La libération sexuelle de la jeunesse islamique

Discussion dans 'Discussion générale' créé par benchamsi, 4 Mai 2009.

  1. benchamsi

    benchamsi Bannis

    J'aime reçus:
    23
    Points:
    0
    Première cause : L’extrémisme religieux

    Dieu, le Tout Puissant, dit dans Son Saint Livre : {77. Dis : "Ô gens du Livre, n'exagérez pas en votre religion, s'opposant à la vérité. Ne suivez pas les passions des gens qui se sont égarés avant cela, qui ont égaré beaucoup de monde et qui se sont égarés du chemin droit. … 87. Ô les croyants : ne déclarez pas illicites les bonnes choses que Dieu vous a rendues licites. Et ne transgressez pas. Dieu, (en vérité,) n'aime pas les transgresseurs} Sourate 5 : La table servie (Al-Maidah). Le Messager de Dieu (sws) dit dans un de ses nobles hadiths prophétiques : « Prenez garde contre l’extrémisme dans la religion, car ceux qui sont venus avant nous n’ont été détruits que par l’extrémisme ».

    L’extrémisme religieux est l'arbre de l'ignorance. Ses branches sont secs et stériles, et son paysage est horrifiant et ressemble à l'enfer. Ses cerveaux sont des sycophantes qui se cachent dans la peau des émirs et des cheikhs de l’Islam, qui érigent l'inégalité, la discrimination, l’injustice, le communautarisme, la bestialité, la barbarie, et la xénophobie de tout ce qui n’abonde pas à leurs pensées horrifiques. Ses partisans ont perdu l’amour et l’esprit d’ouverture, répandent consciemment ou inconsciemment la division, sèment la haine dans les cœurs des gens, et déclenchent des guerres éternelles qui détruisent notre monde.

    L’extrémisme religieux est une maladie qui rétrograde l’évolution humaine et pousse le monde vers son anéantissement. Les contaminés par cette maladie ont une vison patibulaire de la vie terrestre qui les aveugle et les empêche de faire la distinction entre le bien et le mal, et entre le chemin droit vers le bonheur éternel et ceux qui conduisent l’humanité vers le malheur sempiternel. Sourds et aveuglés par leur extrémisme, ils commencent à voir le bonheur dans la saleté, la souffrance, l’ignorance, et le barbarisme ; et de la sorte ils quittent la Lumière pour vivre dans les ténèbres et se diriger avec des pas sûrs vers la destruction humanitaire.

    L'extrémisme religieux est une arme satanique qui asphyxie ses adeptes et les pousse, consciemment ou inconsciemment, à rejeter les valeurs, les normes, et les pratiques de la religion et inverser ses symboles. Quand on asphyxie les êtres humains avec les tabous et la liste abusive des interdits, on donne naissance à une explosion cérébrale chez ces personnes asphyxiées par l'extrémisme religieux qui va machinalement générer une révolte sociale qui se traduira par la phobie des sources de l'extrémisme religieux et la recherche de l'inversion des symboles de la culture extrémiste et leur substitution par une culture libertine qui autorise tout ce qui a été interdit par la culture extrémiste [alcool, fornication, sodomie, drogues, satanisme, etc.].

    Seconde cause : L'imitation de la culture libertine

    Dieu, le Très Haut, dit dans Son Noble Livre : {195. … Et ne vous jetez pas par vos propres mains dans la destruction} Sourate 2 : La vache (Al-Baqarah). Le Messager d’Allah (sws) dit dans un de ses nobles hadiths prophétiques : « Dieu maudisse les parents qui ont porté leur enfant à sa perte ! ».

    L'imitation est une des forces mentales qui jouent un rôle très important dans la formation de la personnalité, l’acculturation des individus, et le développement des sociétés humaines. Pour améliorer sa prononciation et son élocution verbale, l’enfant émet des sons, crie, gazouille ; par imitation, il répète ce qu’il entend dans son entourage, plus ou moins maladroitement au départ, et à mesure que ses organes d'articulation se fortifient et que son attention grandit, il commence à imiter peu à peu avec plus de sûreté et d'exactitude.

