La direction de l'hygiène se réveille enfin

Discussion dans 'Info du bled' créé par Casawia, 31 Mai 2005.

  1. Casawia

    Casawia A & S Forever

    J'aime reçus:
    145
    Points:
    0
    Pas une année qui passe sans que l'hygiène alimentaire et urbanistique à Casablanca ne soit mise en cause. D'après les statistiques de la délégation de la Santé, il y aurait 264 toxi-infections alimentaires en 2003. Conscient de ce problème, la direction d'hygiène des affaires sociales et culturelles qui était au chômage technique depuis plusieurs années, entame une restructuration profonde pour effacer l'image sombre et désolante qui lui colle à la peau et surtout assurer la sécurité alimentaire et urbanistique des casablancais.

    La nécessité d'une telle mue n'est pas fortuite, elle est directement liée à la stratégie d'hygiène alimentaire mise en place par la mairie.

    Nouvelle politique

    La nouvelle équipe de la direction d'hygiène installée depuis plus d'un an, a élaboré une politique de protection sanitaire et veille à sa mise en ½uvre. A l'amont, elle intervient dans le domaine de la surveillance de la qualité des aliments en s'appuyant sur 16 bureaux municipaux d'hygiène répartis sur l'ensemble du territoire, 60 médecins et 4 biologistes. Elle a, par la même occasion, unifié la procédure de contrôles et de surveillances en matière d'hygiène alimentaire de façon à ce que l'ensemble des intervenants dans ce secteur parle le même langage.


    En parallèle, elle s'atèle à mettre sur place une cellule locale de veille sanitaire capable d'agir vite en cas d'une toxi-infection alimentaire collective. Cette cellule, apprend-on auprès de Mohammed Jabari, chargé de la direction de l'hygiène et des affaires sociales et culturelles, sera en charge de faire les prélèvements, interroger les patients et superposer les résultats et les renseignement cliniques, du laboratoire épidémiologique afin d'arriver à cerner la cause de l'intoxication.

    Cette nouvelle façon de travailler met fin à l'anarchie qui a sévi dans cette institution durant des années. Tous les casablancais gardent encore en mémoire l'inactivité pendant 8 mois en 1999 de cette direction ainsi que du laboratoire d'hygiène communautaire qui dépend de la direction d'hygiène en 1999.

    A l'époque le budget a été purement et simplement annulé sans aucun motif valable. Aujourd'hui, le budget alloué au laboratoire est de l'ordre de 500.000 DH. Certes, une somme modique, mais indispensable pour le fonctionnement de cette entité. En parallèle à cette guerre déclarée aux intoxications alimentaires, la direction mène également une autre guerre contre la rage.

    En effet, la direction a signé récemment une convention de partenariat avec l'Institut Pasteur. Aux termes de cette convention, ledit institut prend en charge la vaccination de l'ensemble des personnes mordues ou qui étaient en contact avec un animal atteint de la rage. Et pour la première fois, la vaccination des patients est gratuite alors qu'ils devraient payer 700 DH avant la signature de cette convention.



    Par Abderrahman Ichi
    Source: LeMatin.ma



    [Fichier joint supprimé par admin]
     
  2. RedEye

    RedEye - أبو عبدالرحمن - Membre du personnel

    J'aime reçus:
    4153
    Points:
    113
    héhéhé, haodu mwalin lekraress houma elli kayssemiwhoum "mwalin khanez w bniin"...
     

Partager cette page