La bataille du développement humain commence au niveau local

Discussion dans 'Info du bled' créé par freil, 23 Juillet 2005.

  1. freil

    freil Libre Penseur

    J'aime reçus:
    52
    Points:
    48
    L'initiative nationale du développement humain, la réorganisation des collectivités locales, la déconcentration, la lutte contre le crime, la drogue et l'émigration clandestine et la gestion des catastrophes nationales sont au programme du séminaire ouvert depuis hier au ministère de l'Intérieur à l'attention des walis et gouverneurs du Maroc. Un programme chargé attendait les responsables de l'administration territoriale appelés à se pencher sans tarder sur les moyens devant permettre une application optimum de l'initiative lancée par S.M. le Roi Mohammed VI le 18 mai 2005 visant le développement humain (INDH).


    Les journées studieuses au ministère de l'Intérieur avaient pour leitmotiv l'efficacité et l'efficience dans les actions futures de tous les partenaires de ce grand projet de société dessiné par le Souverain pour assurer le développement durable. La journée de vendredi commençait, comme il se doit, par un discours du ministre de l'Intérieur qui rappelait les grandes orientations royales sur le sujet. La rencontre de Rabat sonnait l'heure de la mobilisation.

    Le ministère de l'Intérieur est au c½ur du dispositif de mise en ½uvre de l'INDH, devait souligner Al Mostapha Sahel. Son implantation territoriale, sa proximité avec les citoyens, la nature et l'éventail très large des dossiers qu'il gère le prédisposent à jouer un rôle central pour la mise en ½uvre du projet. La coordination avec les autres départements ministériels est par ailleurs un axe fondamental du travail du ministère.

    La rencontre de Rabat intervient suite aux nouvelles nominations des walis et gouverneurs, ainsi que de nouveaux hauts cadres au ministère de l'Intérieur.
    Un fait souligné par le ministre de l'Intérieur comme étant fondamental. «Les nominations se sont faites sur la base de la compétence, de l'ouverture et de la proximité avec les citoyens», devait-il rappeler. Ce sont ces compétences qui sont aujourd'hui sollicité pour la mise en ½uvre du nouveau projet de société. Leur responsabilité est ainsi importante. Elle devrait se traduire par une mobilisation sur le front intérieur dans le sens d'assurer une meilleure sécurité pour les citoyens, de contribuer de manière efficace au développement économique et social et de veiller à la défense des causes nationales, en priorité la cause du Sahara.

    Les derniers développements de ce dossier sont ainsi au c½ur de la rencontre de deux jours, initiée par le ministère de l'Intérieur.

    Le débat national sur la question devant s'orienter vers "la recherche d'une solution politique définitive et consensuelle se basant sur le principe de la souveraineté marocaine dans le cadre d'une régionalisation impliquant l'élargissement des prérogatives et l'association des populations locales à la gestion des affaires".
    Les responsables de l'administration territoriales sont, ainsi, directement appelés à consolider le front intérieur, par le moyen de la sensibilisation, de la transparence et de la promotion des droits de l'homme, de l'ouverture et de l'ancrage du principe de l'unité nationale.

    Une réorganisation des structures, avec la mise en place notamment d'un nouvel organigramme, une modernisation des outils et moyens de gestion se sont autant d'atouts sur lesquels s'appuie le ministère de l'Intérieur dans sa nouvelle stratégie d'action. C'est dans ce cadre que rentre la création de nouvelles structures et directions, en l'occurrence de contrôle des frontières et de la lutte contre la drogue. Le ministère de l'Intérieur se modernise et adapte ses structures aux nouvelles exigences et défis de sa mission. La sécurité est ainsi au c½ur du dispositif.

    La modernisation des services de renseignement est une action à laquelle se sont attelés les responsables du département. Le renfort des effectifs de police et la création de nouveaux postes de police dans les centres urbains rentrent dans le cadre d'un plan d'action visant à la fois d'assurer la sécurité des citoyens et de crédibiliser les institution en rendant leur action à la fois plus visible et plus efficace. La nouvelle approche vise en priorité la prévention d'où une amélioration du dispositif des renseignements. Les walis sont d'ailleurs directement appelés à coopérer avec les services de sécurité.

