La proposition d'autonomie "ouvrira le chemin à une solution"

Discussion dans 'Info du bled' créé par oisis73, 19 Novembre 2006.

  1. oisis73

    oisis73 llit3ejjib yettibla

    J'aime reçus:
    139
    Points:
    0
    Le ministre fédéral allemand des Affaires étrangères, Frank Walter Steinmeier, a affirmé, vendredi à Rabat, que le projet d'autonomie proposé par le Maroc "ouvrira le chemin à une solution" de la question du Sahara. "La proposition (d'autonomie) qui sera présentée par le Maroc ouvrira le chemin à une solution" de la question du Sahara, a dit le chef de la diplomatie allemande, dont le pays assurera, à partir du 1er janvier 2007, la présidence de l'UE, lors d'une conférence de presse conjointe avec le ministre délégué aux Affaires étrangères et à la Coopération, Taïb Fassi Fihri, à l'issue de leurs entretiens, vendredi soir à Rabat.

    Le ministre fédéral allemand des Affaires étrangères a, également, souligné "les efforts déployés" par le Maroc pour trouver une solution à ce dossier.
    M. Steinmeier, en visite de travail dans le Royaume, a réitéré, d'autre part, l'"excellence" des relations entre les deux pays, affirmant que le Maroc est "un partenaire très important de l'Allemagne".

    Le ministre allemand, qui a, également, mis en exergue "l'engagement du Maroc dans les forums régionaux et internationaux", a ajouté que l'Allemagne "a besoin d'un partenaire comme le Maroc".
    La présidence en 2007 par l'Allemagne de l'UE et aussi du G8 offrira l'opportunité de renforcer la coopération bilatérale dans le cadre du partenariat Euromed, a fait savoir M. Steinmeier, indiquant que la politique étrangère de l'Allemagne mise sur "des partenaires comme le Maroc qui ont un fort engagement pour le multilatéralisme".

    De son côté, M. Fassi Fihri a affirmé que " la partie marocaine a salué l'effort entrepris par la République fédérale d'Allemagne envers le Maroc comme accompagnement significatif du développement économique et social depuis plusieurs années".

    Le ministre délégué aux Affaires étrangères et à la Coopération s'est de même félicité "de la qualité des consultations politiques" entre les deux pays, rappelant dans ce sens notamment la visite du Premier ministre en mars dernier à Berlin et les visites d'un certain nombre de responsables allemands au Maroc, notamment le président du Bundestag, la ministre allemande de la Coopération et d'autres ministres. "Les relations maroco-allemandes se portent bien et sont appelées à s'épanouir à la faveur notamment de deux éléments à savoir la poursuite des réformes au Maroc et l'appel du Royaume au savoir-faire et au capital allemands", a dit le ministre délégué aux Affaires étrangères et à la Coopération.

    M. Fassi Fihri a souligné l'importance de la future présidence de l'UE par l'Allemagne, évoquant d'autre part le rôle des différentes fondations et agences spécialisées allemandes au Maroc comme l'Institut Goethe, la GTZ et la KFW.


    Les deux parties, a fait savoir M. Fassi Fihri, ont aussi échangé les points de vue sur la situation dans la région du Maghreb, en Afrique et au Moyen-Orient, ainsi que les défis qui interpellent toute la communauté internationale en plus de la lutte contre le terrorisme. "Autant de challenges, autant de défis que nous devons tous relever et à cet égard, au Maroc nous sommes extrêmement attentifs au rôle croissant et significatif joué par l'Allemagne sur la scène internationale", a dit le ministre, plaidant pour la poursuite de cet effort pour le rapprochement des peuples et la consolidation de la paix et de la sécurité dans le monde.

    Arrivé en début d'après-midi pour une visite de travail au Maroc, M. Steinmeier, a, également, eu des entretiens avec le Premier ministre, Driss jettou.
    Le chef de la diplomatie allemande est accompagné lors de cette visite d'une importante délégation comprenant notamment des députés et des hommes d'affaires.


    le matin​
     

Partager cette page