La fille du Cheikh et « le grand Satan »

Discussion dans 'Discussion générale' créé par mous chle7, 26 Juin 2005.

  1. mous chle7

    mous chle7 Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Nadia Yassine : devra-t-elle remercier ceux qui ont décidé de la poursuivre ? Grâce à eux, le Département d'Etat US s'est exprimé pour défendre sa liberté d'expression.

    Le contraste est frappant. D'un côté, un groupe de personnalités marocaines qui réagissent, entre autres choses, aux positions républicaines de Nadia Yassine en appelant à la censure et de l'autre, le Département d'Etat américain qui se fend d'une déclaration condamnant les poursuites judiciaires contre cette même Nadia Yassine et les journalistes qui ont publié ces propos.
    Au « Nous tenons à enregistrer la retenue dont l'Etat à fait montre face aux excès » des auteurs de l'appel répond un « Ce cas, ainsi que d'autres, où le gouvernement nuit à la liberté de la presse ou d'expression, nous inquiète » des rédacteurs de la déclaration du département dirigé par Condoleezza Rice. Contrairement aux sous-entendus de l'Appel, les Etats-Unis n'ont pas décidé de soutenir les islamistes dans le monde arabe. Ayman Nour, politicien égyptien libéral mais au soutien populaire anémique a bénéficié d'un appui américain beaucoup plus ostensible que les leaders des Frères musulmans égyptiens lorsqu'ils ont été jetés dernièrement en prison par le régime de Hosni Moubarak. Comme l'explique Amr Hamzawy, chercheur du très respecté centre de recherche américain « Carnegie Endowment for International Peace », au Journal Hebdo, l'administration américaine abandonne sa politique purement sécuritaire et militaro-policière à l'égard du monde arabe adoptée au lendemain du 11 septembre 2001, pour s'orienter vers une politique de soutien à l'ouverture politique. Il ajoute que cette réorientation est le résultat de la conscience que les dictatures pro-américaines de la région mènent à plus ou moins long terme à l'émergence de courants violemment anti-américains. Le cas de l'Iran du Shah qui s'est jeté dans les bras du Khomeinisme demeure une hantise à Washington.
    Beaucoup pensent que le phénomène Al Qaïda est la conséquence de la gouvernance des Al Saoud. Et c'est in petto que les plus téméraires admettent que le soutien inconditionnel à Israël est l'une des raisons les plus saillantes, si ce n'est la plus importante, de l'impopularité des Etats-Unis dans le monde arabe. En fait, le gouvernement américain aurait préféré les forces laïques libérales aux mouvements islamistes, comme alternative aux régimes autoritaires en place. Il s'est avéré que, dans la majorité des cas, ce sont des partis ou mouvances islamistes qui bénéficient du soutien de la population. Dans ces conditions, le choix n'est plus entre les laïcs libéraux et les islamistes mais entre les islamistes dits modérés et les islamistes radicaux. Pour Amr Hamzawy, l'administration américaine est beaucoup plus inquiète de la popularité d'un Hezbollah ou d'un Hamas, en raison de ce que les Américains considèrent comme leur dimension terroriste, que d'un Adl Wa Al Ihssan qui tient un discours comparativement beaucoup moins inquiétant.


