la plus longue phrase

Discussion dans 'Jeux' créé par L9ant, 5 Mai 2007.

  1. blueberry_pie

    blueberry_pie Accro

    J'aime reçus:
    33
    Points:
    48
    Il était une fois un jeune marocain qui se promenait au bord d'un tricycle. Soudain une jolie fille l'interpella: Oh jtai vu dans mes rêves ! et tu me souriais comme tu le fais maintenant! Soudain le jeune marocain se sauve tout étonné en se disant que cette fille est ben ben bizarre, pourtant continua le jeune marocaine, elle est ben ben boo9ooossa hhhh
    soudain une autre fille encore plus jolie que la première apparut et lui demanda: serais-tu Abdelhak Balabola par hasard? et le jeune homme lui répondit:non je suis son frere jumeaux Abdrezzak ElMalhaoui
    la jeune fille était étonnée le jeune homme ressemblait a balabola comme deux goute d'eau!!
    Tout à coup, la pluie commença à pleuvoir, alors le jeune elmalhaoui donna sa veste a la jolie fille et il lui dit : Ça va te réchauffer, j'ai peur que tu tombe malade, la jeune fille le regarda avec un air mechant et lui dit: Sir sir Rani ma tan m'redch' Tdkhoul f'sok rassek a sidi si t'es pas Balabola Ba3ad menni!!!
    Sans discuter notre héro tourna les talons et la laissa toute seule sous la pluie qui était abondante... la jeune fille a regrêté... Elle lui emboita le pas et se mis à crier à son adresse:Hé..Si abderrazak, te fache pas.Tu veux bien m excuser... Abderazzak se retourna et pensa: Mon dieu mais comment cette histoire va-t-elle finir???
    Alors que Si Abdelaziz ne savai point que la jeune fille était de la famille royale de sa contrée mais il sentait que quelque chose de bizarre était entrain de se produire, il commença a pleuvoir des grenouilles vertes et laides...aussitôt il en grouillait de partout, les gens effrayés commencèrent à marcher dessus, des croissements se faisaient entendre de part et d'autre de la médina, abdelaziz et la jeune fille étaient ébahis, et ne comprenaient pas ce qui se passait dans la ville, la jeune fille pris la main du jeune homme et lui dit allons nous en de cet endroit, le jeune homme la pris dans ses grands bras pour lui eviter de marcher sur toutes ces grenouilles, il courru avec la jeune fille jusqu'à épuisement, ils partirent loin, très loins de la ville, là où la pluie ne tombe jamais, là ou les arbres vivent et persistent grâce à la rosée du matin, un endroit féerique où il fait bon de vivre....La jeune fillette tré émue par la question que le jeune abdel lui demanda ne sut quoi répondre et resta sans voix. La question etait la suivante: Iwa a lala, Kif' Jitek??
    la fille ne savai koi repondre, l'amour qu'elle avait pour ce jeune marokinos était si étrange,elle n avait jamais ressentie une telle attirance pour quelqu un...
    Pendant que le jeune marocain préparait sa phrase disons miraclueuse, la jeune fille pensa à son passé bouleversant qu'elle doit vraiment le reveler au Jeune marokinos, au moment précis où la jeune fille allait ouvrir sa bouche, le jeune homme lui demanda, mais qu'est ce qu'il se passe? as tu du chagrin? La jeune fille acquiesa et lui raconta son histoire:Tu sais Abdel, quand j'étais petite, j'avais un père strict qui m'enfermé dans une cage à oiseau pour me punir, et souvent j'étais obligée de...

