La CNSS examine la possibilité d'instaurer une indemnité pour perte d'emploi

Discussion dans 'Scooooop' créé par @@@, 18 Avril 2009.

  1. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    Rabat - Le conseil d'administration de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) a chargé le comité de gestion et des études d'examiner la possibilité d'instaurer une indemnité pour perte d'emploi, a indiqué, vendredi à Rabat, le ministre de l'Emploi et de la Formation professionnelle, M. Jamal Rhmani.

    M. Rhmani, qui s'exprimait lors d'une réunion de la commission de l'Agriculture et des affaires économiques à la Chambre des conseillers sur la situation de la CNSS, a affirmé que l'instauration de cette indemnité s'inscrit dans le cadre de l'accompagnement du salarié mis en chômage.

    La CNSS a également pris des mesures importantes en matière de protection sociale des salariés, a ajouté le ministre, citant en particulier celles relatives à la couverture médicale des personnes assurées auprès de la Caisse, notamment l'extension de la couverture de l'assurance maladie obligatoire (AMO) aux soins ambulatoires à l'exception des soins dentaires, et le maintien du niveau actuel des cotisations jusqu'à 2013.

    Et d'ajouter que la CNSS a connu dernièrement une évolution notable à tous les niveaux, surtout en matière des services fournis aux affiliés et aux assurés sociaux à la faveur de nombre de textes législatifs qui ont enrichi l'arsenal juridique de la Caisse, dont le code de la couverture médicale de base.

    Cet arsenal juridique vise essentiellement l'amélioration du niveau des pensions, l'extension de la couverture médicale aux retraités dont le montant mensuel de la pension ne dépasse pas 500 dirhams et l'augmentation du montant des allocations familiales de 150 dhs à 200 dhs par mois pour les trois premiers enfants, a-t-il précisé.


    La CNSS a également pris une série de mesures pour garantir une application rigoureuse de ces textes, dont la réforme du système de contrôle et d'audit, la réorganisation des agences, l'encouragement des entreprises à faire leurs déclarations à distance et le paiement direct des indemnités familiales pour les assurés sociaux.

    Pour sa part, le directeur général de la CNSS, Said Hmidouch, a rappelé que les ressources de la Caisse proviennent essentiellement des cotisations des employeurs et des salariés et du placement des réserves à la Caisse de Dépôt et de Gestion (CDG).

    Il a également fait savoir que la CNSS a mis en place un portail baptisé "Damancom", pour permettre aux entreprises d'effectuer leurs déclarations en ligne, notant que plus de 14.000 organismes ont choisi d'adhérer à ce service pratique et sécurisé.


    http://www.map.ma/fr/sections/last_social/la_cnss_examine_la_p/view
     
  2. raja_casa

    raja_casa دمعة و ابتسامة

    J'aime reçus:
    184
    Points:
    0
    c'est une bonne initiative 2ila darou8e
     
  3. Serviteur

    Serviteur Visiteur

    J'aime reçus:
    179
    Points:
    0
    ça ne sert à rien de faire des lois pour qu'elles ne soient appliquées que sur 20% des salariés au maroc. Il faut déjà renforcer les moyens de contrôle des inspections de travail puis à ce moment là on peut légiferer !!! mais quand on légifère sans pouvoir contôler derrière l'application de ces lois alors tout ce que je peux dire que c'est de l'hypocrisie ni plus ni moins.

    Un pays dans lequel la majorité travail sans contrat de travail et moins du SMIG légal ne réalisera jamais une avancée économique parce qu'on oublie certainement c'est que ces derniers sont avant tout des consommateurs.

    Donc à la place de mettre une indemnité chômage, il faudra revoir les salaires les plus bas à la hausse et renforcer les pouvoirs des inspecteurs de travail.
     
  4. fax02

    fax02 Stranger in the life Membre du personnel

    J'aime reçus:
    128
    Points:
    63
    hta ytab9ouba 3ad nzaghrtou , mais ghadine nweliw nkotiz ktar
     

Partager cette page