La nouvelle "blague" de John McCain sur l’Iran

Discussion dans 'Nouvelles (9issass 9assira) & Chroniques' créé par titegazelle, 29 Août 2008.

  1. titegazelle

    titegazelle سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ Membre du personnel

    Inscrit:
    31 Mars 2008
    Messages:
    17799
    J'aime reçus:
    4186
    Sexe:
    Femme
    Localité:
    Sous mon palmier :)
    Le candidat républicain à la Maison-Blanche a de nouveau fait parler de lui avec une blague d’un goût très douteux sur sa bête noire : l’Iran. Le probable futur président américain a décidément l’humour très noir.
    Répondant, mardi 8 juillet, à une question au sujet d’une étude montrant une hausse des exportations américaines vers l’Iran, principalement de cigarettes, John McCain a lancé, très jovial : "Maybe that’s a way of killing them" ("C’est peut-être un moyen de les tuer").

    Une stratégie militaire comme une autre... Au lieu d’envisager une guerre coûteuse, un bombardement ciblé sur les installations nucléaires iraniennes, pas forcément très bon pour l’image internationale, pourquoi ne pas asphyxier ses ennemis en toute discrétion et en douceur, en leur vendant du plaisir et de la dépendance, des blondes et des brunes, méthode de combat autrement plus cool ?

    Le sénateur républicain s’est immédiatement repris après sa bourde, précisant : "J’entends cela comme une blague", alors que son épouse Cindy, sans doute plus consciente que lui, lui donnait une tape dans le dos.

    (à lire dans le Washington Post) :
    http://blog.washingtonpost.com/the-trail/2008/07/08/mccains_latest_iran_joke.html


    SOURCE : http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=42059
     
  2. moostaflow

    moostaflow ....Me ToO....

    Inscrit:
    8 Février 2007
    Messages:
    3828
    J'aime reçus:
    188
    Localité:
    barizzzzzzzzzzz
    3endo sa7 .....homa li baw yekmiw .....
     

Partager cette page

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées ainsi que pour nos statistiques de fréquentation.