La chambre des conseillers clôture sa session de printemps

Discussion dans 'Info du bled' créé par BOLK, 26 Juillet 2006.

  1. BOLK

    BOLK Accro Membre du personnel

    J'aime reçus:
    309
    Points:
    83
    Rabat, 26/07/06 - La Chambre des conseillers a clôturé mardi sa session printanière.

    Intervenant à cette occasion, le président de la Chambre, M. Mustapha Oukacha a passé en revue les différentes activités de la Chambre tant au niveau législatif que sur les plans du contrôle de l'action gouvernementale et de la diplomatie parlementaire.

    Il a estimé que la session printanière a été marquée par l'adoption de nombre de textes législatifs se rapportant aux secteurs sociaux, économiques et de santé. Il a à cet égard rappelé l'adoption du projet de code de médicaments et de pharmacie, le projet de loi relatif à l'ordre national des médecins dentistes et le projet de loi modifiant et complétant la loi relative à la greffe d'organes et de tissus humains.


    S'agissant du contrôle de l'action gouvernementale, M. Oukacha a relevé que les séances hebdomadaires consacrées aux questions orales ont touché plusieurs secteurs, précisant que les questions posées lors de cette session sont au nombre de 314, dont 248 ont reçu des réponses.

    Concernant la diplomatie parlementaire, M. Oukacha a rappelé les différentes activités et manifestations que la Chambre avait abritées, soulignant, dans ce cadre, que plusieurs chefs de gouvernements, présidents de parlements, ministres et ambassadeurs étrangers ont été reçus dans l'enceinte de la deuxième Chambre.

    De même, la Chambre a abrité la quatrième session de l'assemblée parlementaire internationale pour les technologies de l'information et la 4ème Assemblée générale du réseau africain des personnels des parlements, a-t-il poursuivi, passant en revue les différentes participations de la Chambre dans les forums internationaux.

    Au sujet de la question de l'intégrité territoriale du Royaume, M. Oukacha a affirmé que le projet d'autonomie proposé par SM le Roi Mohammed VI permet aux populations des provinces du Sud de gérer leurs affaires dans le cadre de la souveraineté nationale, ajoutant que cette solution permettra de régler d'une manière définitive le conflit artificiel créé de toutes pièces autour de la marocanité de notre Sahara.

    MAP
     

Partager cette page