La fête au rythme des abus, spéculations et autres conditions inhumaines : La torture

Discussion dans 'Info du bled' créé par Info du bled, 19 Septembre 2009.

  1. Info du bled

    Info du bled Writer

    J'aime reçus:
    3
    Points:
    0
    [​IMG]
    C’est parti pour un nouveau calvaire. En cette période de fête, il y en a qui ne savent trop s’ils doivent se réjouir ou se lamenter sur le triste sort que leur réservent les transports en commun. Les fêtes religieuses représentent pour bon nombre de Marocains l’occasion de se retrouver en famille et déguster des moments de plus en plus rares par les temps qui courent. Sauf que nos transports publics ont un tout autre avis. Force est de constater que l’on a tenté par - ci et par - là quelque lifting mais le résultat est là pour nous rappeler, que l’on est très loin, des conditions dont bénéficient les citoyens des pays dits à juste titre développés. Dans les gares routières ou autres et tout autour, c’est à chaque fois un désordre indescriptible. C’est une myriade d’intermédiaires qui fait la loi arnaquant à sa guise de pauvres clients qui ne savent à quel moyen de transport se vouer.
    En pareille période, la spéculation bat le plein. On ne comprendrait d’ailleurs jamais pour quelles raisons les prix passent à l’occasion du simple au double si c’est pas plus. Sans parler de l’état des véhicules. L’affluence semble être un bon prétexte pour lancer sur les routes des tacots crades sans le moindre confort et au risque assuré. Et pour ajouter à ce décor de désolation, les transporteurs dits clandestins pullulent à l’occasion assurant des navettes folles au su et au vu de tout le monde y compris les autorités censées être compétentes.
    En attendant, d’aucuns souhaitent que l’alternative vienne du train mais celle-ci se fait toujours désirée, là aussi avec des retards chroniques et des températures suffocantes et autres désagréments d’un autre âge.








    Source : libe.ma
     

Partager cette page