la baisse de l'euro, un risque pour le dirham

Discussion dans 'Info du bled' créé par Casawia, 3 Juin 2005.

  1. Casawia

    Casawia A & S Forever

    J'aime reçus:
    145
    Points:
    0
    Faut-il dévaluer le dirham ? Cette question revient souvent dans les articles de presse et pour cause plusieurs secteurs exportateurs se plaignent de la baisse de leur chiffre d'affaires à cause du manque de compétitivité monétaire. Ces opérateurs évoquent en particulier comme argument le taux de change favorable de leurs concurrents notamment dans le domaine textile. L'exemple le plus typique reste le yuan chinois qui demeure sous-évalué permettant l'invasion massive des produits textiles chinois dans les marchés européens et américains.

    Du côté officiel, on avance que la dévaluation ne serait bénéfique, dans une moindre mesure, qu'à l'échelle sectorielle et dans des branches bien définies alors qu'au niveau national, l'initiative serait très mauvaise pour les équilibres macroéconomiques du pays (balances des paiements, importations de céréales et pétrole...).

    D'autant plus que les précédentes expériences de dévaluations ont clairement montré que cette initiative n'est pas une solution miracle et les effets escomptés restent peu réalisables. La compétitivité des produits marocains est un problème structurel qu'il faudrait régler à travers une refonte générale de l'économie marocaine. Dévaluer générera, à coup sûr, une hausse importante de la facture énergétique, de la dette extérieure, ainsi que l'inflation concernant les importations.

    Source: LeMatin

     
  2. kifache

    kifache Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Amon avis tant que le ministère des finance procède a chaque fois que les exportateur marocaines se trouvent on difficulté à une dévaluation du DH poussé principalement par le Lobi du textiles qui fait toujours joué la carte de sa masse salariale importante, les exportation marocaine ne vont que se détérioré, raison sont divers 1 bien sue que le dévaluation du DH améliore la compétitivité des exportateur mais c’est une compétitivité prix elle ne résulte pas d’une amélioration des procédé de production, d’une formation du personnels donc ,d’une mise à niveau, ce qui fait que le marché va s’adapté a la donne et va bien sur réajusté lé prix, la 2 raison résulte du comportement des exportateur eux même ,parce que l’étude empirique à démontré que lors de chaque dévaluation au lieu de baissé leur marge pour gagné des part de marche il ne font rien de tous ça .alors bien sur une dévaluation va donné une bouffé d’oxygène a ces secteur exportateur sur le très court terme me ça na rien de durable, en plus les importateur vont être fortement pénalisé ,alors il faut surtout pas dévalué parce que ça va donné l’occasion au industrielle du Maroc de revoir leur stratégie et procédé au rectification nécessaire .bien sur en va dire qu’il va y avoir des licenciement en masse, mais il faut savoir que pour le secteur textile il a perdue 99000 poste ces 6 dernier mois sans que personne ne bouge, le pire c’est que ce chiffre à été fortement contesté par drisse jattou alors que c’est le ministère chargé du plan qui la annoncé, alors j’imagine qu’on est mené en bateau.
     

Partager cette page