    En parallèle de son rôle dans l’acquisition du langage, l’imitation exerce une autre influence sur les mouvements et les actes de nos enfants. L’imitation ne s’arrête pas à la période d’enfance, l’être humain est soumis à cet empire à tous les âges de la vie. L’imitation est une des pièces motrices de la vie sociale ; c’est grâce à elle que les personnalités individuelles se fondent, que les différences culturelles s’harmonisent, et que l'humanité aboutit à une assimilation plus profonde jour après jour.

    L'imitation se manifeste sous des formes très diverses : pur instinct à l'origine, elle devient ensuite un mobile d'action raisonné, une sage attitude, une interprétation intelligente de l'activité ; l'imitation est tantôt inconsciente, involontaire et machinale, tantôt elle est réfléchie, raisonnée et volontaire. A titre d’exemple, l’imitation, chez l’enfant, est inconsciente, involontaire et machinale ; l’imitation réfléchie, raisonnée et volontaire ne commence à se pointer qu’à l’âge de l’adolescence. A cet âge, l’être humain commence à trier ses habitudes imitatives ; il garde une partie, et il rejette l’autre « rejet qui reste des fois difficiles voire impossible : cas de l’homosexualité par exemple ».


    L’enfant imite tout ce qui frappe ses oreilles, tout ce que perçoivent ses yeux. Il est comme l'écho vivant, comme la photographie animée de tout ce qu'il voit et de tout ce qu'il entend. Ses imitations n’ont aucun lien avec une volonté consciente ; ils sont machinaux, automatiques, et considérées limite réflexe. L'ignorance de l’enfant qui n’a aucune habitude, qui n’a aucune conscience en soi et dont le cerveau duquel rien n'est encore imprimé, sa faiblesse physique et morale, son manque d'initiative, son absence d'individualité, tout cela fait de lui un aveugle imitateur, le rend souple et enclin à reproduire tout ce qu'il voit et entend.

    Sous sa forme la plus élémentaire, l'imitation suppose une perception de ce qui est imité. Pour que l'enfant imite un geste, il faut qu'il le voit tout d’abord et après il essaiera de le répéter ; pour qu'il prononce un mot, il faut qu'il l’entende et après, il commencera son processus imitatif. L’imitation peut être immédiate, comme elle peut être future ; l'enfant imite alors par un acte de volonté plus ou moins réfléchie certaines actions « souvenirs et images » qu'il a observé, et qui ont suscité son intérêt.

    Le désir d'imitation est irrésistible quand il est porté sur les ailes d’amour. Le respect, l’admiration, l'affection, la sympathie, et l'amour, se placent au premier rang parmi les sentiments introducteurs à l'imitation « L'enfant aime un modèle, et de cet amour naît une pente vers l’imitation »… L’enfant imite les gestes et les attitudes des adultes qui l’entourent ; il aime ce qu'il voit les adultes aimer, il désire ce qu'il voit les adultes désirer. Ce comportement machinal et inconscient chez l’enfant, varie lorsqu’il réagit de manière affective à des présences qui lui sont sympathiques ou antipathiques. Par désir de ressembler à ceux qu'il aime et de s'en faire aimer, il s'identifie à eux et aime ce qu'ils aiment ; et par désir de se séparer et de ne pas ressembler à ceux qu’ils lui sont antipathiques ou ceux qui lui font peur, il rejette tout ce qui lui est présenté par eux.

    Les parents, qui sont considérés comme un modèle pour l’enfant, jouent un rôle primordial dans la formation de sa personnalité. L’enfant essaie d’être conforme à ses parents, et les conséquences de conformité peuvent être graves si les parents sont loin d’être exemplaires -idem pour les voisins et les collègues-. A l’école, l’instituteur est considéré comme un deuxième modèle pour l’enfant ; un instituteur, qui donne le bon exemple à ses élèves, vaut mieux que mille manuels de morale. La télé est un troisième modèle ; l’enfant imitent les héros des bandes dessinées et des films que diffusent les programmes télévisés.

    L'imitation -comme ça se voit- est une arme à deux tranchants : d'un côté, elle tend à faire passer aux enfants les bonnes qualités ; et de l’autre côté, elle est une sorte de propagande secrète en faveur des mauvaises attitudes. Inconsciemment, l’enfant imite tout : le mal comme le bien, le laid comme le beau ; raison pour laquelle l’être humain doit être sage et très prudent dans le choix de son partenaire. Les parents doivent être typiques et veiller au contrôle de la qualité du processus acculturationnel offert aux enfants, et s’assurer qu’elle soit exemplaire.