     
  2. SuZiTaToh

    SuZiTaToh ❤❤❤❤

    J'aime reçus:
    223
    Points:
    0
    Il était une fois un jeune marocain qui se promenait au bord d'un tricycle. Soudain une jolie fille l'interpella: Oh jtai vu dans mes rêves ! et tu me souriais comme tu le fais maintenant! Soudain le jeune marocain se sauve tout étonné en se disant que cette fille est ben ben bizarre, pourtant continua le jeune marocaine, elle est ben ben boo9ooossa hhhh
    soudain une autre fille encore plus jolie que la première apparut et lui demanda: serais-tu Abdelhak Balabola par hasard? et le jeune homme lui répondit:non je suis son frere jumeaux Abdrezzak ElMalhaoui
    la jeune fille était étonnée le jeune homme ressemblait a balabola comme deux goute d'eau!!
    Tout à coup, la pluie commença à pleuvoir, alors le jeune elmalhaoui donna sa veste a la jolie fille et il lui dit : Ça va te réchauffer, j'ai peur que tu tombe malade, la jeune fille le regarda avec un air mechant et lui dit: Sir sir Rani ma tan m'redch' Tdkhoul f'sok rassek a sidi si t'es pas Balabola Ba3ad menni!!!
    Sans discuter notre héro tourna les talons et la laissa toute seule sous la pluie qui était abondante... la jeune fille a regrêté... Elle lui emboita le pas et se mis à crier à son adresse:Hé..Si abderrazak, te fache pas.Tu veux bien m excuser... Abderazzak se retourna et pensa: Mon dieu mais comment cette histoire va-t-elle finir???
    Alors que Si Abdelaziz ne savai point que la jeune fille était de la famille royale de sa contrée mais il sentait que quelque chose de bizarre était entrain de se produire, il commença a pleuvoir des grenouilles vertes et laides...aussitôt il en grouillait de partout, les gens effrayés commencèrent à marcher dessus, des croissements se faisaient entendre de part et d'autre de la médina, abdelaziz et la jeune fille étaient ébahis, et ne comprenaient pas ce qui se passait dans la ville, la jeune fille pris la main du jeune homme et lui dit allons nous en de cet endroit, le jeune homme la pris dans ses grands bras pour lui eviter de marcher sur toutes ces grenouilles, il courru avec la jeune fille jusqu'à épuisement, ils partirent loin, très loins de la ville, là où la pluie ne tombe jamais, là ou les arbres vivent et persistent grâce à la rosée du matin, un endroit féerique où il fait bon de vivre....La jeune fillette tré émue par la question que le jeune abdel lui demanda ne sut quoi répondre et resta sans voix. La question etait la suivante: Iwa a lala, Kif' Jitek??
    la fille ne savai koi repondre, l'amour qu'elle avait pour ce jeune marokinos était si étrange,elle n avait jamais ressentie une telle attirance pour quelqu un...
    Pendant que le jeune marocain préparait sa phrase disons miraclueuse, la jeune fille pensa à son passé bouleversant qu'elle doit vraiment le reveler au Jeune marokinos, au moment précis où la jeune fille allait ouvrir sa bouche, le jeune homme lui demanda, mais qu'est ce qu'il se passe? as tu du chagrin? La jeune fille acquiesa et lui raconta son histoire:Tu sais Abdel, quand j'étais petite, j'avais un père strict qui m'enfermé dans une cage à oiseau pour me punir, et souvent j'étais obligée de faire semblant de dormir pour que les bonnes de notre chalet arrêtèrent de me surveiller
     
