La consommation de l'électricité, multipliée jusqu’à 6 d'ici 2030

Discussion dans 'Info du bled' créé par Info du bled, 7 Mars 2009.

  1. Info du bled

    Info du bled Writer

    J'aime reçus:
    3
    Points:
    0
    La consommation nationale de l'électricité serait multipliée de 4 à 6 à l’horizon 2030, selon des données présentées par la ministre de l'Energie, Mme Amina Benkhadra.



    La consommation nationale de l'électricité serait multipliée de 4 à 6 à l’horizon 2030, selon des données présentées par la ministre de l'Energie, Mme Amina Benkhadra.

    La puissance électrique installée serait au même horizon multipliée par 3,5, a ajouté Mme Benkhadra, qui s'exprimait vendredi à Rabat à l'ouverture des premières assises nationales de l'énergie tenues sous le thème « Ensemble, maîtrisons notre avenir énergétique ».

    Le département de l'énergie a fixé plusieurs objectifs de nature à permettre la sécurité d'approvisionnement, la disponibilité et l'accès généralisé à l'énergie à des prix compétitifs, a expliqué Mme Benkhadra. Ces objectifs, a-t-elle ajouté, permettront aussi la maîtrise de la demande, l'appropriation des technologies avancées et la promotion de l'expertise, outre la préservation de l'environnement.

    Selon la ministre, la part des produits pétroliers sera réduite dans le bilan énergétique. Cette réduction serait due à la fois à l'élimination progressive du fuel oil de la production électrique et à l'entrée en service des nouvelles centrales à charbon et des nouveaux parcs éoliens, grâce à l'utilisation plus extensive de la cogénération et des énergies alternatives dans l'industrie et au rajeunissement des parcs de véhicules.

    La ministre a ajouté que le développement du secteur des hydrocarbures requiert l'amélioration des infrastructures portuaires, notamment, au niveau des ports de Mohammedia et de Jorf Lasfar, le maintien des stocks de sécurité à leur niveau réglementaire et l'augmentation des capacités de stockage, réparties dans toutes les régions du pays.

    La composante environnementale, a assuré Mme Benkhadra, a aussi été prise en compte avec la généralisation des carburants propres, l'essence sans plomb et le gasoil 50 PPM. Objectif : réduire des émissions dans l'atmosphère de 54.000 tonnes par an de soufre et 760 tonnes par an de plomb. Pour la ministre, ces objectifs pourraient permettre de réaliser une économie d'énergie de 12 % à l'horizon 2020.


    Source : medi1sat.com
     

Partager cette page