    Aujourd’hui, certains parents se demandent sur l’agressivité de leur enfant ; la réponse, on la trouvera dans la nature des bandes dessinées. Quant aux enfants qui ont ouvert les yeux tôt et ils ont commencé à avoir des boyfriends et des girlfriends à l’âge de 6 ans, il faut savoir que quand l’enfant ouvre ses yeux sur des films romantiques ou pornographiques, c’est tout à fait normal qu’il commence à aimer les héros de ces films et imiter leurs pratiques [romantiques ou pornographiques] sur terre ; raison pour laquelle les parents doivent être très sages et très prudents dans le choix des programmes télévisés. Les parents doivent aussi se mobiliser dans le cadre des associations qui vont lutter contre ces programmes télévisés diffusés par nos chaînes nationales, financés par notre argent « nos impôts », et qui ne respectent pas les principes de notre religion « Islam ». Dieu, le Tout Puissant, dit dans Son Saint Livre : {11. … En vérité, Dieu ne modifie point l'état d'un peuple, tant que les [individus qui le composent] ne modifient pas ce que est en eux-mêmes} Sourate 13 : Le tonnerre (Ar-Raad). Le Messager d’Allah (sws) dit dans un de ses nobles hadiths prophétiques : « Par celui qui teint mon âme dans Sa main, vous commanderez le bien et interdirez le mal ou bien vous ne serez certainement pas loin de voir Dieu envoyer sur vous un châtiment venant de Lui. Vous L’invoquerez alors et Il ne répondra pas à votre appel ».
     
  2. ssimoo

    ssimoo ****CHAMPIONS LEAGUE****

    J'aime reçus:
    10
    Points:
    0
    awaah ch7al ktabti a khuya benchamsi achuf khaliha ldemain w nrod elik daba jbartini msakhsakh 3ad kif jit mdek stage d PFE, mais ybanli gher men titre w les premiers lignes chihaja madayrach tu as evoqué .l3eez benchamsi.
     
  3. benchamsi

    benchamsi Bannis

    J'aime reçus:
    23
    Points:
    0
    L3ez o nser khouya... Rabbi ykhallik.

    C'est un article qui date chwiya et qui explique la cause de la libération sexuelle dans nos sociétés.

    Rah le défaut machi f-la jeunesse... Le défaut kayn f-la culture qui asphyxie ses sujets avec ses tabous et son extrémisme religieux... Sans parler de la double éducation : les parents vous disent « hchouma de parler de sexe » le matin, la nuit, ils lancent devant leurs enfants un film égyptien oula américain fih chi la9atat fchi chkel... Ils vous apprennent des choses avec leurs discours, et avec leurs comportements, ils vous apprennent des choses contradictoires.

    Nhadrou 3la la sexualité, 7raaaaaam... Mais nchoufou des films fihoum chi la9atat dial le sexe, 7laaaaaaaal... Ach had tana9oudat ?!
     
  4. ABOU IMANE

    ABOU IMANE SAHBANE

    J'aime reçus:
    153
    Points:
    63
    ...benchamssi..nsiti a8amme sababe fe l2in7irafe..ala wa 8ouwa bnademe..lli 36a8 lla8 3a9le yemayyeze bi8e..36a l3a9lou ijaza ou mcha wra2 nazawatou..bnademe 8ouwa sababe koul lmachakil lli 3ayeche fi8a..
    8ada men ji8a..
    men ji8a oukhra la7edte annak tastach8ide b2ayate 9or2anya moutarjama lilfaranssya..ou 8ade lmas2ala s3iba chwya..7ite..awalane anta katetwajja8 l9ari2 3arbi ou soit disant mouslim..tanyane attarjama l7arfya lil9or2ane lkarime 3amra bel7fari..ou mama2mounache...
    lmou8ime choukrane li2itarate 8ade lmawdou3 l9adime ljadide...
     
  5. medanass

    medanass Visiteur

    J'aime reçus:
    4
    Points:
    0
    d abord merci pr ses sujets interessants;

    je crois que la deuxieme cause est majoritaire ds notre société surtout qu on manque de reference fiable et on souffre des modeles erronés que nous suivons chaque jour au nivau des medias.

    la question qui se pose: C QOI LA SOLUTION ???
    jouer sur l education et la culture , peut etre que c est trop tard pour ma generation, et c plus dur pour les generations à venir.
     
