La police marocaine s’exprime sur le Net.

Discussion dans 'Info du bled' créé par nassira, 31 Octobre 2007.

  1. nassira

    nassira العـــز و النصــر

    J'aime reçus:
    335
    Points:
    83
    «Nous sommes des policiers marocains qui ont perdu patience devant l’humiliation, l’injustice et la marginalisation». Des policiers mécontents, il en existe beaucoup, mais pour le dire ouvertement, ils sont moins nombreux...

    ******* *******



    Depuis quelques semaines, les agents peuvent s’exprimer librement et, a priori, sans conséquences fâcheuses pour leur carrière. En effet, un site non officiel a été créé pour les policiers mécontents de leur situation professionnelle. Hébergé chez ifrance, le site est consultable sur l’adresse suivante: police-maroc.ifrance.com. Sur la page d’accueil, le visiteur peut lire qu’il s’agit «d’un espace ouvert à tous nos collègues qui ne peuvent dans le cas actuel ni s’exprimer en toute liberté, ni exposer leurs problèmes aux débats pour arriver à une entente. Et par conséquent, trouver les solutions adéquates pour résoudre tout problème».

    Contactée par L’Economiste, une source à la Direction générale de la sûreté nationale indique que «l’administration centrale, qui est au courant de l’existence de ce canal informel de communication, n’a pas encore pris de décision le concernant».

    Interrogés sur le sujet, quelques policiers reconnaissent que «Ce site n’est pas le premier en son genre. Plusieurs agents de police avaient créé leurs propres blogs sur le Net où ils évoquent leurs problèmes respectifs, mais ils ont été priés d’arrêter d’y diffuser des informations», raconte un policier de Rabat.

    La création de ce site intervient juste après les protestations de certains policiers concernant les avancements et promotions pour les années 2005-2006. Rappelons que la promotion qui a concerné 8.754 agents n’a pas fait l’unanimité. Pour beaucoup d’agents, «les promotions étaient tout simplement inégalitaires, puisqu’elles ont oublié une grande majorité d’agents qui les attendaient depuis très longtemps».

    Selon les créateurs, «ce site n’est en aucun cas la conséquence normale au dernier scandale de l’avancement au titre des années 2005 et 2006. Nous ne sommes pas des policiers désireux de se venger en adoptant ce moyen. Nous cherchons surtout à mieux nous faire comprendre». Pourtant, la majeure partie des «plaintes» et articles qui figurent sur ce site évoquent les derniers avancements et la grogne qui s’en est suivie.

    Les créateurs du site ont préféré garder l’anonymat et le garantissent à tous leurs collègues qui consultent le site ou qui veulent y déposer un avis.

    Outre la page d’accueil, le site qui est bilingue (arabe et français) est composé de plusieurs rubriques telles que l’espace presse, opinions, informations et archives. Mais toutes les rubriques ne répondent pas et certains liens renvoient à la page d’accueil de «ifrance», le serveur qui l’héberge.

    Les avancements, première revendication:

    De tous les problèmes soulevés par ce site (corruption, mauvais traitements des agents, congé, heures supplémentaires…), les avancements pour le compte des années 2005-2006 tiennent le haut du pavé des sujets traités par les policiers mécontents.

    Dans la rubrique informations, un long article est réservé au chef du service administratif et préfectoral à la préfecture de police d’Oujda. Le rédacteur de l’article qualifie ce responsable de «bouc émissaire payant les fautes de l’administration». L’article critique notamment «la décision de sanctionner le chef de service administratif de la préfecture de police d’oujda suite aux énergiques protestations des agents de police oujdis».

    la source : L'Economiste
     
  2. Orely

    Orely Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Pourquoi?

    Bonjour,
    Existe-t-il une comparaison avec la police française? La police marocaine a-t-elle la sécurité sociale par exemple? Comment réagit-elle pour les infractions que quelques ordres soient-elles? Y a t-il une animosité évidente des Marocains vis à vis de cette police? ET POURQUOI?
    Merci
    Orely
     
  3. nassira

    nassira العـــز و النصــر

    J'aime reçus:
    335
    Points:
    83

    on ne peut jamais comparer la police marocaine a la police francaise et non plus a une autre police du monde ... les benefices que les autres polices peuvent avoir clairement et 7alal notre police l'a en force avec la corruption, le vol dans les commissariats, sur les routes, devant les parking des taxi, etc etc....ils sont la honte du peuple marocain, ils sont des ripoux, charoniaires, ils ont trahis "al-kassam" et maintenant ils voulent de la pitie sur le cite ....

    pour moi je leur dis : Inutile de faire la victime:"drabni w bka, sba9ni w chka"...
    ils sont comme "le crocodile qui a des larmes aux yeux en mangeant sa proie "
    il vaut mieux qu'ils pleurer sur la tombe de Lbasri !
     