    La bataille de la sécurité des populations et du territoire est ainsi lancée et appelle la mobilisation de tous. C'est le message essentiel de ces journées de séminaire que sont appelés à retenir les responsables de l'administration territoriale. Ces derniers sont également appelés à adhérer à la nouvelle stratégie mise en place par le ministère dans le cadre du contrôle des frontières, de la lutte contre la drogue et l'émigration clandestine.

    Al Mostapha Sahel a appelés les walis et gouverneur à s'inspirer du modèle mis en place par l'administration centrale pour une réorganisation de leurs organigrammes. Le but étant une motivation des cadres compétents et leur implication dans le processus de gestion pour une traduction réelle et effective du nouveau concept de l'autorité.

    Les rendez-vous électoraux de 2007 sont également présents dans le débat des walis et gouverneurs. La perspective électorale les appelle à étudier la possibilité d'une réforme du code électoral ainsi que les découpages électoraux et administratifs.

    La gestion des catastrophes naturelles était un point également très présent dans le cadre du séminaire. Les leçons du tremblement de terrain d'Al Hoceima sont aujourd'hui tirées, si l'on croit le ministre de l'Intérieur. Ce dernier n'a pas hésité à souligner les failles enregistrés dans le cadre de la gestion ce cette catastrophe naturelle pour laquelle le Maroc manquait simplement de préparation. Dans ce dossier, la prévision, la gestion des crises et la mise en place d'un plan d'urgence prennent une signification toute particulière. C'est à cela que les responsables de l'administration territoriale sont appelés à se préparer.

    Journée studieuse, journée riche et intense. Voilà ce qu'aura été celle du vendredi au ministère de l'Intérieur ouvrant la voie à un débat transparent et sérieux entres les responsables de l'administration territoriale appelés à prendre à bras le corps nos problèmes et autres soucis quotidiens, à assurer notre sécurité et à contribuer au développement durable intégré du Maroc.

    En un mot, à mettre en pratique le projet de société ambitieux dessiné par le Souverain. Inédite, la rencontre de ces deux journées à Rabat l'est assurément. Elle tranche avec les grandes messes du passé avec un ton à la fois nouveau et visiblement plus efficace.


    Par: Khadija Ridouane
    Source: L'OPINION.
     
  2. aghanja

    aghanja Citoyen

    J'aime reçus:
    16
    Points:
    38
    Re : La bataille du développement humain commence au niveau local

    la lutte contre le crime, la drogue et l'émigration clandestine et la gestion des catastrophes nationales!!!!!.... Mmm chi 7aja na9sa 8na !!!!???... et les alcoliks Marocains pas une catastrophe nationale ??!!!
     
  3. milagro

    milagro Visiteur

    J'aime reçus:
    61
    Points:
    0
    Re : La bataille du développement humain commence au niveau local

    " les longs débats , les discussions , le tumulte , annoncent l'ascendant des inbterêts particuliers "

    J-J ROUSSEAU

    organiser un colloque , pour debattre de ça ??
    ce qu'il nous faut c'est agir , pas de longues discussions ...
    on veut des résultats beaucoup plus concrets , on a le rat au bol du bla bla .....
    certe le gouvernement agit avec efficacité mais à petits pas !
     
  4. freil

    freil Libre Penseur

    J'aime reçus:
    52
    Points:
    48
    Re : La bataille du développement humain commence au niveau local

    aghanja: wa ne complique pas les chose soit plus OUVERT les boisson alcoolique c'est comme du thé manent rien de dangereux!!! [22h]
     
  5. aghanja

    aghanja Citoyen

    J'aime reçus:
    16
    Points:
    38
    Re : Re : La bataille du développement humain commence au niveau local

    8adi 8iyya dial8a l-wiski kaye7kem 3la jwan w-Rrouge 2amma l-birra 8iyya men majmou3at 3adam l2in7iyyaz ;)))))
     

Partager cette page