  3. zgrouny

    zgrouny Visiteur

    J'aime reçus:
    3
    Points:
    0
    Il était une fois un jeune marocain qui se promenait au bord d'un tricycle. Soudain une jolie fille l'interpella: Oh jtai vu dans mes rêves ! et tu me souriais comme tu le fais maintenant! Soudain le jeune marocain se sauve tout étonné en se disant que cette fille est ben ben bizarre, pourtant continua le jeune marocaine, elle est ben ben boo9ooossa hhhh
    soudain une autre fille encore plus jolie que la première apparut et lui demanda: serais-tu Abdelhak Balabola par hasard? et le jeune homme lui répondit:non je suis son frere jumeaux Abdrezzak ElMalhaoui
    la jeune fille était étonnée le jeune homme ressemblait a balabola comme deux goute d'eau!!
    Tout à coup, la pluie commença à pleuvoir, alors le jeune elmalhaoui donna sa veste a la jolie fille et il lui dit : Ça va te réchauffer, j'ai peur que tu tombe malade, la jeune fille le regarda avec un air mechant et lui dit: Sir sir Rani ma tan m'redch' Tdkhoul f'sok rassek a sidi si t'es pas Balabola Ba3ad menni!!!
    Sans discuter notre héro tourna les talons et la laissa toute seule sous la pluie qui était abondante... la jeune fille a regrêté... Elle lui emboita le pas et se mis à crier à son adresse:Hé..Si abderrazak, te fache pas.Tu veux bien m excuser... Abderazzak se retourna et pensa: Mon dieu mais comment cette histoire va-t-elle finir???
    Alors que Si Abdelaziz ne savai point que la jeune fille était de la famille royale de sa contrée mais il sentait que quelque chose de bizarre était entrain de se produire, il commença a pleuvoir des grenouilles vertes et laides...aussitôt il en grouillait de partout, les gens effrayés commencèrent à marcher dessus, des croissements se faisaient entendre de part et d'autre de la médina, abdelaziz et la jeune fille étaient ébahis, et ne comprenaient pas ce qui se passait dans la ville, la jeune fille pris la main du jeune homme et lui dit allons nous en de cet endroit, le jeune homme la pris dans ses grands bras pour lui eviter de marcher sur toutes ces grenouilles, il courru avec la jeune fille jusqu'à épuisement, ils partirent loin, très loins de la ville, là où la pluie ne tombe jamais, là ou les arbres vivent et persistent grâce à la rosée du matin, un endroit féerique où il fait bon de vivre....La jeune fillette tré émue par la question que le jeune abdel lui demanda ne sut quoi répondre et resta sans voix. La question etait la suivante: Iwa a lala, Kif' Jitek??
    la fille ne savai koi repondre, l'amour qu'elle avait pour ce jeune marokinos était si étrange,elle n avait jamais ressentie une telle attirance pour quelqu un...
    Pendant que le jeune marocain préparait sa phrase disons miraclueuse, la jeune fille pensa à son passé bouleversant qu'elle doit vraiment le reveler au Jeune marokinos, au moment précis où la jeune fille allait ouvrir sa bouche, le jeune homme lui demanda, mais qu'est ce qu'il se passe? as tu du chagrin? La jeune fille acquiesa et lui raconta son histoire:Tu sais Abdel, quand j'étais petite, j'avais un père strict qui m'enfermé dans une cage à oiseau pour me punir, et souvent j'étais obligée de faire semblant de dormir pour que les bonnes de notre chalet arrêtent de me surveiller, j'ai eu une enfance et une adolescence très difficiles - la jeune fille commença a avoir la gorge nouée - Abdel lui mit la main sur son doux visage et lui dit : oublis tout ça, c'est du passé. Le passé s'en va et laisse des traces mais jamais ne revient, que ce soit du bon ou du mauvais...
     
  4. SuZiTaToh

    SuZiTaToh ❤❤❤❤

    J'aime reçus:
    223
    Points:
    0
    Il était une fois un jeune marocain qui se promenait au bord d'un tricycle. Soudain une jolie fille l'interpella: Oh jtai vu dans mes rêves ! et tu me souriais comme tu le fais maintenant! Soudain le jeune marocain se sauve tout étonné en se disant que cette fille est ben ben bizarre, pourtant continua le jeune marocaine, elle est ben ben boo9ooossa hhhh
    soudain une autre fille encore plus jolie que la première apparut et lui demanda: serais-tu Abdelhak Balabola par hasard? et le jeune homme lui répondit:non je suis son frere jumeaux Abdrezzak ElMalhaoui
    la jeune fille était étonnée le jeune homme ressemblait a balabola comme deux goute d'eau!!
    Tout à coup, la pluie commença à pleuvoir, alors le jeune elmalhaoui donna sa veste a la jolie fille et il lui dit : Ça va te réchauffer, j'ai peur que tu tombe malade, la jeune fille le regarda avec un air mechant et lui dit: Sir sir Rani ma tan m'redch' Tdkhoul f'sok rassek a sidi si t'es pas Balabola Ba3ad menni!!!
    Sans discuter notre héro tourna les talons et la laissa toute seule sous la pluie qui était abondante... la jeune fille a regrêté... Elle lui emboita le pas et se mis à crier à son adresse:Hé..Si abderrazak, te fache pas.Tu veux bien m excuser... Abderazzak se retourna et pensa: Mon dieu mais comment cette histoire va-t-elle finir???
    Alors que Si Abdelaziz ne savai point que la jeune fille était de la famille royale de sa contrée mais il sentait que quelque chose de bizarre était entrain de se produire, il commença a pleuvoir des grenouilles vertes et laides...aussitôt il en grouillait de partout, les gens effrayés commencèrent à marcher dessus, des croissements se faisaient entendre de part et d'autre de la médina, abdelaziz et la jeune fille étaient ébahis, et ne comprenaient pas ce qui se passait dans la ville, la jeune fille pris la main du jeune homme et lui dit allons nous en de cet endroit, le jeune homme la pris dans ses grands bras pour lui eviter de marcher sur toutes ces grenouilles, il courru avec la jeune fille jusqu'à épuisement, ils partirent loin, très loins de la ville, là où la pluie ne tombe jamais, là ou les arbres vivent et persistent grâce à la rosée du matin, un endroit féerique où il fait bon de vivre....La jeune fillette tré émue par la question que le jeune abdel lui demanda ne sut quoi répondre et resta sans voix. La question etait la suivante: Iwa a lala, Kif' Jitek??
    la fille ne savai koi repondre, l'amour qu'elle avait pour ce jeune marokinos était si étrange,elle n avait jamais ressentie une telle attirance pour quelqu un...
    Pendant que le jeune marocain préparait sa phrase disons miraclueuse, la jeune fille pensa à son passé bouleversant qu'elle doit vraiment le reveler au Jeune marokinos, au moment précis où la jeune fille allait ouvrir sa bouche, le jeune homme lui demanda, mais qu'est ce qu'il se passe? as tu du chagrin? La jeune fille acquiesa et lui raconta son histoire:Tu sais Abdel, quand j'étais petite, j'avais un père strict qui m'enfermé dans une cage à oiseau pour me punir, et souvent j'étais obligée de faire semblant de dormir pour que les bonnes de notre chalet arrêtent de me surveiller, j'ai eu une enfance et une adolescence très difficiles - la jeune fille commença a avoir la gorge nouée - Abdel lui mit la main sur son doux visage et lui dit : oublis tout ça, c'est du passé. Le passé s'en va et laisse des traces mais jamais ne revient, que ce soit du bon ou du mauvais. Bon maintenannt tu va te concentrer sur notre vie quand va bâtir...
     
