La délinquance féminine progresse, plus de mineures poursuivies pour violences

Discussion dans 'Féminin' créé par angelman, 16 Juin 2009.

  1. angelman

    angelman Bannis

    J'aime reçus:
    1
    Points:
    0
    PARIS (AFP) — Les femmes de tous âges ont été de plus en plus mises en cause dans des crimes et délits au cours des cinq dernières années (+21,75%), avec deux fois plus de mineures poursuivies dans des affaires de violences et menaces, selon une étude de l'Observatoire national de la délinquance (OND) publiée mardi.

    Toutefois, sept personnes sur dix mises en cause en 2008 pour des crimes ou délits restent des hommes majeurs. Les femmes ne représentent que 177.216 cas sur un total de 1.172.393 personnes mises en causes en 2008, dont 207.821 mineurs des deux sexes.

    Le nombre total de personnes mises en cause augmente de 22,58 % par rapport à 2003, première année d'exercice plein de l'Observatoire.

    Une personne est dite "mise en cause" lorsqu'il "existe du point de vue policier suffisamment d'indices laissant supposer qu'elle a commis l'infraction reprochée", rappelle l'OND.


    Pour les affaires de violences et menaces (hors vols), le nombre de mineures est passé de 3.521 en 2003 à 7.079 en 2008, soit une hausse de 101,05%, et 42,06% chez les majeures.

    L'étude précise que 995.177 hommes ont été mis en cause en 2008, soit 22,73% de plus qu'en 2003, avec une évolution particulièrement marquée pour les majeurs: +24,85%, tandis que les femmes sont 21,75 % plus nombreuses qu'en 2003 (+20,71% pour les majeures).

    La part des hommes dans le total (84,88%) a augmenté de 0,12% entre 2008 et 2003, alors que celle des femmes a marqué une croissance 15 fois plus forte: 1,84%. Dans le même temps, le nombre total de mineurs mis en cause (207.821) a crû de 15,61%.

    Majeures ou mineures, les femmes "sont surreprésentées pour des violences et mauvais traitements" contre enfants ainsi qu'en matière d'"abandon", note l'OND.

    Les femmes enregistrent aussi les plus fortes hausses dans plusieurs catégories d'infractions.

    C'est le cas pour les atteintes aux biens, où les mineures sont 15,60% de plus en 2008 qu'en 2003 et les majeures 5,79% de plus, alors que les mineurs masculins n'augmentent que de 3,13%.

    En matière d'infractions économiques et financières, aussi, les femmes sont davantage présentes: + 24,52% pour les majeures.

    Là, ce sont les chèques sans provision qui, pour une grande partie, expliquent cette hausse.

    Parmi les moins de 18 ans, 177.772 (17,86% du total hommes) sont de sexe masculin (+13,87% qu'en 2003) et 30.049 (16,96% du total femmes) de sexe féminin (+27,13%). Ces deux catégories affichent "les variations les plus distinctes", souligne l'OND.

    En nombre absolu (148.854) comme en pourcentage (26,37%), l'augmentation la plus forte de 2003 à 2008 concerne les hommes majeurs.

    Si les femmes mineures ne sont qu'à la dernière place de la hausse du nombre de mises en cause (+5.292), en revanche, ce sont elles qui connaissent la croissance la plus forte en pourcentage (+24,4%, à peine moins que les hommes majeurs), juste derrière leurs aînées (+24,06%) et loin devant les mineurs masculins (+13,37%).

    Quant aux majeurs mis en cause pour vols, leur participation diminue de 2,92%. C'est la seule baisse catégorielle constatée dans l'étude de l'OND.

    Source
     

Partager cette page