La Personnalité Humaine : ses 4 étapes de formation

Discussion dans 'Nouvelles (9issass 9assira) & Chroniques' créé par sahame, 7 Janvier 2008.

  1. sahame

    sahame only god can judge me!!!

    J'aime reçus:
    35
    Points:
    0
    « La personnalité ? Un mot qu’on répète plusieurs fois, qu’on rencontre le plus souvent, autour duquel on pose plusieurs questions, qu’on rencontre au quotidien, dans nos relations sociales et en soi-même ... »


    - Mais tout d’abord, comment peut on définir la « personnalité » ? Bien qu’il n’existe pas une formule de définition exacte, on peut définir en général cette notion et la décrire comme étant l’ensemble des caractéristiques et traits comportementaux, expressifs, sentimentaux, et idéologiques de l’Individu. Cet aspect de « personnalité » se trouve en fait forgé chez chacun de nous, sous l’influence de l’environnement, qui bâtit notre personnalité en l’infectant par des Données et Facteurs d’hérédité, de culture, de religion, d’appartenance à un groupe spécifié, d’expériences vécues, de traditions, de niveau de formation, de l’entourage familial et ainsi de suite... Tous des caractères soit acquis ou innés, qui interagissent entre eux pour donner comme résultat final ou « Output » ce qu’on désigne par « personnalité humaine », dont il est nécessaire de souligner, qu’elle est propre à chaque Individu, en différant largement ou étroitement, plus ou moins, pour les frères et sœurs issus des mêmes parents, ou encore pour le cas des jumeaux, qui ne se ressemblent qu’au visage, mais point en terme de personnalité !

    - Cette personnalité s’élabore selon une vision purement personnelle au bout de 4 étapes essentielles de la vie de l’Individu ; une sorte de progression des idées, concepts, comportements, croyances, et visions des choses, et que j’établis comme suit :

    * 1ère étape (0-10 ans) : C’est l’étape de « l’Initiation » de la personnalité, durant laquelle, le nouveau-né,et le petit enfant, commencent à construire les premiers repères de leur personnalité, inconsciemment, et ce, en subissant de manière large et continue (étant une page blanche), l’ensemble des influences de l’entourage parental et familial, en adhérant à des propres groupes d’amis, en manifestant une forte jalousie, en se familiarisant à accepter et à admettre des concepts liés aux coutumes et aux traditions, en apprenant à distinguer entre ce qui est permis de faire (par la récompense des parents de certains actes), et entre ce qui est à éviter, ou à ne pas faire (par la punition d’autres actes par les parents) ; bref, une étape où la personnalité se forge essentiellement, sur la base de ce qu’on acquit des parents-exemple, de ce qu’on entend, de ce qu’on voit, une phase où on est dépendant plus de l’extérieur, et qui va par la suite, être la base sur laquelle, va se fondre la personnalité de l’intérieur.

    * 2ème étape (10-25 ans) : c’est ce qu’on peut qualifier d’étape de « conflits et de paradoxes », car durant cette dernière, la personnalité humaine tend à sortir de l’ère de l’enfance, et franchir le monde de la jeunesse et de l’adolescence, et bien sur, cette transition ne se fait pas gratuitement, ni facilement. Car, ici, comme je l’ai dit précédemment, on entre dans une phase de formation interne de notre personnalité, d’où on assiste à un combat interne, psychique, sentimental, et idéologique à propos de certaines questions d’ordre religieux (Où est DIEU ?) par exemple, de questions liées à la sexualité (en majorité) ...etc. En effet, La personnalité à cette phase est caractérisée par le désir d’indépendance, l’esprit de critique, le souhait de considération, le besoin d’estime par soi même et par les autres (les adultes) , la personnalité est perturbée et très sensible.

    *3ème étape (25-45 ans) : Ici, la personnalité est en phase de « Maturité » où elle peut être qualifiée d’assez « mûre », où la personnalité de l’Individu a normalement été confrontée face à de nombreuses expériences, à l’environnement du travail avec ses collègues. Phase où s’élabore la conscience du sentiment de la responsabilité, accompagnée toujours du bagage cumulatif acquis, vécu, et issu des deux précédentes étapes (études, échec, réussite, amitié, délinquance, dépressions, vision mieux claire sur la vie et ses paradoxes). Aussi, il faut rappeler que durant cette phase, l’individu commence à avoir l’esprit d’anticipation et de vision à « long terme », la capacité de porter des jugements précoces, et assez justes sur l’autre. Au contraire, la dimension de la personnalité qu’on a, lors de la 2ème phase, est tachée de jugements et de visions qui sont généralement prédéfinis à court terme : Bref, on se croit faire les choix parfaits, et tout ce qui est de mieux, pensant être capable de voir au dessus de nos yeux, mais une fois que l’action eut lieu, on se blâme et on demande le pardon de DIEU.

    * 4ème étape (45ans-décès) : Là, la personnalité atteint son stade d’élaboration final, où les visions se font voir très claires, où les décisions sont profondément étudiées, où le débit des expériences vécues (positives et négatives) est inédit, plus que la 3ème phase. On dispose aussi d’une « personnalité sage » qui nous permet de maîtriser parfaitement (à 90-95%) ce qu’on pense et ce qu’on dit, et d’ailleurs le meilleur exemple est celui de nos Grands-parents. La personnalité est forte, endurcie (pas si endurcie pour les femmes sauf quelques exceptions). Cependant, il faut souligner le fait que certaines personnes, au bout de la 3ème et/ou 4ème phase, font preuve de signes d’actes qui appartiennent à la deuxième phase naturellement. C’est ce qu’on qualifie d’ « adolescence tardive », comportement qu’on peut expliquer par le fait que l’individu en question a dû essayer soit par sa propre volonté, soit contraint de garder la personnalité sage lors de la 2ème phase, et par contre les aspects behaviouristes de cette dernière (la 2ème phase) sont automatiquement et par latence reportés jusqu’à la troisième ou la quatrième phase, sous formes d’actes d’ados (les folies), qui ont été censés sortir avant à leur temps de convenance (...) . Si on veut dire les choses autrement, c’est une sorte de dette qui poursuit l’individu durant toute les phases d’évolution de sa personnalité et de sa mentalité, jusqu’à tardivement ...

    - Finalement, on peut conclure que la personnalité est un mécanisme interne de développement complexe, une sorte de trajet de voyage, tout au long d’un loin chemin, où l’être humain est contraint vis-à-vis de nombreuses situations et paradoxes. Là, où il marque obligatoirement l’arrêt dans l’air de repos de chacune de ces 4 phases citées, et qui, en cas de non approvisionnement correct de chaque station (étape), il risque d’avoir des problèmes lors de l’atteinte de la prochaine phase, notamment à partie de la deuxième station. Aussi, concluons-nous que l’expression courante : « Tu n’as pas de personnalité » est strictement inexacte, mais ça reste de se demander par contre : « Quel type de personnalité as-tu forgé durant ta vie ? » c’est ça la question ..



    http://www.jeunesdumaroc.com/article536.html
     
  2. atlas_maroc

    atlas_maroc Accro

    J'aime reçus:
    67
    Points:
    48
    c tres interessant, merci Saham pr le partage
    continue [:Z]
     
  3. taoufik236

    taoufik236 maydom 7al

    J'aime reçus:
    82
    Points:
    48
    wa naaaaaaaari ch7al dl ketba ...

    en 2 mots please
     
  4. sahame

    sahame only god can judge me!!!

    J'aime reçus:
    35
    Points:
    0
    merci à toi de m'encourager!!! c gentil de ta part!!
     

Partager cette page