  5. blueberry_pie

    blueberry_pie Accro

    J'aime reçus:
    33
    Points:
    48
    Il était une fois un jeune marocain qui se promenait au bord d'un tricycle. Soudain une jolie fille l'interpella: Oh jtai vu dans mes rêves ! et tu me souriais comme tu le fais maintenant! Soudain le jeune marocain se sauve tout étonné en se disant que cette fille est ben ben bizarre, pourtant continua le jeune marocaine, elle est ben ben boo9ooossa hhhh
    soudain une autre fille encore plus jolie que la première apparut et lui demanda: serais-tu Abdelhak Balabola par hasard? et le jeune homme lui répondit:non je suis son frere jumeaux Abdrezzak ElMalhaoui
    la jeune fille était étonnée le jeune homme ressemblait a balabola comme deux goute d'eau!!
    Tout à coup, la pluie commença à pleuvoir, alors le jeune elmalhaoui donna sa veste a la jolie fille et il lui dit : Ça va te réchauffer, j'ai peur que tu tombe malade, la jeune fille le regarda avec un air mechant et lui dit: Sir sir Rani ma tan m'redch' Tdkhoul f'sok rassek a sidi si t'es pas Balabola Ba3ad menni!!!
    Sans discuter notre héro tourna les talons et la laissa toute seule sous la pluie qui était abondante... la jeune fille a regrêté... Elle lui emboita le pas et se mis à crier à son adresse:Hé..Si abderrazak, te fache pas.Tu veux bien m excuser... Abderazzak se retourna et pensa: Mon dieu mais comment cette histoire va-t-elle finir???
    Alors que Si Abdelaziz ne savai point que la jeune fille était de la famille royale de sa contrée mais il sentait que quelque chose de bizarre était entrain de se produire, il commença a pleuvoir des grenouilles vertes et laides...aussitôt il en grouillait de partout, les gens effrayés commencèrent à marcher dessus, des croissements se faisaient entendre de part et d'autre de la médina, abdelaziz et la jeune fille étaient ébahis, et ne comprenaient pas ce qui se passait dans la ville, la jeune fille pris la main du jeune homme et lui dit allons nous en de cet endroit, le jeune homme la pris dans ses grands bras pour lui eviter de marcher sur toutes ces grenouilles, il courru avec la jeune fille jusqu'à épuisement, ils partirent loin, très loins de la ville, là où la pluie ne tombe jamais, là ou les arbres vivent et persistent grâce à la rosée du matin, un endroit féerique où il fait bon de vivre....La jeune fillette tré émue par la question que le jeune abdel lui demanda ne sut quoi répondre et resta sans voix. La question etait la suivante: Iwa a lala, Kif' Jitek??
    la fille ne savai koi repondre, l'amour qu'elle avait pour ce jeune marokinos était si étrange,elle n avait jamais ressentie une telle attirance pour quelqu un...
    Pendant que le jeune marocain préparait sa phrase disons miraclueuse, la jeune fille pensa à son passé bouleversant qu'elle doit vraiment le reveler au Jeune marokinos, au moment précis où la jeune fille allait ouvrir sa bouche, le jeune homme lui demanda, mais qu'est ce qu'il se passe? as tu du chagrin? La jeune fille acquiesa et lui raconta son histoire:Tu sais Abdel, quand j'étais petite, j'avais un père strict qui m'enfermé dans une cage à oiseau pour me punir, et souvent j'étais obligée de faire semblant de dormir pour que les bonnes de notre chalet arrêtent de me surveiller, j'ai eu une enfance et une adolescence très difficiles - la jeune fille commença a avoir la gorge nouée - Abdel lui mit la main sur son doux visage et lui dit : oublis tout ça, c'est du passé. Le passé s'en va et laisse des traces mais jamais ne revient, que ce soit du bon ou du mauvais. Bon maintenannt tu va te concentrer sur notre vie quand va bâtir tous les deux, acceptes tu ....
     
