La chambre des conseillers dénonce la visite de Juan Carlos

Discussion dans 'Info du bled' créé par BOLK, 5 Novembre 2007.

  1. BOLK

    BOLK Accro Membre du personnel

    J'aime reçus:
    309
    Points:
    83
    Lors d'une réunion extraordinaire, les membres du bureau et les présidents de groupes et de commissions à la Chambre des conseillers ont souligné "le caractère provocateur de cette visite qui s'inscrit en faux par rapports aux us et coutumes inrternationales et altère le grand respect que le peuple marocain éprouve pour l'Espagne".

    Les participants à cette réunion, présidée par M. Mustapha Oukacha, Président de la Chambre, ont relevé que le timing choisi pour cette visite n'est pas fortuit et sous-tend une dimension provocatrice sans prédédent, en ce sens qu'elle coincide avec les festivités marquant l'anniversaire de la Marche Verte, ajoutant que ce déplacement constitue "une offense aux sentiments du peuple marocain et un message préjudiciable à l'avenir des relations séculaires entre le Maroc et l'Espagne".

    Ils ont relevé aussi l'étrange coincidence de cette visite avec le succès rencontré par l'Initiative marocaine d'autonomie dans les provinces du Sud et l'essor que connaît le Maroc aux plans économique, politique et social.

    Les villes de Sebta et Mellilia sont partie intégrante du territoire marocain, ont-ils réitéré, soulignant la nécessité d'adopter une position politique à même de donner "la réplique directe" à cette visite réfutée par toutes le composantes du peuple marocain.


    Ils ont de même fait part de leur soutien absolu aux mesures qui ont été promptement prises par SM le Roi Mohammed VI, à savoir le rappel en consultation et pour une durée indéterminée de l'ambassadeur du Maroc à Madrid.

    Les participants ont également réaffirmé leur forte adhésion aux positions courageuses exprimées par le gouvernement marocain, assurant que cette visite "ne dissuadera pas le peuple marocain, sous la conduite de SM le Roi Mohammed VI, de poursuivre sa lutte pour le parachèvement de son intégrité territoriale et le recouvrement de ses droits historiques qui ne tomberont jamais sous la coupe de la prescription".

    La Chambre des conseillers s'est, en outre, félicitée du haut sens du patriotisme dont ont fait preuve les partis politiques, syndicats, société civile et l'ensemble des marocains, à travers notamment les manifestations organisées devant les consultats d'Espagne pour exprimer le mécontentement du peuple marocain, dans ses différentes composantes, de cette "initiative à caractère colonial".

    Réitérant son appel à la mise en oeuvre de la proposition d'une cellule conjointe chargée de trouver une solution pacifique à ce différend colonial, sur la base du dialogue et de la négcociation, la Chambre a exhorté les autorités espagnoles, à tous les niveaux, à engager un dialogue franc et sincère sur la base d'une approche réaliste en vue de parvenir à une formule de règlement qui préserve les intérêts de tous et jette les jalons de relations bilatérales fondées sur la coopération, le respect mutuel et le bon voisinage.

    La Chambre a également lancé un appel au parlement transitoire et à l'Union parlementaire arabes afin de tenir une session extraordinaire consacrée à l'examen des retombées négatives de cette visite, ainsi qu'aux instances parlementaires continentales et internationales pour agir afin de mettre un terme à cette situation coloniale aberrante, qui viole les accords et conventions internationaux.

    La diplomatie officielle et parlementaire marocaine est tenue d'adopter une position rapide et efficace pour examiner les mesures à venir de nature à trouver une issue à ce conflit, notamment à travers la coordination entre les deux chambres du parlement et la dynamisation du groupe d'amitié parlementaire maroco-espagnol, ont-ils dit.


    MAP
     

Partager cette page