  4. mehdialami

    mehdialami Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Chére Orely,
    Une différence éxiste même au maroc entre une police issue de l'école de police et une tribu de barbares de khmis-zemmamra primates à impulsions animales, criminelles et subversives telles que celles de celui qu'on appélle aux carriéres centrales ' ould lemchérga ' de qtaa ould aicha, dont la place est à oukacha et non à la délégation hay mohammadi .
    consultez sur google : Othmani delegation hay mohammadi.
     
  5. mehdialami

    mehdialami Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    La sureté nationale de hay mohammadi

    Si la sureté nationale doit être sous surveillance, le plus urgent à faire est de maitriser un delegué provençial atteint de la plus grave des maladies neuropsychiatriques , il s'agit du nommé Othmani qui défie la loi et le roi et qui passe son temps à la charcuterie humaine et à la diffamation de la famille royale cible de ses manipulations politico-militaires.
    une enquête urgente doit être ouverte immediatemment contre Othmani et Said Benbiga commissaire aux carriéres centrales à partir de laquelle un coup d'Etat est en cours de préparation par arme scalaire qui sera dirigée par un juif nommé raoul yacoubi.
    ces alértes ont été diffusées à plusieures reprises et aucune suite n'a été donnée, faut-il conclure que la DST, la police secrete et les autorités de rabat négligent ces graves menaçes, les preuves contre les agrésseurs sont enregistées contre eux sur materiel audio-visuel, la torture est devenue enregistrée alors qu'elle est interdite et que les commissariat doivent être equipées de caméra pour éviter toute violation des droits de l'homme comme l'a souligner le procureur general Me Taib Cherkaoui.
    la subversion est devenue flagrante du nommé Senhaji abdelaal qui est la source du probléme ayant opposé le journal le monde diplomatique à SAM le roi Hassan II qui fût cible des manipulations politiques et de complots d'opinion par ceux qui violent la constitution et qui sont des charcutiers bergers de khmis-zemmamra nommée khlifa , Bouazza dirigés par le voyou nommé Othmani alias oul lemferdga et deux cireurs de chaussures des bidonvilles nommés hmamsi abdelghafar et kharbouch, ces derniers violent les concepts de la sureté nationale et les concepts de la gouvernance, il est temps que la sécurité des citoyens, de l'Etat et du roi soient assurées en maitrisant cette organisation criminelle nommée WAFA.
     
  6. mehdialami

    mehdialami Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Narcopolitique

    Si l'ancient député du RNI trafiquait et dans les drogues fortes et en politique, il est aussi du devoir de la DGSN de constater que le nommé Rachid Guedira commissaire de 2° bureau à casablanca est pire encore, ses activités criminelles s'étendent de la cocaine, hachich, organes et huiles humaines exportés vers la suisse, vinctimes liquifiées par Said benbiga , crimes contre l'humanité et crime organisé , manipulations politico-militaires contre la monarchie cherifienne, en vue de renverser le pouvoir et instaurer une republique confdérée avec les anciens colons juifs qui jadis etaient alliés à Benarafa et avaient tenter à la vue de feu SAM le roi Mohammed V en temps d'indépendance et qui encore en 2009 assassinet les resistants et nationalistes marocains ainsi que les opposants au RNI, certains en les écartants du povoir par une fausse propagande d'autres en les assisinant par une arme magnetique capable de provoquer la crise cardiaque à distance par Senhaji abdelaal , said benbiga, zemmrani mohamed et Othmani cerveau de tous les attentats et coups d'Etat.
    plusieurs morts suscpectes sur lesquelles il faut revenir.
    voir internet : " Etudes geopolitiques et strategiques Maroc " , et " crimonologie et droit Maroc ".
     

Partager cette page