  6. SuZiTaToh

    SuZiTaToh ❤❤❤❤

    J'aime reçus:
    223
    Points:
    0
    Il était une fois un jeune marocain qui se promenait au bord d'un tricycle. Soudain une jolie fille l'interpella: Oh jtai vu dans mes rêves ! et tu me souriais comme tu le fais maintenant! Soudain le jeune marocain se sauve tout étonné en se disant que cette fille est ben ben bizarre, pourtant continua le jeune marocaine, elle est ben ben boo9ooossa hhhh
    soudain une autre fille encore plus jolie que la première apparut et lui demanda: serais-tu Abdelhak Balabola par hasard? et le jeune homme lui répondit:non je suis son frere jumeaux Abdrezzak ElMalhaoui
    la jeune fille était étonnée le jeune homme ressemblait a balabola comme deux goute d'eau!!
    Tout à coup, la pluie commença à pleuvoir, alors le jeune elmalhaoui donna sa veste a la jolie fille et il lui dit : Ça va te réchauffer, j'ai peur que tu tombe malade, la jeune fille le regarda avec un air mechant et lui dit: Sir sir Rani ma tan m'redch' Tdkhoul f'sok rassek a sidi si t'es pas Balabola Ba3ad menni!!!
    Sans discuter notre héro tourna les talons et la laissa toute seule sous la pluie qui était abondante... la jeune fille a regrêté... Elle lui emboita le pas et se mis à crier à son adresse:Hé..Si abderrazak, te fache pas.Tu veux bien m excuser... Abderazzak se retourna et pensa: Mon dieu mais comment cette histoire va-t-elle finir???
    Alors que Si Abdelaziz ne savai point que la jeune fille était de la famille royale de sa contrée mais il sentait que quelque chose de bizarre était entrain de se produire, il commença a pleuvoir des grenouilles vertes et laides...aussitôt il en grouillait de partout, les gens effrayés commencèrent à marcher dessus, des croissements se faisaient entendre de part et d'autre de la médina, abdelaziz et la jeune fille étaient ébahis, et ne comprenaient pas ce qui se passait dans la ville, la jeune fille pris la main du jeune homme et lui dit allons nous en de cet endroit, le jeune homme la pris dans ses grands bras pour lui eviter de marcher sur toutes ces grenouilles, il courru avec la jeune fille jusqu'à épuisement, ils partirent loin, très loins de la ville, là où la pluie ne tombe jamais, là ou les arbres vivent et persistent grâce à la rosée du matin, un endroit féerique où il fait bon de vivre....La jeune fillette tré émue par la question que le jeune abdel lui demanda ne sut quoi répondre et resta sans voix. La question etait la suivante: Iwa a lala, Kif' Jitek??
    la fille ne savai koi repondre, l'amour qu'elle avait pour ce jeune marokinos était si étrange,elle n avait jamais ressentie une telle attirance pour quelqu un...
    Pendant que le jeune marocain préparait sa phrase disons miraclueuse, la jeune fille pensa à son passé bouleversant qu'elle doit vraiment le reveler au Jeune marokinos, au moment précis où la jeune fille allait ouvrir sa bouche, le jeune homme lui demanda, mais qu'est ce qu'il se passe? as tu du chagrin? La jeune fille acquiesa et lui raconta son histoire:Tu sais Abdel, quand j'étais petite, j'avais un père strict qui m'enfermé dans une cage à oiseau pour me punir, et souvent j'étais obligée de faire semblant de dormir pour que les bonnes de notre chalet arrêtent de me surveiller, j'ai eu une enfance et une adolescence très difficiles - la jeune fille commença a avoir la gorge nouée - Abdel lui mit la main sur son doux visage et lui dit : oublis tout ça, c'est du passé. Le passé s'en va et laisse des traces mais jamais ne revient, que ce soit du bon ou du mauvais. Bon maintenannt tu va te concentrer sur notre vie quand va bâtir tous les deux, acceptes tu d'être ma femme que je serai son protecteur:-(
     