    Obligation « géostratégique »
    Lors de la conférence organisée par l'université de Berkeley, la fille d'Abdeslam Yassine a martelé que les dictatures arabes ont engendré l'obscurantisme et que l'Iran, mais celui de Khatami, représentait une expérience intéressante. Des positions difficilement critiquables par des Américains qui ont vu bien plus extrémiste. Dans ce contexte, déplorer les poursuites engagées à l'encontre de Nadia Yassine est une obligation géostratégique. On voit mieux le manque de subtilité politique de la décision des autorités marocaines.
    L'Etat marocain a réussi l'exploit d'obliger une superpuissance alliée, victime du terrorisme islamiste, à condamner son action et à soutenir la liberté d'expression d'une mouvance islamiste d'opposition. Car l'administration US n'avait tout simplement pas d'autre choix. Toute en peine pour promouvoir une image d'équité dans le monde arabo-musulman, elle ne pouvait risquer d'appuyer un régime marocain, par ailleurs toujours considéré comme un allié stratégique, dans ses dérapages autoritaires.
    La pression exercée pour favoriser l'émergence des régimes démocratiques ne vient pas seulement de l'opinion publique arabe, elle vient, de manière plus cruciale, de l'opinion publique américaine. En l'absence d'armes de destructions massives en Irak, l'administration Bush s'est appuyée sur une rhétorique de promotion des valeurs de liberté et de démocratie dans le monde arabe. Paraître revenir sur cette stratégie consiste à dire aux Américains que leurs enfants sont morts en Irak pour un double mensonge. Pas d'ADM et pas de démocratisation.
    Une combinaison qui confine au suicide politique pour les Républicains. Pour ne rien arranger, pour la première fois depuis l'invasion de l'Irak, une majorité d'Américains l'estime inutile. Dans sa déclaration à propos des poursuites judiciaires à l'encontre de Nadia Yassine et des journaux qui ont publié son interview, le Département d'Etat fait référence aux « multiples avancées accomplies par le Maroc en matière de droits de l'Homme ». Cette mention souligne l'inconfort de la position américaine que le Département de Condoleezza Rice a mis 48 heures à formuler. Le Maroc est effectivement donné en exemple notamment grâce à la réforme du statut de la famille.
    Bénéficiant de la comparaison avec d'autres pays de la région, l'administration US aurait tellement voulu présenter le royaume de Mohammed VI comme l'élève modèle.
    Les dérapages, incompréhensibles pour les analystes américains, tels que la condamnation d'Ali Lmrabet et les poursuites judiciaires engagées récemment contre la fille du leader d'Al Adl, ternissent l'image du Maroc et en font un modèle moins facilement « vendable ».
    LAJOURNALHEBDO.COM

    WAHAD ANAS KHATAR, ILS APPLIQUENT LA POLITIQUE A L AMERIQUAINE? AVEC DU MARKETING ET TOUTE UNE STRATEGIE, ALLAH YE7FD O SAFI

     
  2. fassi

    fassi Citoyen

    J'aime reçus:
    15
    Points:
    38
    Re : La fille du Cheikh et « le grand Satan »

    ils sont plus intelligents que le gouvernement
     
  3. cheguevara

    cheguevara Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Re : La fille du Cheikh et « le grand Satan »

    hadik hadra gawya a si calptux
    tous le monde a le droit de s exprimer
    c est une pas une facons de parler sur les gens a moulay
    chouya dyal respect allah yhafdak.
     
  4. mous chle7

    mous chle7 Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Re : La fille du Cheikh et « le grand Satan »

    si tu veux qu on te respecte toi , tu dois prouver que tu respecte les autres. tu vois t as deja commencer encore a devier le sujet "comme d ab' [21h]
     
  5. nournat

    nournat Wld l3iyachiya

    J'aime reçus:
    344
    Points:
    83
    Re : La fille du Cheikh et « le grand Satan »

    ce que disent les ricains ne me fait ni chaud ni froid , la libertée de l'expression , is ne sont plus aptes pour l'eduquer aux autres , surtout apres ce que les neo-conservateurs ont fait pour ecraser les americains qui étaient contre la guerre en Irak !

    nous au Maroc on a nos principes , on a nos lois , que ça leur plait ou pas , kouzinthoum hadik , de koi je me mele !
    ALLAH , alwatan , almalik
    ALLAH = notre religion ALISLAM , a ne pas toucher
    alwatan = notre patrie , a ne pas toucher
    almalik = notre regime , a ne pas toucher
    pour le troisieme , a ne pas toucher , c'est pas ne pas critiquer , non ! faut critiquer , mais critiquer pour du bon , dire des betises ; lla !
     
  6. cheguevara

    cheguevara Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Re : La fille du Cheikh et « le grand Satan »

    la ne pas toucher le regime marocain
    haah
    wadkchi alash hnaya mazalinn lour
    iwa giir matouchihch a kouya
    ilamakanch regime marocain howa limasoul ala haad alwadiya fil magrib chkoun li masoul
    matkouliyach hadouk naas almohitin bil malik
     
  7. fassi

    fassi Citoyen

    J'aime reçus:
    15
    Points:
    38
    Re : La fille du Cheikh et « le grand Satan »

    @nournat:critiquer pour du bon??
    tu veux dire koi par la??
     
