la CIN devient CNI=carte nationale d'identité

Discussion dans 'Info du bled' créé par shadow, 28 Août 2006.

  1. shadow

    shadow Guest

    la CNI biométrique débarque au Maroc



    La Direction nationale de la sûreté nationale (DGSN) travaille d'arrache-pied pour mettre en circulation, à partir du premier janvier 2007, la nouvelle carte nationale d'identité (CNI) -on ne l'appellera plus dorénavant Carte d'identité nationale (CIN).

    L'objectif du ministère de l'Intérieur est de remplacer progressivement les 20 millions titres identitaires en circulation par de nouvelles cartes biométriques, sur quatre ans, à raison de 5 millions par an.

    Mais en quoi la nouvelle carte sera-t-elle différente de celle à laquelle nous nous sommes habitués jusqu'à présent ? La nouveauté majeure réside dans l'adoption d'un processus d'identification des citoyens au moyen de la biométrie. Autrement dit, lors de la présentation de la carte, un agent de sécurité pourra comparer les caractéristiques physiologiques uniques à chaque personne avec celles stockées dans les bases de données de la DGSN, explique-t-on dans le document.

    Plus prosaïquement, il s'agira d'une carte de type bancaire et les données classées sur chaque citoyen seront dorénavant accessibles par un simple décodage de son document biométrique.

    Techniquement, la nouvelle carte nationale d'identité sera une carte à puce sans contact, intégrant l'empreinte digitale comme élément biométrique principal. L'équipe de la sûreté nationale a veillé à intégrer dans cette nouvelle carte le standard “ID1”.

    Le choix des commanditaires marocains s'est porté sur le full polyester, considéré comme l'un des matériaux
    DirectivePub Affiliation
    les plus résistants aux tests de vieillissement. Cette résistance explique, en partie, la durée de vie de la carte qui est de dix ans.

    S'agissant des niveaux de sécurité physique, la future CNI intégrera trois composants. Le premier comprend des éléments visibles à l'½il nu, permettant,lors de tout contrôle d'identité, de savoir s'il s'agit d'une carte authentique ou falsifiée. Le second niveau nécessite le recours à un petit outillage pour s'assurer de l’authenticité. Quant au troisième degré de sécurité, il exige l'établissement d'une analyse par des experts de la DGSN.

    La future CNI biométrique est dotée, en outre, d'un code barre bidirectionnel (standard PDF 417) et intègre une puce sans contact. Ce code barre sera personnalisé au verso et ne pourra pas être modifié durant toute la vie de la carte. Il contient, en outre, des données identitaires de son porteur sous format crypté.

    La DGSN a particulièrement confiance dans le futur document parce que chaque titre identitaire est doté d'une clé d'authentification qui permet de prouver qu’elle a été émise par les soins des services du ministère de l'Intérieur (et non par un sombre réseau mafieux). Toujours selon un document officiel du département de la documentation et des titres identitaires, la CNI inclut un module puce antenne sans contact d'une capacité de 32 K. Cette antenne permet la communication entre la puce et le dispositif de lecture/écriture via des ondes électromagnétiques.

    La solution technique, en cours de déploiement par les services techniques du ministère de tutelle, comprend également des équipements et des logiciels de production, des consommables haute sécurité. S'ajoute à cela un lien avec l'AFIS (Automated Fingerprint Identification System) qui réalise l'acquisition des empreintes digitales et assure la comparaison par rapport à la base de données de la DGSN. Quant à la sécurité physique, elle sera basée sur la personnalisation graphique fournie par Agfa et les puces sans contact. Voilà, techniquement, vous savez tout.

    Quid du planning de généralisation de la nouvelle carte ? Pour atteindre cet objectif d'ici 2010, la DGSN a décidé de décentraliser la production de la CNI sur deux principaux centres situés à Rabat et à Marrakech. Ces deux centres vont répondre aux demandes des citoyens provenant des 120 centres d'enregistrement de données identitaires régionaux qui seront créés spécialement à cet effet.

    Au-delà de la dimension biométrique et sécuritaire de la carte, le ministère de l'Intérieur défend le caractère innovant de son projet par le fait que cette carte sera un vecteur de facilitation des procédures administratives et une pièce maîtresse de la stratégie nationale de l'administration électronique (e-gov).

    A en croire la DGSN, la nouvelle carte remplacera certains documents officiels tels que l'extrait de naissance, le certificat de résidence, le certificat de vie et le certificat de nationalité.

    A rappeler que le projet marocain de la carte biométrique est déployé techniquement par “Cogent Systems” (USA) et “Thales” (France).