  7. blueberry_pie

    blueberry_pie Accro

    J'aime reçus:
    33
    Points:
    48
    Il était une fois un jeune marocain qui se promenait au bord d'un tricycle. Soudain une jolie fille l'interpella: Oh jtai vu dans mes rêves ! et tu me souriais comme tu le fais maintenant! Soudain le jeune marocain se sauve tout étonné en se disant que cette fille est ben ben bizarre, pourtant continua le jeune marocaine, elle est ben ben boo9ooossa hhhh
    soudain une autre fille encore plus jolie que la première apparut et lui demanda: serais-tu Abdelhak Balabola par hasard? et le jeune homme lui répondit:non je suis son frere jumeaux Abdrezzak ElMalhaoui
    la jeune fille était étonnée le jeune homme ressemblait a balabola comme deux goute d'eau!!
    Tout à coup, la pluie commença à pleuvoir, alors le jeune elmalhaoui donna sa veste a la jolie fille et il lui dit : Ça va te réchauffer, j'ai peur que tu tombe malade, la jeune fille le regarda avec un air mechant et lui dit: Sir sir Rani ma tan m'redch' Tdkhoul f'sok rassek a sidi si t'es pas Balabola Ba3ad menni!!!
    Sans discuter notre héro tourna les talons et la laissa toute seule sous la pluie qui était abondante... la jeune fille a regrêté... Elle lui emboita le pas et se mis à crier à son adresse:Hé..Si abderrazak, te fache pas.Tu veux bien m excuser... Abderazzak se retourna et pensa: Mon dieu mais comment cette histoire va-t-elle finir???
    Alors que Si Abdelaziz ne savai point que la jeune fille était de la famille royale de sa contrée mais il sentait que quelque chose de bizarre était entrain de se produire, il commença a pleuvoir des grenouilles vertes et laides...aussitôt il en grouillait de partout, les gens effrayés commencèrent à marcher dessus, des croissements se faisaient entendre de part et d'autre de la médina, abdelaziz et la jeune fille étaient ébahis, et ne comprenaient pas ce qui se passait dans la ville, la jeune fille pris la main du jeune homme et lui dit allons nous en de cet endroit, le jeune homme la pris dans ses grands bras pour lui eviter de marcher sur toutes ces grenouilles, il courru avec la jeune fille jusqu'à épuisement, ils partirent loin, très loins de la ville, là où la pluie ne tombe jamais, là ou les arbres vivent et persistent grâce à la rosée du matin, un endroit féerique où il fait bon de vivre....La jeune fillette tré émue par la question que le jeune abdel lui demanda ne sut quoi répondre et resta sans voix. La question etait la suivante: Iwa a lala, Kif' Jitek??
    la fille ne savai koi repondre, l'amour qu'elle avait pour ce jeune marokinos était si étrange,elle n avait jamais ressentie une telle attirance pour quelqu un...
    Pendant que le jeune marocain préparait sa phrase disons miraclueuse, la jeune fille pensa à son passé bouleversant qu'elle doit vraiment le reveler au Jeune marokinos, au moment précis où la jeune fille allait ouvrir sa bouche, le jeune homme lui demanda, mais qu'est ce qu'il se passe? as tu du chagrin? La jeune fille acquiesa et lui raconta son histoire:Tu sais Abdel, quand j'étais petite, j'avais un père strict qui m'enfermé dans une cage à oiseau pour me punir, et souvent j'étais obligée de faire semblant de dormir pour que les bonnes de notre chalet arrêtent de me surveiller, j'ai eu une enfance et une adolescence très difficiles - la jeune fille commença a avoir la gorge nouée - Abdel lui mit la main sur son doux visage et lui dit : oublis tout ça, c'est du passé. Le passé s'en va et laisse des traces mais jamais ne revient, que ce soit du bon ou du mauvais. Bon maintenannt tu va te concentrer sur notre vie quand va bâtir tous les deux, acceptes tu d'être ma femme que je serai son protecteur et que je chérirai pendant toute ma vie
     