  8. nournat

    nournat Wld l3iyachiya

    J'aime reçus:
    344
    Points:
    83
    Re : La fille du Cheikh et « le grand Satan »

    @ cheguevara ! bdina 3awttani ;)))) lmass2oul 3la lwad3iya dyal lmaghrib , howa ana w nta w howa , w le regime , w l7oukoumat lmouta3a9iba , w lbarlaman w cha3b w l3yalat w rrjal , lmaghrib koullou mas2oul ... rah sahla lwa7ed igoul blli ana zwin w llakhor khayb ...

    @ fassi , lli bghit ngoul houwa nna9d lbanna2 , mlli katsme3 t9ar9ib f lmotor w kaddih 3and un mecanicien , kaygoul lik , khassek tbaddal lmotor , 3arfou blli rah ma mecanicien ma tta la3ba , awal 7aja hiya y3raf t9ar9ib mnin jay w i7awel isal7ou ! lmou2assassat dyal lmaghrib khassha des reformes , khassana une perestroyka , hadi ma fiha chak , 7na dawla 3arabiya islamiya , bghina aw krahna , w 7na 3arfin llmoukawinat dyal cha3b lmaghribi , lmou2assassa lmalakiya hiya lwa7ida et je dis bien lwa7iiiiiiiiiiiiiida lli t9dar tedman lwa7da w ttamassouk dyal had cha3b . w lli kaytssawar chi 7aja khra rah ghalat , w les exemples y'en a beaucoup ...
     
  9. lordvoldemor

    lordvoldemor Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Re : La fille du Cheikh et « le grand Satan »

    l9adiyya skhouna hanay, ok je vais maitre mon grain de sel moi aussi.

    -fassi "ils sont plus intelligents que le gouvernement" ça c sur sinon ga3ma kanou ychett7ou l3alam koullou, on + ils sont pas intelligents ils sont +tot rusés (7raymyyine) lyouma kaygoulou hadchi, wghadda ygoulou lina mal had nns kaytirou sseddou lihoum foumhoum.

    -cheguevara bghiti ndirou in9ilab 3ad nwelliw labas?? manmchiwch b3id on est en afric, presque tt les jours y a des coup d'etat, chouf lach wsslou koulchi 9atel waldih jjou3!!! koulchi bgha ywelli ra2iss wkoulchi kaygoul ana baghi lmasla7a dlblad!!!

    -nournat hadchi mzyane lli katgoul je ss avec toi a 100% walakine 7na ba9ine ma3arfinch 7ta le sens dyal perestroyka bach ndirouha.

    wachoukrane 3ala intibahikoum
     
  10. aghanja

    aghanja Citoyen

    J'aime reçus:
    16
    Points:
    38
    Re : Re : La fille du Cheikh et « le grand Satan »

    ki gouverne leblad , wach 8owwa regime wella -systeme ? avant tout chnou 8owwa lfer9 mabin regime et systeme ?
     
  11. HUMEX12

    HUMEX12 S9ardyouss

    J'aime reçus:
    40
    Points:
    0
    Re : La fille du Cheikh et « le grand Satan »

    NOURNAT quand tu dis perestroika ça veut bien dire une  réorganistaion du systeme socioeconomique et modification des mentalités dans le sens de l'efficacité et d'une meilleure circulation de l'information

    whadchi swl chi wahed men cha3b guolih chnou hya perestroika wchouf wach radi yjawbek cha3b bra ghir may9assi wychrab wlahla ya9lab
     
  12. mous chle7

    mous chle7 Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Re : La fille du Cheikh et « le grand Satan »

    assi nournat, ila kant had l7oukouma katnhje siasate attaklikh, comment veux tu avoir un peulpe conscient des ses problemes, et comment il va trouver la solution, wa ktre mn 50% dial lmgharba matay3arfouch iktbou smithoum a3ibadllah.
    un gouvernement responsable=une bonne politique de gestion dial lblade=bonne niveau de vie pour le peuple.
     
  13. mous chle7

    mous chle7 Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0

Partager cette page