La mortalité due au tabac va fortement augmenter d'ici 2030, selon l'OMS

Discussion dans 'Santé & Beauté' créé par le prince, 29 Novembre 2006.

  1. le prince

    le prince Visiteur

    J'aime reçus:
    1
    Points:
    0
    La mortalité due au tabac va fortement augmenter d'ici 2030, selon l'OMS
    (29/11/2006)

    La mortalité résultant de maladies liées au tabac va augmenter de plus de 53% d'ici 2030 dans le monde avec 8,3 millions de décès contre 5,4 millions en 2005, selon une étude de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) publiée mardi aux Etats-Unis.

    Il y aura également en 2030 davantage de personnes qui survivront de maladies infantiles et vivront plus longtemps. Mais la proportion de ceux mourant du cancer, de maladies cardio-vasculaires, du diabète et d'autres affections chroniques va augmenter de 70%, prédisent ces chercheurs de l'OMS dans des projections actualisant celles établies en 2002.


    Le tabac pourrait aussi tuer 50% plus de personnes que le sida d'ici 2015 et être alors responsable de 10% de tous les décès annuels sur la planète, indique cette étude parue dans la revue américaine "Public Library of Science Medicine" (PLoS) qui établit des projections des dix principales causes de mortalité et d'incapacité d'ici 2015 et 2030 dans le monde.

    Le nombre de morts dues au tabagisme devraient ainsi doubler à 6,8 millions dans les pays à bas et moyens revenus en 2030 alors qu'il diminuera de 9% sur la même période dans les nations riches où le tabac tuera 1,5 million de personnes.

    L'OMS accuse les groupes de tabac de cibler la jeunesse des pays plus pauvres pour compenser la baisse de leurs ventes dans le monde industrialisé.

    L'épidémie de sida deviendra d'ici 2015 la principale cause d'incapacité dans les pays à bas et moyen-revenus et leur première cause de mortalité.

    Le nombre de décès résultant du sida devrait passer de 2,8 millions en 2002 à 4,3 millions en 2015 et à 6,5 millions en 2030, indique cette projection fondée sur l'hypothèse selon laquelle 80% des personnes infectées par le virus du sida auront accès aux antirétroviraux en 2012.

    La dépression et les maladies cardio-vasculaires seront après le sida, les deux autres principales causes d'incapacité d'ici dix ans, montre le scénario des chercheurs de l'OMS.



    AFP
    MENARA
     

Partager cette page