une bonne idée». En effet, les gens ont tendance à croire que le prix de l’or risque de chuter à n’importe quel moment et que la situation deviendrait irréversible. Ils préfèrent donc vendre tant que le cycle est encore haussier: Ce choix n’est pas forcément erroné, mais en tout cas ce n’est pas le meilleur à long terme. En effet, tout prête à croire que le prix de l’or poursuivra sa flambée pour les prochaines années. Le Conseil mondial de l’or a d’ailleurs estimé qu’en 2011, et pour la première fois depuis presque vingt ans, il y aura plus d’acheteurs que de vendeurs de par le monde. Résultat: le prix de l’or poursuivra sa courbe haussière.
    Les experts préconisent pour tout investissement en or, de tenir compte des considérations macro-économiques. Mais aussi de la dynamique interne du marché de métal jaune. En ce sens, le marché marocain n’est pas isolé et connaît les mêmes phénomènes qu’à l’international. Depuis 2009, le prix du gramme en or a augmenté de pas moins de 100 DH, ce qui est énorme. Une ceinture en or (Mdemma) de 500g coûtait en 2009, 85.000 DH à un moment où le gramme correspondait à 170DH. Aujourd’hui, 1g vaut 270DH, ce qui porte le prix du même bijou à 135.000 DH, soit un gain de 50.000 DH. C’est connu, il n’existe pas de marché dérivé «réglementé» de l’or au Maroc. Mais les marchands traditionnels ont trouvé une alternative pratique pour déterminer la cotation au niveau national. «Dlala» est une sorte de vente aux enchères qui s’effectue chaque jour dans les grands marchés traditionnels et qui permet de déterminer le prix du gramme grâce à l’intervention de différents marchands d’un souk. Ces marchands reçoivent, en effet, une marchandise particulière, une série de bracelets par exemple qui sera proposée par l’un des marchands. Chaque marchand augmentera le prix par 1 ou 2 DH, et à la fin de la journée, le prix des bracelets sera fixé. En pesant la marchandise et en faisant le calcul, on pourra déterminer le prix du gramme en or. Généralement, le prix fixé correspond au prix de l’or à l’international avec une différence d’un ou deux dirhams.
    La situation mondiale de l’or est la suivante: les exploitations doivent faire face à une demande de plus en plus forte de la part des pays émergents comme la Chine et d’autres pays asiatiques, le plus grand débouché de l’or mondial. En pleine croissance économique, ces pays consomment de plus en plus de biens précieux et sont particulièrement attirés par l’or et le pétrole. En parallèle, les mines d’or se retrouvent confrontées à un problème de rentabilité et la production globale en or n’augmente pas suffisamment, creusant encore un peu plus l’écart entre l’offre et la demande. De surcroît, la crise économique et financière mondiale a de lourdes répercussions sur le comportement des investisseurs. Ces derniers, déstabilisés par les fluctuations incessantes des marchés boursiers et financiers, semblent aujourd’hui rechercher les valeurs sûres que représentent l’or et le pétrole. On assiste donc à une forte hausse des achats d’or en bourse. Un élément qui favorise amplement l’augmentation de la valeur de l’or. Enfin, il faut savoir que la cotation de l’or se fait en dollar qui subit lui aussi la crise notamment face aux monnaies asiatiques. Autrement dit, plus le dollar se déprécie, plus l’or s’apprécie.
    Le cours de l’or devrait donc encore flamber mais un peu moins que ces deux dernières années. D’ailleurs, l’inquiétude sur un éventuel retour de l’inflation aux Etats-Unis ou d’une nouvelle récession lui sont favorables. Autrement dit, investir dans l’or aujourd’hui est toujours une bonne affaire, à condition de prévoir une vente des réserves au bout de 5 ans, voire plus.


    Ayoub NAÏM

    Source : lien
     

Partager cette page