  8. zgrouny

    zgrouny Visiteur

    J'aime reçus:
    3
    Points:
    0
    Il était une fois un jeune marocain qui se promenait au bord d'un tricycle. Soudain une jolie fille l'interpella: Oh jtai vu dans mes rêves ! et tu me souriais comme tu le fais maintenant! Soudain le jeune marocain se sauve tout étonné en se disant que cette fille est ben ben bizarre, pourtant continua le jeune marocaine, elle est ben ben boo9ooossa hhhh
    soudain une autre fille encore plus jolie que la première apparut et lui demanda: serais-tu Abdelhak Balabola par hasard? et le jeune homme lui répondit:non je suis son frere jumeaux Abdrezzak ElMalhaoui
    la jeune fille était étonnée le jeune homme ressemblait a balabola comme deux goute d'eau!!
    Tout à coup, la pluie commença à pleuvoir, alors le jeune elmalhaoui donna sa veste a la jolie fille et il lui dit : Ça va te réchauffer, j'ai peur que tu tombe malade, la jeune fille le regarda avec un air mechant et lui dit: Sir sir Rani ma tan m'redch' Tdkhoul f'sok rassek a sidi si t'es pas Balabola Ba3ad menni!!!
    Sans discuter notre héro tourna les talons et la laissa toute seule sous la pluie qui était abondante... la jeune fille a regrêté... Elle lui emboita le pas et se mis à crier à son adresse:Hé..Si abderrazak, te fache pas.Tu veux bien m excuser... Abderazzak se retourna et pensa: Mon dieu mais comment cette histoire va-t-elle finir???
    Alors que Si Abdelaziz ne savai point que la jeune fille était de la famille royale de sa contrée mais il sentait que quelque chose de bizarre était entrain de se produire, il commença a pleuvoir des grenouilles vertes et laides...aussitôt il en grouillait de partout, les gens effrayés commencèrent à marcher dessus, des croissements se faisaient entendre de part et d'autre de la médina, abdelaziz et la jeune fille étaient ébahis, et ne comprenaient pas ce qui se passait dans la ville, la jeune fille pris la main du jeune homme et lui dit allons nous en de cet endroit, le jeune homme la pris dans ses grands bras pour lui eviter de marcher sur toutes ces grenouilles, il courru avec la jeune fille jusqu'à épuisement, ils partirent loin, très loins de la ville, là où la pluie ne tombe jamais, là ou les arbres vivent et persistent grâce à la rosée du matin, un endroit féerique où il fait bon de vivre....La jeune fillette tré émue par la question que le jeune abdel lui demanda ne sut quoi répondre et resta sans voix. La question etait la suivante: Iwa a lala, Kif' Jitek??
    la fille ne savai koi repondre, l'amour qu'elle avait pour ce jeune marokinos était si étrange,elle n avait jamais ressentie une telle attirance pour quelqu un...
    Pendant que le jeune marocain préparait sa phrase disons miraclueuse, la jeune fille pensa à son passé bouleversant qu'elle doit vraiment le reveler au Jeune marokinos, au moment précis où la jeune fille allait ouvrir sa bouche, le jeune homme lui demanda, mais qu'est ce qu'il se passe? as tu du chagrin? La jeune fille acquiesa et lui raconta son histoire:Tu sais Abdel, quand j'étais petite, j'avais un père strict qui m'enfermé dans une cage à oiseau pour me punir, et souvent j'étais obligée de faire semblant de dormir pour que les bonnes de notre chalet arrêtent de me surveiller, j'ai eu une enfance et une adolescence très difficiles - la jeune fille commença a avoir la gorge nouée - Abdel lui mit la main sur son doux visage et lui dit : oublis tout ça, c'est du passé. Le passé s'en va et laisse des traces mais jamais ne revient, que ce soit du bon ou du mauvais. Bon maintenannt tu va te concentrer sur notre vie quand va bâtir tous les deux, acceptes tu d'être ma femme? que je serai son protecteur et que je chérirai pendant toute ma vie; la jeune fille avec les yeux grands ouvert lui dit : - A Wiiiiiiiiiiiily men zebala nel tayfor?? Man 3ichou chwiya dial romanssiya, ma n't3arfo Ktar, ma te3redni nel resto, ma t'Kademli 3aIltek la walo?... Chno 8adchi 8ada? Ana Jwaj 8akak 8akak ça va pas, Khasni n'Khamem woun chouf mezian m'3amen Ghada n'3ich ou dekchi, f8amti?
     
