La 3e session du Comité Central du PPS a mis le parti en ordre de bataille : Ismaïl Alaoui : Diversi

Discussion dans 'Info du bled' créé par oisis73, 7 Novembre 2006.

  1. oisis73

    oisis73 llit3ejjib yettibla

    J'aime reçus:
    139
    Points:
    0
    La 3ème session du Comité Central qui s¹est tenue durant les journées des 4 et 5 novembre à Bouznika était très attendue par les observateurs suite aux diverses rumeurs propagées çà et là sur l¹éventualité d¹une possible confrontation entre de présumés courants au sein du Bureau Politique. Or, il n¹en fut rien. A preuve l¹adoption unanime du rapport présenté par le secrétaire général Ismaïl Alaoui et de la déclaration finale qui a couronné ses travaux qui ont été l¹occasion d¹un riche débat auquel ont pris part près de 200 membres, que ce soit au niveau des séances plénières ou au niveau des 5 ateliers qui ont traité des thèmes suivants : - Organisation et élections - Question nationale - Situation économique et sociale - Situation internationale - Communication et information.


    La séance matinale du samedi a été ouverte par un vibrant hommage au leader disparu Abdellah Layachi et par la lecture de la fatiha à sa mémoire et l¹annonce de l¹organisation de la cérémonie du quarantième jour de sa disparition le 18 novembre à Casablanca.
    Dans une brève allocution pour présenter une synthèse du rapport adressé 10 jours auparavant aux membres du Comité Central, Ismaïl Alaoui s¹est dit confiant en la capacité du PPS de traduire le succès du 7ème congrès tenu en avril dernier en un projet mobilisateur pour le pays en vue des prochaines échéances électorales de 2007.
    Pour lui, l¹actuelle session se fixe comme objectif de mobiliser toutes les énergies dont dispose le parti pour mettre en ¦uvre toutes les résolutions adoptées par le 7ème congrès avec la participation de l¹ensemble des membres et des organisations du parti pour qu¹il puisse peser sur l¹évolution du pays en phase de transition démocratique, en vue d¹assurer la réussite de la mise en ¦uvre du projet de société de démocratie, de progrès et de modernité dans lequel est engagé le Maroc.
    Le secrétaire général du PPS a déclaré ne pas être surpris par les rumeurs colportées autour du parti qui fait l¹objet d¹attaques sournoises n¹ayant aucun fondement avec la réalité, celle d¹un parti qui se développe, s¹enrichit de l¹adhésion de milliers de citoyens de divers horizons.
    «Le PPS est devenu un pôle d¹attraction, et comme tout organisme vivant et ouvert sur la société, il est le lieu d¹un foisonnement d¹idées et c¹est normal que la liberté d¹expression qui règne au sein de ses diverses organisations soit mise en ¦uvre par ses militants à tous les échelons».
    Pour Ismaïl Alaoui, le génie du PPS en cette phase cruciale de l¹histoire du pays est d¹être en mesure de mettre à profit cette diversité au niveau de la réflexion pour renforcer la cohésion dans ses rangs et aller à la bataille des élections avec l¹objectif d¹assurer la victoire des forces démocratiques et progressistes afin de continuer les réformes entamées depuis la formation du gouvernement d¹alternance consensuelle.
    La discussion qui a suivi au sein de la session plénière comme au sein des 5 ateliers a été franche avec une multitude de propositions visant à doter le parti de toutes les capacités pour qu¹il réalise, lors des élections législatives de 2007, les résultats escomptés, à savoir recueillir le soutien populaire pour l¹obtention d¹un million de voix et faire élire un maximum de députés pour la formation d¹un groupe parlementaire conséquent.
    Et c¹est dimanche en fin de matinée que les travaux des ateliers ont été présentés à la deuxième séance du plénum du Comité Central qui a été dirigé par Ahmed ZAKI, membre du Bureau Politique, par les rapporteurs, avec les conclusions fournies par le Secrétaire général, suivies de la lecture de projet de résolution préparé par le membre du Bureau Politique Mohamed Soual et amendé par une vingtaine d¹intervenants.
    Quant vers 14 heures, la séance fut levée, c¹est une satisfaction générale qui se lisait sur les visages des centaines de militants qui ont fait preuve d¹un haut sens de responsabilité, fiers de proclamer ainsi que l¹action politique menée au sein du PPS n¹a rien à voir avec les caricatures que certains ont tendance à lui attribuer, mais est porteuse d¹espoirs pour le pays, sa jeunesse, ses femmes, ses cadres et ses potentialités populaires auxquels le PPS est désormais fin prêt pour se consacrer à leurs préoccupations.

    Al bayane​
     

Partager cette page