  6. benchamsi

    benchamsi Bannis

    J'aime reçus:
    23
    Points:
    0

    L2insane nadej mas2oul 3la af3alou... Sur ce point, je suis complétement d'accord avec toi.

    Mais les enfants et les adolescents rah af3alhoum hiya natija dial tarbiya l3a2iliya wa al-ijtima3aya elli tla9aw.

    7ta men lmandour dini, kanal9aw anna l3a2ila katl3ab dawr assassi fi ta2tir wa tawjih l2abna2 dialha... Rah koullou mawloud youlad 3ala lfitra o les parents et aussi la société ya tayblwerou had lfitra ya kaykhasrouha avec tarbiya lfassida aw lghayr moutawazina.
    Juste une précision :
    - Avec mes écrits, je m'adresse principalement aux lecteurs francophones... Et pour aborder des points religieux, je dois me baser sur des traductions de certains extraits religieux [Coran & Hadith].
    Matafe9 m3ak sur ce point... Tarjama l7arfiya raha mama2mounach... Je me base la tarjama lmafhoumiya comme ça le message passe bien.
    La choukra 3ala wajib, khouya... Rabbi ykhallik.
    Je t'en prie, khouya medanass... Rabbi ykhallik.
    Je ne peux qu'être d'accord avec toi... J'ajoute juste que le marocain se trouve depuis son enfance face à deux cultures contradictoires qui cohabitent sur le même monde : la culture libertine et la culture extrémiste... Il observe depuis son enfance que les adeptes de la culture libertine sont des bons-viveurs qui profitent bien de leur vie sur terre, par contre, les adeptes de la culture extrémiste sont des mal-viveurs qui vivent mal leur passage terrestre... Ils observe que les adeptes de la culture libertine ont une forte personnalité qui leur permet d'affronter le monde et d'assumer leur libertinage, par contre, les adeptes de la culture extrémiste ont une personnalité très très très faible qui leur pousse à parler des langages hypocrites et agir selon des comportements contradictoires... Et entre un modèle libertin qui brille, qui est en position de puissance, et qui offre à ses adeptes un degré très élevé de bonheur et un modèle extrémiste qui a perdu sa brillance, qui est en position de faiblesse, et qui n'apporte à ses adeptes que les crises et les souffrances, c'est tout à fait normal qu'il rejette partiellement voire totalement les symboles du modèle extrémiste et qu'il adopte partiellement voire totalement les symboles du modèle libertin.
    Rien n'est trop tard... Je connais des êtres qui étaient les plus sales au monde, ils ont passé par des longues années de perte de repaires qui ont fait d'eux les diables en personne... mais à un certain âge, ils se réveillent, ils mettent fin à leur saleté, et ils font un retour vers leur islam et ils commencent à s'attaquer à l'extrémisme religieux qui était une des principales causes qui ont donné naissance à leur égarement et à leur perte de repaires.

    Quant à la partie qui s'est égarée et qui n'a pas encore fait le retour vers ses normes islamiques, sache bien qu'elle est perdue et qu'elle est insatisfaite de son libertinage et qu'une fois, tu vas présenter à cette partie qui s'égare un modèle islamique qui brille et qui vit bien sur terre, elle va le suivre et rejeter son libertinage.
     
  7. souad5

    souad5 Visiteur

    J'aime reçus:
    18
    Points:
    0
    pr moi la seule issue de ce blém cé l'ecole on dois absolument avoir des cours sur la vie sexuelle ,sa dois change de laabs car de tt facon si on compts sur nos parent on ne sera rien walo ,.

    une chose est sur on fé tous nos auto formation qd il s'agit de sex ,sois par des filmes sois par d'autre persons ,mais cela ne vx pa dire qu'on apprend vraiment la realité des choses ,la plupart du temps nous sommes confronté a des truc loin de la vrai vie sexuelle ,.

    cé d'ailleur pr cela qe se savoir dois passé par les bans de l'ecole ,pr que les enfants ne soient pa oubliger d'aller chercher ailleur ce qu'iest pa pa forcemnt le meilleur .
     
