La deuxième édition aura lieu du 30 octobre au 1er novembre : Le dromadaire tient sal

Discussion dans 'Info du bled' créé par Info du bled, 26 Octobre 2009.

  1. Info du bled

    Info du bled Writer

    J'aime reçus:
    3
    Points:
    0
    [​IMG]
    A Laâyoune, on ne parle, ces jours-ci, que du fameux Salon international du dromadaire. On attend beaucoup de la deuxième édition qui se déroulera du 30 octobre au 1er novembre 2009 sous le Haut patronage de Sa Majesté le Roi et coïncide cette année avec le 35ème anniversaire de la Marche Verte. Cette édition est organisée par la wilaya de Laâyoune-Boujdour-Sakia El-Hamra, le ministère de l'Agriculture et la Pêche maritime, les conseils régional, provincial et municipal de Laâyoune et la Chambre de l'agriculture. Ce salon qui bénéficie également du soutien de la direction générale des communes locales, de l'Agence du Sud et de l'Office chérifien des phosphates, se tient sous le thème : « La sauvegarde du dromadaire, préservation et regard vers l'avenir ».
    La manifestation se distinguera par la participation de deux délégations venues des pays du Golfe connus pour leur passion pour le dromadaire, représentant le Sultanat d'Oman et les Emirats Arabes Unis.
    Durant trois jours, quelque 300 têtes seront en compétition. Ces trois cents camélidés seront répartis comme suit : 150 Azouzal- dromadaires adultes-, 8 Saydah-chamelles des selles et de course et 70 Baîr, jeunes chamelons ne dépassant pas 5 ans.
    Une pléiade d'artistes animeront les soirées lors du Salon tels que Cheb Khaled, les Mauritaniens Dimi Mint Abba et Cheikh Ould Labiad et le groupe canarien Timbel Anijo. Ces soirées seront aussi l'occasion pour l'artiste et musicien sahraoui, le jeune Saïd Charradi, de faire découvrir son répertoire qu'il vient d'enrichir de cinq nouvelles compositions qui chantent la beauté des provinces du Sud et les réalisations accomplies tout au long des 35 années après le retour de ces provinces à la mère patrie.
    Une conférence scientifique destinée aux visiteurs leur permettra de découvrir, de façon plus approfondie et détaillée, le dromadaire, ses caractéristiques, ses spécificités et ses atouts. Elle sera animée par des professeurs chercheurs et des docteurs venus des autres régions du pays et de l’étranger. Une foire se penchera sur les principaux thèmes de la culture hassanie, notamment celle ayant une relation avec le dromadaire.
    Les places Oum Saad et Mechouar seront, respectivement, le théâtre de fantasia animée par des cavaliers venus de différentes villes du pays et de concerts que le public pourra apprécier, en direct..
    La nouveauté de cette année concerne l'organisation d'une compétition de chants destinée aux jeunes pour leur permettre de faire valoir leur talent artistique et, pourquoi pas, d'accéder au monde de la musique.
    C'est pour expliquer ce vaste programme que le comité d'organisation présidé par le wali de la région, en personne, a tenu une conférence de presse à l'hôtel Parador de Laâyoune.
    Les conférenciers après avoir écouté un mot du wali au cours duquel il a insisté sur la transparence qui devra caractériser le volet financier de la manifestation, indiquant qu'il sera très pointilleux sur ce point et promettant un bilan détaillé à la fin des festivités. Il a aussi souligné qu'à travers ce Salon, on vise plusieurs objectifs économiques et politiques dont le soutien de notre intégrité territoriale. Pour ce faire, a-t-il ajouté, 140 invités européens dont trois ex-présidents du gouvernement autonome canarien, le maire de Las Palmas et des hommes d'affaires susceptibles d'investir dans notre région, notamment dans le domaine touristique. Ils seront accompagnés de représentants de la presse européenne qui feront découvrir notre région et son développement.
    Les membres du comité d'organisation ont expliqué que plusieurs tentes dont une du Sultanat d'Oman seront dressées. L’une sera réservée aux photos exclusivement, l’autre à une exposition ayant trait au patrimoine culturel sahraoui.
    Les trois cents chameliers qui participeront à la course auront chacun une prime pour les encourager à préserver l’élevage du dromadaire.
    Le comité d’organisation prévoit la signature de plusieurs conventions avec le ministère de l'Agriculture, et avec d’éventuels investisseurs intéressés par le domaine touristique.
    L'extension du camélodrome fait aussi partie des projets à réaliser.







    Source : libe.ma

     

Partager cette page