  9. zgrouny

    zgrouny Visiteur

    J'aime reçus:
    3
    Points:
    0
    Il était une fois un jeune marocain qui se promenait au bord d'un tricycle. Soudain une jolie fille l'interpella: Oh jtai vu dans mes rêves ! et tu me souriais comme tu le fais maintenant! Soudain le jeune marocain se sauve tout étonné en se disant que cette fille est ben ben bizarre, pourtant continua le jeune marocaine, elle est ben ben boo9ooossa hhhh
    soudain une autre fille encore plus jolie que la première apparut et lui demanda: serais-tu Abdelhak Balabola par hasard? et le jeune homme lui répondit:non je suis son frere jumeaux Abdrezzak ElMalhaoui
    la jeune fille était étonnée le jeune homme ressemblait a balabola comme deux goute d'eau!!
    Tout à coup, la pluie commença à pleuvoir, alors le jeune elmalhaoui donna sa veste a la jolie fille et il lui dit : Ça va te réchauffer, j'ai peur que tu tombe malade, la jeune fille le regarda avec un air mechant et lui dit: Sir sir Rani ma tan m'redch' Tdkhoul f'sok rassek a sidi si t'es pas Balabola Ba3ad menni!!!
    Sans discuter notre héro tourna les talons et la laissa toute seule sous la pluie qui était abondante... la jeune fille a regrêté... Elle lui emboita le pas et se mis à crier à son adresse:Hé..Si abderrazak, te fache pas.Tu veux bien m excuser... Abderazzak se retourna et pensa: Mon dieu mais comment cette histoire va-t-elle finir???
    Alors que Si Abdelaziz ne savai point que la jeune fille était de la famille royale de sa contrée mais il sentait que quelque chose de bizarre était entrain de se produire, il commença a pleuvoir des grenouilles vertes et laides...aussitôt il en grouillait de partout, les gens effrayés commencèrent à marcher dessus, des croissements se faisaient entendre de part et d'autre de la médina, abdelaziz et la jeune fille étaient ébahis, et ne comprenaient pas ce qui se passait dans la ville, la jeune fille pris la main du jeune homme et lui dit allons nous en de cet endroit, le jeune homme la pris dans ses grands bras pour lui eviter de marcher sur toutes ces grenouilles, il courru avec la jeune fille jusqu'à épuisement, ils partirent loin, très loins de la ville, là où la pluie ne tombe jamais, là ou les arbres vivent et persistent grâce à la rosée du matin, un endroit féerique où il fait bon de vivre....La jeune fillette tré émue par la question que le jeune abdel lui demanda ne sut quoi répondre et resta sans voix. La question etait la suivante: Iwa a lala, Kif' Jitek??
    la fille ne savai koi repondre, l'amour qu'elle avait pour ce jeune marokinos était si étrange,elle n avait jamais ressentie une telle attirance pour quelqu un...
    Pendant que le jeune marocain préparait sa phrase disons miraclueuse, la jeune fille pensa à son passé bouleversant qu'elle doit vraiment le reveler au Jeune marokinos, au moment précis où la jeune fille allait ouvrir sa bouche, le jeune homme lui demanda, mais qu'est ce qu'il se passe? as tu du chagrin? La jeune fille acquiesa et lui raconta son histoire:Tu sais Abdel, quand j'étais petite, j'avais un père strict qui m'enfermé dans une cage à oiseau pour me punir, et souvent j'étais obligée de faire semblant de dormir pour que les bonnes de notre chalet arrêtent de me surveiller, j'ai eu une enfance et une adolescence très difficiles - la jeune fille commença a avoir la gorge nouée - Abdel lui mit la main sur son doux visage et lui dit : oublis tout ça, c'est du passé. Le passé s'en va et laisse des traces mais jamais ne revient, que ce soit du bon ou du mauvais. Bon maintenannt tu va te concentrer sur notre vie quand va bâtir tous les deux, acceptes tu d'être ma femme? que je serai son protecteur et que je chérirai pendant toute ma vie; la jeune fille avec les yeux grands ouvert lui dit : - A Wiiiiiiiiiiiily men zebala nel tayfor?? Man 3ichou chwiya dial romanssiya, ma n't3arfo Ktar, ma te3redni nel resto, ma t'Kademli 3aIltek la walo?... Chno 8adchi 8ada? Ana Jwaj 8akak 8akak ça va pas, Khasni n'Khamem woun chouf mezian m'3amen Ghada n'3ich ou dekchi, f8amti? - Le jeune homme pensa - Walayni 8adi Machi norlmal f'd'magh dyal8A...
     

Partager cette page