La fuite des capitaux s’aggrave

Discussion dans 'Discussion générale' créé par mounirus, 22 Novembre 2005.

  1. mounirus

    mounirus Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    35 millions de dirhams en devises, c’est la somme interceptée par les douanes marocaines pendant l’année 2005 lors de diverses opérations de lutte contre la fuite de capitaux. Avec 30 millions de dirhams saisis, l’aéroport de Casablanca caracole en tête des terminaux les plus prisés par les trafiquants de devises. Il est suivi par celui d’Agadir, où les services de douanes ont mis la main sur 3 millions de dirhams, puis celui de Tanger, avec 2 millions de dirhams. De tels chiffres, qui ne sont que la partie émergée de l’iceberg et qui, de ce fait, ne reflètent aucunement l’ampleur réelle du phénomène de la fuite des capitaux, peuvent certes paraître dérisoires. Ils n’en demeurent pas moins révélateurs d’une recrudescence inquiétante de ce phénomène. D’autant plus lorsqu’ils sont comparés à ceux de 2003, quand la douane n’a pu mettre la main que sur un montant de 7 millions de dirhams, et ceux de 2004 où le total des saisies ne dépassait guère les 6 millions de dirhams.
    Une source autorisée à la douane estime la moyenne des capitaux transférés chaque année aux alentours de 30 à 50 millions de dirhams. Parmi ce pactole, on trouve de tout: dollar américain, euro, dirham émirati, riyal saoudien, dinar koweitien, livre sterling, mais également le dirham marocain. Les trafiquants de devises auraient-ils repris du poil de la bête ?

     

Partager cette page