  8. sadalif

    sadalif Visiteur

    J'aime reçus:
    105
    Points:
    0
    Tout d'abord je te remercie pour cet article, je ne sais pas s'il est de toi mais j'ai apprécié sa lecture. Néanmoins j'aimerais attirer ton attention sur quelques points qui me paraissent importants.

    En premier lieu, on sent à travers la première partie de l'article un certain dégoût pour l'extrémisme religieux, cela je peux le comprendre. Ce que j'ai du mal à accepter en revanche c'est le fait de remettre en cause les religieux de l'Islam, nos imams et nos savants. Si tu décris ces obscurs barbus qui prêchent la destruction de l'autre et le repli de la communauté sur soi, au lieu de la foi et de la sounna, sache qu'ils n'ont rien de "cheikh al islam", ni de prétention à l'imamat et encore moins au statut de théologien. Il ne faut pas que tes lecteurs pensent que tu vises par tes propos les savants et les théologiens de l'Islam (3oulama) comme je l'ai si souvent vu faire sur ce forum avec Mohammed 3abd el Wahab par exemple.
    Il est vrai que parfois leurs prises de position peuvent contredire nos avis personnels mais il ne faut pas remettre en cause leur bonne foi ou leur intégrité, ni pousser ceux qui n'ont aucune science à se méfier d'eux sans raison. Il ne faut pas oublier qu'ils sont les héritiers des prophètes et les garants du dogme.

    Ensuite, concernant la seconde partie, je suis totalement d'accord avec toi sur le principe de l'imitation sans pour autant remettre en cause le libre arbitre. Chacun est responsable de ses actes. La culture libertine ne fait pas partie de nos sociétés, la multiplication des partenaires hors mariage n'a jamais été aussi flagrante dans nos sociétés au sein desquelles la pudeur et la fidélité avaient la place qui leur est dûe. Le fait que notre jeunesse s'y attache tant prouve qu'elle n'a aucun sentiment de fierté d'appartenir à une société différente de la société dominante ("occidentale"). Il n'y a pas de volonté d'affirmation d'une identité, d'un modèle de société. Pourquoi la jeunesse musulmane a t-elle honte de son identité et de ses valeurs?
     
  9. fati5

    fati5 lamgajfa

    J'aime reçus:
    159
    Points:
    63
    salam tt le monde, je voulais juste vous poser une proposition, je crois que la majorité fina mtaf9in 3la la principale cause de ce problème olihowa tarbiya ljinssiya lmon3adima dans notre societé, alors hna daba si on veut, biyadina nbadlo wakha ghir chi chwia man la prochaine jeunesse olighadi ykouno nos enfants incha lah, on doit les bien éduquer avec tout le respect a notre religion, sans les laisser ta9riban aucune doute. ohadchi kaybda à mon avis dés l'enfance (fach kaybdaw ysawlo lfar9 mabin labniya o lawlayed) bon, ça sera en petites doses, mais bachwia bachwia hta fach ywaslo lmarhalat lkhatar tkoun 3andhom une base o walidin yraj3o lihom au cas de doute.

    wa salam
     
  10. benchamsi

    benchamsi Bannis

    J'aime reçus:
    23
    Points:
    0
    Salam tout le monde,
    L'article m'appartient et ça me fait plaisir que tu l'as apprécié... Rabbi ykhallik.
    Ta remarque est à sa place. Je ne le cache pas : « J'abhorre l'extrémisme religieux et les cerveaux qui assurent sa continuation et qui contaminent notre société avec leur virus idéologique ».
    Non, khouya... Je n'ai rien contre les grands imams et les grands savants de l'islam.

    Je me suis abreuvé des imams Jaâfar Sadiq, Malik, Abu Hanifa, Chafii, al-Achari, Ibn Rochd et avec un degré moins Moussa al-Kazim et Ibn Hanbal (rda tous)... J'ai du respect pour ces GRANDS qui méritent d'être qualifiés « savants de l'islam » et je respecte même leurs vrais élèves qui ont resté fidèles à leur lignée et leurs enseignements [cheikhs Chaltout, Tantawi, al-Khalissi à titre d'exemple]... Mais ces néo-salafis que nous qualifions « wahhabites », non... J'ai essayé d'avoir un peu de respect pour cette pensée, mais WALOU.
    M'attaquer aux grands que j'ai cité, ça serait imbécile de ma part.