    SOURCE :::: ICI
     
  2. aghanja

    aghanja Citoyen

    J'aime reçus:
    16
    Points:
    38
    Re : la CIN devient CNI=carte nationale d'identité

    mezyan 8ad l9adiyya ........ walakin l9adiyya dial la puce machi pratik, une bande magnetik ikoun 7sen.
     
  3. mafyoso

    mafyoso Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Re : la CIN devient CNI=carte nationale d'identité

    allééééééé l maghrib, wlahila tkaddamna ya7lili
     
  4. amin3m

    amin3m Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Re : la CIN devient CNI=carte nationale d'identité

    enfin de la modernisation va entrer dans notre poche:) et notre porte feuille plus petit car on va s'en passer de "la green card"!! qui nous prenait tjr de la place!!!

    forza morocco
     
  5. saradona

    saradona Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Re : la CIN devient CNI=carte nationale d'identité

    tbarkellah 3la bladna :) [17h]
     
  6. Gorillaz

    Gorillaz Visiteur

    J'aime reçus:
    17
    Points:
    0
    Re : la CIN devient CNI=carte nationale d'identité

    khass8om 4 ans bach y généraliziw8a 3la ga3 la population, w zin 3li8a chi 20 ans dyal l permis d conduire 7ta 8owa, 8adak 8owa li cho8a, dayr b7al chi jornan [22h]
     
  7. shadow

    shadow Guest

    Re : la CIN devient CNI=carte nationale d'identité

    be3da dak l permis 7alto 7ala, makayen 7etta chi porte feuille tay9eddo

    amma ila dertih f jjib [17h], tayb9a dima tal 3la l3alam lkhariji [21h]
     
  8. casawi68

    casawi68 Visiteur

    J'aime reçus:
    1
    Points:
    0
    Re : la CIN devient CNI=carte nationale d'identité

    bsa7e bassahe
     
  9. imane_717

    imane_717 Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Re : la CIN devient CNI=carte nationale d'identité

    wellahilla meziane [07h]
     
  10. Psy

    Psy Visiteur

    J'aime reçus:
    71
    Points:
    0
    Re : la CIN devient CNI=carte nationale d'identité

    Titre d’identité et déclaration de domiciliation obligatoires : du jamais vu depuis la Libération ! La mise en oeuvre de ce projet vise en fait à faciliter les contrôles policiers de toute nature. Les éléments biométriques d’identification, inclus sous forme numérisée et conservés dans un fichier unique national, faciliteront tous les croisements d’information. La numérisation de ces éléments, alliée à la prolifération des dispositifs de surveillance, décuplera les possibilités d’identification policière et de traçage des citoyens. Dans un contexte de prolifération du fichage et d’impuissance des organismes de contrôle, la création d’un nouveau fichier qui inclura toute la population française ne peut que faire frémir.

    Dire que ce document est destiné à lutter contre les fraudes ou les entreprises terroristes est un mensonge. L’actuelle carte d’identité est déjà réputée « infalsifiable ». Pourtant le gouvernement prétend que la fraude se serait développée de manière galopante, tout en reconnaissant ne pas savoir la mesurer. En fait, la sophistication technique servira plutôt les réseaux criminels les plus organisés, car ils se doteront rapidement des moyens nécessaires pour la contourner et disposeront alors de documents d’identité dans lesquels l’État et les citoyens auront, à tort, placé toute leur confiance.

    Présenter cette carte comme un outil commode facilitant les transactions électroniques, administratives ou commerciales, est un leurre. Ce soudain intérêt porté par le ministère de l’intérieur aux désirs des consommateurs et son ingérence dans ce domaine masquent en réalité sa volonté d’imposer un outil de contrôle policier, sous couvert de prétendus bienfaits pour ses détenteurs. Le gouvernement admet surtout que la finalité ultime du projet est de mettre en oeuvre une carte universelle intégrant l’identité, le bénéfice de droits et de prestations sociales, la capacité de conclure et payer des transactions. Il s’agit de rendre ainsi l’individu totalement transparent tant aux autorités publiques qu’aux opérateurs commerciaux.

    Un tel projet met en cause une société dans laquelle l’identité reste fondée sur un principe déclaratif, au profit d’une conception de l’identité imprimée dans l’intimité biologique. Il nous propose l’abandon d’une présomption de confiance mutuelle au profit d’une généralisation de la suspicion.


    Source http://www.bioeco.org/docu311
     
  11. soft

    soft Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Re : la CIN devient CNI=carte nationale d'identité

    haja mziana
     

Partager cette page