La marine algérienne se dote de sous-marins russes

Discussion dans 'Info du monde' créé par Info du bled, 23 Décembre 2009.

  1. Info du bled

    Info du bled Writer

    J'aime reçus:
    3
    Points:
    0
    Citant des sources russes, le quotidien algérien Al Khabar a indiqué que Moscou étudiait avec l’Algérie la possibilité d’entamer des négociations en vue de signer des contrats militaires, en faveur cette fois de la Marine, qu’Alger allait réceptionner un sous-marin russe de type «Kilo» en début d’année prochaine. Le premier des deux sous-marins de type Kilo, commandés à la Russie par l’Algérie, a été livré au mois d’octobre.
    « Rosoboronexport », la société qui dirige les exportations d’armes en Russie, indique que l’Algérie occupe la deuxième place parmi les pays importateurs d’armes russes. Les contrats d’armes signés entre Moscou et Alger s’élèvent à 1,366 milliard de dollars depuis l’an dernier. L’Algérie est donc deuxième client de la Russie derrière l’Inde et devant la Chine.
    Course effrénée de l’Algérie à l’armement. Pour preuve, la liste impressionnante d’armes et de matériels de défense qu’elle achète et entend acheter à la Russie : des chasseurs polyvalents – 36 MiG-29SMT légers, des Su-30MKA lourds et des avions d’entraînement et de combat Yak-130, des systèmes de missiles sol-air S-300PMU2 Favorit, des systèmes de missiles sol-air Toungouska-M1 et plusieurs dizaines de chars T-90S …
    Le quotidien algérien Al Khabar rappelle également que cette opération est une sorte de confirmation de ce qu’avait déclaré, il y a quelques semaines, le directeur général des chantiers navals russe « Severnaïa verf », Andreï Fomitchev, concernant l’exécution de son obligation de livraison de deux sous- marins, en plus d’un contrat de modernisation de deux frégates de la Marine de guerre algérienne.
    Après les contrats algéro-russes passés ces trois dernières années concernant l’armement aérien, les deux parties étudiaient la possibilité de signer des contrats militaires dans le domaine maritime. Une source russe, souligne Al Khabar, a d’ailleurs précisé que l’Algérie avait en 2006 introduit une option d’achat de deux sous-marins russes.
    D’un autre côté, l’ambassadeur russe à Alger a déclaré que cette livraison consoliderait la coopération entre les deux pays dans le domaine de l’armement maritime. Par ailleurs, il a été rapporté par le même quotidien que la construction du sous-marin devant être réceptionné en début d’année, avait débuté en novembre 2008 dans les ateliers de la marine russe à « Saint-Pétersbourg », et qu’il ressemblait par ses caractéristiques techniques aux deux précédents sous-marins achetés par l’Algérie en 1987et 1988.
    Le sous-marin d’une longueur de 72 mètres et d’une capacité de 3000 tonnes, est équipé en plus d’un lance-missiles, de 6 canons de 533 millimètres.
    A rappeler que les données du dernier rapport 2008 de l’Institut international de recherche pour la paix (SIPRI), basé à Stockholm, mettent en évidence cette course effrénée de l’Algérie à l’armement. Cet institut d’études stratégiques, qui donne les statistiques annuelles sur les dépenses militaires et le marché de l’armement dans le monde, classe l’Algérie au troisième rang des pays arabes en termes d’armement, juste derrière le Qatar et l’Arabie Saoudite. Elle consacre en moyenne 3,3% de son PIB par an aux dépenses militaires, ce qui représente environ 4,5 milliards de dollars. Son budget pour l’année 2009 s’élève à 383 milliards de dinars, l’équivalent de 6,25 milliards de dollars, soit une augmentation d’environ 10% par rapport à 2008.









    Source : libe.ma
     

Partager cette page