    Je suis entrain de travailler sur un livre et ma position de ces grands maîtres qui m'ont appris pleines de choses va être claire dès l'introduction... Mes critiques touchent ces néo-salafis qui ne portent du salafisme que le nom et avec un degré moins ces khomeynistes et ces druzes qui ne portent du jafarisme et du kazimisme que le nom aussi.
    Certes mon message passe d'une manière moins claire sur internet... Mais sur terre, je recommande toujours à mes amis, mes collègues, et mes élèves qui cherchent à s'approfondir dans la science religieuse de rechercher dans nos librairies les ouvrages des imams Malik, Jaäfar, et al-Achari (rda tous) et de chercher l'apprentissage de la pensée du reste à travers internet.

    Ces imams ont apporté à l'islam des œuvres qui méritent le respect... Et s'il y'aura méfiance, ça serait une méfiance de la sacralisation de leurs avis qui donne machinalement naissance au sectarisme.

    L'imam Malik (rda), à titre d'exemple, n'a jamais dit à ses élèves « soyez malikites après ma mort »... Au contraire, il a toujours ordonné à ses élèves de chercher la découverte de la pensée des autres imams (rda) qui façonnent la pensée islamique et d'adopter l'avis qui leur parait le plus juste et le plus judicieux.
    Je suis complètement d'accord avec toi... Chacun est responsable de ses actes... Mais ce « chacun » afin qu'il soit responsable de ses actes, il doit être « adulte »... C'est quand on atteint l'âge adulte qu'on devient responsables de nos actes... A l'âge de l'enfance et l'adolescence, nous sommes toujours sous la responsabilité de nos parents et sous l'influence de leur « bonne » ou « mauvaise » éducation.
    Pour être fier de ton appartenance à un groupe, tu dois ressentir que ce groupe est supérieur par rapport au reste ou égal aux eux.

    Ces jeunes sont nés dans un groupe inférieur et dépassé par des siècles de lumière par le reste des groupes qui dominent le monde, c'est tout à fait normal qu'ils vont chercher l'imitation des normes des autres groupes pour bien-vivre sur terre ou pour récupérer leur retard.
    Quand on nait dans un modèle qui ne brille pas et qui n'apporte que les crises, les souffrances, et les malheurs à ses membres, c'est tout à fait normal que la nouvelle génération va chercher l'enterrement de ce modèle et sa substitution par un nouveau modèle plus performant.

    En absence d'un modèle islamique qui brille et qui mérite leur respect et leur amour, ils ont opté pour le modèle occidentale : le modèle qui cartonne bien à leur époque et qui apporte une grande part du bonheur et de réussite à ses adeptes et son monde.
    Il faut juste prendre en considération que cette jeunesse fait l'amalgame entre le vrai islam et le faux islam du wahhabisme qui s'active partout au monde et qui se proclame perfidement l'islam authentique (sic). Cette jeunesse ne maîtrise ni le Coran ni les Hadiths et ignore ce qu'on trouve dans les œuvres des grands imams et savants de l'islam, c'est tout à fait normal qu'elle sera dans l'impossibilité de découvrir que les cheikhs du wahhabisme peuvent être tout sauf « musulmans ». Ces jeunes qui s'égarent n'ont pas le savoir religieux suffisant pour découvrir que les cerveaux du wahhabisme ne sont que des hypocrites qui balancent entre l'islam et leurs passions malsaines [pédophilie, machisme, sexisme, barbarisme, totalitarisme, esclavagisme, terrorisme, etc.]. Ces jeunes manquent de culture et n'ont pas eu la chance d'atteindre un certain niveau intellectuel qui va leur permettre de voir dans les cerveaux du wahhabisme et les gouverneurs d'Al Saoud, des cartes utilisés et mises en pouvoir par les impérialistes de l'Occident qui cherchent à travers ce système et ses Fatwas, la création d'une état psychique de « dégoût » qui va développer la « phobie » de l'islam chez ces personnes « non-musulmans » qui ignorent le Coran et la « honte » d'être « musulman » chez ces jeunes, nés dans la société qui ne porte de l'islam que le nom, qui ignorent leur religion qui est, à mon avis, la meilleure religion au monde.

