La Chine exhorte Obama à annuler sa rencontre

Discussion dans 'Info du monde' créé par titegazelle, 21 Février 2014.

  1. titegazelle

    titegazelle سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ Membre du personnel

    J'aime reçus:
    4181
    Points:
    113
    ... prévue avec le dalaï lama

    [​IMG]

    La Chine a exhorté vendredi le président américain Barack Obama à annuler sa rencontre prévue avec le dalaï lama, chef spirituel des Tibétains et bête noire du régime communiste, en avertissant des "conséquences négatives graves" qu'aurait une telle entrevue.

    "La Chine est fermement opposée" à la réception à la Maison Blanche du dalaï lama, a indiqué le ministère chinois des Affaires étrangères. "Nous exhortons les États-Unis à prendre en compte de façon sérieuse l'inquiétude de la Chine et à immédiatement annuler la rencontre prévue".

    L'entretien prévu vendredi entre M. Obama et le dalaï lama serait une "grossière ingérence dans les affaires intérieures de la Chine", a ajouté le ministère, en précisant avoir transmis aux autorités américaines les "protestations solennelles" de la Chine.

    Cette irritation chinoise - systématiquement exprimée à chaque fois qu'un dirigeant étranger reçoit le leader spirituel tibétain - intervient dans un contexte de récents sujets de contentieux entre les deux premières puissances mondiales.

    Le secrétaire d’État américain, John Kerry, a demandé la semaine dernière à la Chine davantage de "transparence" après les tensions causées par l'instauration unilatérale par Pékin d'une "zone d'identification de la défense aérienne" (ADIZ) en mer de Chine orientale.

    M. Kerry a également agacé la Chine en réaffirmant que les États-Unis se tenaient prêts à défendre leur allié japonais en cas de conflit avec la Chine, à l'heure où Pékin et Tokyo s'opposent sur un différend territorial en mer de Chine orientale.

    Des conséquences négatives graves -

    Enfin Pékin et Washington ont eu récemment de vifs échanges sur la liberté de la presse, le régime communiste étant accusé de représailles visant des médias occidentaux qui ont publié des enquêtes sur les immenses fortunes de proches des dirigeants chinois.

    La rencontre entre M. Obama et le dalaï lama "aura des conséquences négatives graves sur les relations sino-américaines", a mis en garde le ministère chinois des Affaires étrangères.


    La Maison Blanche avait annoncé un peu plus tôt que M. Obama allait rencontrer le dalaï lama "en tant que leader religieux et culturel respecté internationalement".

    M. Obama a reçu le chef spirituel tibétain en exil pour la dernière fois à la Maison Blanche en 2011, une rencontre qui avait déjà provoqué la colère de Pékin.

    A l'époque, le président américain, lauréat comme le dalaï lama du prix Nobel de la Paix, avait fait part de son "soutien appuyé à la protection de la culture, de la religion et des traditions tibétaines au Tibet et dans le reste du monde".

    Signe que la rencontre prévue vendredi reste un sujet sensible, cette entrevue a été annoncée comme fermée à la presse dans l'agenda prévisionnel du président.

    Elle aura lieu dans la Map Room (Salle des cartes), située au rez-de-chaussée de la Maison Blanche, et non dans le Bureau Ovale, réservé aux visites de dirigeants étrangers.

    La porte-parole du Conseil de sécurité nationale à la Maison Blanche, Caitlin Hayden, a souligné que si les États-Unis soutenaient "fermement les droits de l'homme et la liberté religieuse en Chine", ils reconnaissaient le Tibet comme faisant "partie de la République populaire de Chine".

    "Nous sommes préoccupés par les tensions et la détérioration de la situation des droits de l'homme dans la région du Tibet", a-t-elle ajouté.

    Le dalaï lama ne s'oppose pas à ce que le Tibet reste dans le giron chinois, contrairement aux affirmations de Pékin qui l'accuse d'être un dangereux "séparatiste". Mais il appelle à davantage d'autonomie pour le Tibet.

    De nombreux Tibétains dénoncent la domination grandissante des Han, l'ethnie ultra-majoritaire en Chine, et la répression de leur religion et de leur culture, estimant par ailleurs que le développement économique de leur région profite surtout aux Han.



    Mise à jour : vendredi 21 février 2014 08:07 | Par AFP
    La Chine exhorte Obama annuler sa rencontre prvue avec le dala lama - M6info by MSN
     

Partager cette page