la perle aux mains rouges

Discussion dans 'toutes les poésies...' créé par totem, 15 Octobre 2007.

  1. totem

    totem Visiteur

    J'aime reçus:
    2
    Points:
    0
    O cavalier sur un écumant que je vois
    Souvenir et image d’autrefois
    O mirage d’une route qui poudroie
    Vous me plonger dans un langoureux émoi

    O Marrakech

    Tes aurores et tes crépuscules
    Aux couleurs mordorées d’où émane
    Un vagabond écho de caravane
    Enchantent tes laineuses coupoles

    Myriapodes, ta palmerais médite
    Sur les vestiges du passé qui dort
    Le long des murailles qui résistent
    A la tyrannie des nuits et des jours

    Ton soleil rouge pleure d’anciens tourments
    Ton or salé luit dans d’étroites ruelles
    Brûlant de désirs pour un passé charmant
    Que l’histoire pâle nous révèle

    Tes mains rouges et tes tresses noires
    Charment l’œil avec un grand mystère
    Tes yeux aux charmes doux et ingénus
    Tourmentent les soupirs de tes élus

    Tes tambours depuis l’air médiévale
    Font encore danser le fier Toubkal
    Ta flûte ravit le poison cruel
    Et dompte la fureur du génie rebel

    Dans tes jardins aux vivantes couleurs
    Se mêlent les ivresse des belles fleurs
    Et la sagesse des beaux oliviers
    Et la sérénité des humbles palmiers


    Ton histoire recèle l’époque
    De ta gloire quand le pittoresque
    Berçait de vaste palais qu’imprègnent
    Encore les contes d’antiques règnes

    Pieuse citadelle d’un roi victorieux
    Tu allaites encore ses exploits
    Acclamés par les tambours de feu
    Sur le champ de la bataille des trois rois[/CENTER][/B]


    Avril 2006 larbi zahour....
    poete francophone
    recueil: la beauté de mon pays
    http://156486.aceboard.net/156486-2815-0-Larbi-Zahour.htm#
     

Partager cette page