    Le jour où ces jeunes œuvrent leurs yeux et découvrent que le modèle wahhabite qu'ils ont toujours cru qu'il est l'islam authentique n'est en réalité qu'une contrefaçon religieuse qui cherche à inverser les normes du vrai islam et éteindre ses lumières, il vont certes revenir vers leur source islamique, il vont devenir fier d'être « musulmans », et peut-être, qu'ils vont même commencer l'attaque au wahhabisme et alarmé les futures générations des dangers de ce virus idéologique qui contamine nos sociétés et qui cherche à détruire notre monde et éteindre les lumières de notre belle religion.
    Une petite information liée à vos remarques :
    - L'idée d'enseigner la sexologie au Maroc et là... Et les ministères concernées travaillent sur ce projet.

    C'est juste question de temps... Préparer un programme scolaire « riche » qui aborde la sexualité et qui reste dans le cadre du respect des valeurs, des normes, et des pratiques de notre religion, ça demande quelques années de travail.
     
  11. souad5

    souad5 Visiteur

    J'aime reçus:
    18
    Points:
    0
    je sais que sa vas etre un autre fiasco de l'eduation national ,si le ministére ne px méme pa ensigne l'histoire du maroc d'une facon honnet et claire je ne crois pa que ils vont ressuir a eduqué les marocain ds se sense ,surtt qu'ils vont nous apporte leur fameux slogan du genre on pa l'effectife requis ,ZzZ

    ze3ma on méme pa de prof de traduction pr les pove scientique et vous voulez des prof de sex ,bande de koussales [08h]siron t'hchemo :D
     
  12. Med.Amine

    Med.Amine Bannis

    J'aime reçus:
    5
    Points:
    0
    honnêtement, j'ai pas lu.
    Ce n'est pas parce que je ne trouve pas cela intéressant, mais c'est plutot parce j'aime la fameuse phrase (Adage) :''Commencant par le commencement!''.
    La libération sexuelle de la jeunesse islamique, mariage avec une prostituée, ou encore, la voix de la femme dans la nation de l'Islam... C'est pas ca le commencement.

    ''Agir d'abord, réctifier ensuite, recommencer tout à zéro s'il le faut, mais ne rester jamais inactif dans l'attente du parfait.'' Hassan2.

    Jespere que tu capteras.
     
  13. benchamsi

    benchamsi Bannis

    J'aime reçus:
    23
    Points:
    0
    Le fait que la ministère de l'éducation nationale a rasé l'histoire pré-islamique du Maroc ne vaut pas dire qu'elle ne peut pas enseigner l'histoire du Maroc... Rah cette histoire a été enseignée au Maroc jusqu'aux années 90 et après, elle a été supprimée vu qu'elle a donné naissance à des tensions sociales.

    Quant à la sexologie, rah hada houa le problème... Rah ce ne sont pas les sexologues qui manquent... Le problème se pose dans la traduction des œuvres abordant cette science et aussi dans la conformation de cette science aux normes de l'islam... Les ministères qui incombent sur ce dossier, au lieu de faire un seul travail, elles sont entrain de faire le triple.

    Merci à ceux qui ont conditionné notre retard avec leur pensée arriérée... Si notre monde avait donné naissance à des sexologues, on ne va pas avoir ce retard et ce triple travail.
    Internet pour moi est comme un jeu d'échec... J'agis souvent en fonction des déplacements de l'autre.

    Sur forum, je ne poste que ce qui répond aux attentes de l'autre... Sur blog, je suis une autre politique.
     
  14. souad5

    souad5 Visiteur

    J'aime reçus:
    18
    Points:
    0
    elle a été supprimée vu qu'elle a donné naissance à des tensions sociales.

    elle a aussi donner naissance a l'ignorance aussi ,il faut parler un px avc les jeuns pr voir l'ampleure de la cathastroph ,des fois sa te donner envie de pleurer de voir tes peti frére ne sachant rien sur l'hsitoire de leur bled tt simpliment parce que l'etat n'assume pa ss réponsabilités .

    pr le truc de l'education sexuelle aux ecoles et bien sa va aussi soulver les cris de certain aussi de la tension national et elle aura le méme sort qe l'histoire ,n.


    ce n'ai pa a chaque fois qu'in sujet souléve une qlqconque opposition qu'on va le supprimé ds nos école,[36h] alors autant supprimé tt l'ensignment
     

Partager cette page