La meilleure des réponses

Discussion dans 'Espagne' créé par simo160, 1 Novembre 2011.

  1. simo160

    simo160 Accro Membre du personnel

    J'aime reçus:
    100
    Points:
    48
    [​IMG]

    Atone, le Barça? En panne, Messi? Résultat, une Manita pour les Catalans et un triplé pour l'Argentin. Face à Majorque (5-0), samedi soir, l'équipe de Josep Guardiola a répondu de façon convaincante aux interrogations nées de prestations poussives ces dernières semaines.

    Il n'avait pas marqué depuis trois matchs et son rendement offensif commençait déjà à être discuté. Lionel Messi a frappé fort contre Majorque en inscrivant trois buts en une seule soirée, les trois premiers de son équipe. Un penalty transformé en force, en pleine lucarne. Un but de renard suite à un bon travail de ses coéquipiers. Et une inspiration toute personnelle, dans le dos de la défense adverse. Toute la palette de Lionel Messi y est passée, "la Pulga" concrétisant la domination d'un FC Barcelone qui a retrouvé samedi au Camp Nou sa vitesse d'exécution et sa capacité de perforation.

    Une petite demi-heure a donc suffi pour faire taire les critiques. Revanchard, le prodige argentin? On aurait pu le croire lorsque, après son troisième but, il a fait signe à la caméra, en montrant trois doigts, un par un. Mais il ne fallait pas y voir une réponse à ceux qui ont mis en doute sa forme du moment. C'était un message personnel. "J'avais un ami qui m'avait demandé de faire ça. Le nombre 123 a une signification particulière pour moi", a-t-il confié. Nous n'en saurons pas plus. Peu importe. L'essentiel du message était ailleurs, dans ce triplé (le 13e de sa carrière barcelonaise), qui porte son total de buts sous le maillot blaugrana à... 199.

    Guardiola: "On a retrouvé notre efficacité"


    Tout sourire, Leo Messi a tenu à s'étonner publiquement des critiques dont il a fait l'objet ces derniers temps, après la rencontre "C'est quand même fou que les gens puissent dire que je suis en crise parce que je n'ai pas marqué pendant trois matches, a jugé Messi. Je n'ai jamais été en crise. A vrai dire, je me moque de savoir si je marque ou pas. L'important, c'est que l'équipe gagne". Mais l'un va souvent avec l'autre et quand la double Ballon d'or retrouve toute son efficacité comme lors de la première période samedi soir, tout est beaucoup plus simple pour les Champions d'Espagne et d'Europe.

    Guardiola, lui, a refusé d'épiloguer sur la star argentine. "Je ne veux pas en parler car j'en ai déjà parlé vendredi", a-t-il dit au sujet du cas Messi, préférant replacer les choses dans une perspective collective. "On a simplement retrouvé notre efficacité, c'est ce qui nous manquait", a-t-il estimé. Dans le sillage de l’Argentin, c'est l'ensemble du onze catalan qui a en effet brillé, et en premier lieu Dani Alves (auteur d'un but fantastique) et Isaac Cuenca. Tous deux buteurs et passeurs décisifs, ils ont rappelé que dans cette équipe le danger venait de partout... et que la Masia était un réservoir à talents décidément intarissable. Et comme Cesc Fabregas, Andres Iniesta et même Alexis Sanchez devraient bientôt être disponibles, nul doute que le Barça est prêt à reprendre sa marche en avant. Surtout avec un tel Messi.




    Eurosport
     

Partager cette page