La FAO encourage à manger des insectes

Discussion dans 'Info du monde' créé par dul2, 14 Juin 2013.

  1. dul2

    dul2 salam alikom

    J'aime reçus:
    5698
    Points:
    113
    Mangez des insectes" : afin de renforcer la sécurité alimentaire, la FAO a lancé un programme pour encourager l'élevage à grande échelle des insectes, élément nutritionnel peu cher, écologique et de surcroît... "délicieux". "Notre message est : mangez des insectes, les insectes sont en abondance, ils sont une source riche en protéines et en minéraux", a plaidé Eva Ursula Müller, directrice du département des politiques économiques des forêts, en présentant ce rapport à Rome.

    A la FAO, on énumère les avantages d'une production d'insectes à grande échelle : 2 kg d'aliments sont nécessaires pour produire 1 kg d'insectes, tandis que les bovins en exigent 8 kg pour produire 1 kg de viande. En outre, les insectes "sont nutritifs, avec une teneur élevée en protéines, matières grasses et minéraux" et "peuvent être consommés entiers ou réduit en poudre ou pâte et incorporés à d'autres aliments". L'élevage des insectes est facile car il peut se faire à partir des déchets organiques comme par exemple les déchets alimentaires, et aussi à partir de compost et de lisier. Les insectes sont très écolo-compatibles: ces "messieurs propres" de la nature utilisent moins d'eau et produisent moins de gaz à effet de serre que le bétail.

    La consommation d'insectes, qui porte le nom savant d'entomophagie, est déjà répandue depuis toujours dans les cultures traditionnelles de certaines régions d'Afrique, d'Asie et d'Amérique Latine. "Un tiers de la population mondiale mange des insectes, et c'est parce qu'ils sont délicieux et nutritifs", a plaidé Eva Ursula Müller. "Des insectes sont en vente sur les marchés de Kinshasa, sur ceux de Thaïlande ou encore du Chiapas au Mexique, et ils commencent à apparaître dans les menus de restaurants en Europe", a-t-elle fait valoir.

    Selon la FAO, "d'ici 2030, plus de 9 milliards de personnes devront être nourries, tout comme les milliards d'animaux élevés chaque année" pour satisfaire divers besoins, au moment où "la pollution des sols et de l'eau dus à la production animale intensive et le surpâturage conduisent à la dégradation des forêts".



    source le figaro

     
  2. RedEye

    RedEye - أبو عبدالرحمن - Membre du personnel

    J'aime reçus:
    4153
    Points:
    113
    shwya ygoulou lina koulou.....

    [22h]
     
  3. dul2

    dul2 salam alikom

    J'aime reçus:
    5698
    Points:
    113
    :p
     

Partager cette page