La revanche de la darija

Discussion dans 'Info du bled' créé par Casawia, 19 Octobre 2005.

  1. Casawia

    Casawia A & S Forever

    J'aime reçus:
    145
    Points:
    0
    L'arabe classique perd régulièrement du terrain au profit du dialectal, la « langue de la rue » si longtemps méprisée.
    Il ne faut pas le dire trop fort pour ne pas s'attirer les foudres de certains, toujours prompts à dénoncer le nivellement par le bas et le crime de lèse-panarabisme. Pourtant, tout doucement, discrètement, la darija grignote du terrain. La darija, c'est l'arabe dialectal, tel que le parle le Marocain de la rue. Longtemps déprécié, méprisé, il se taille aujourd'hui une place au soleil. Grâce, paradoxalement, aux moyens de communication les plus modernes. C'est en effet en darija que s'échangent les SMS (textos), d'ailleurs rédigés en caractères latins. Et c'est dans cette langue de la « communication intime » que l'on chate sur le Net. Les accros de la high-tech sont allés jusqu'à inventer un nouvel alphabet où le chiffre 3 correspond à la lettre âyn, le 7 au ha et le 9 au qaf. Mais la darija est aussi la langue de l'expression artistique : depuis longtemps, pièces de théâtre et chansons populaires sont plus volontiers écrites dans cette « langue » qu'en arabe classique. Même de jeunes groupes apparus depuis peu sur la scène marocaine - de H-Kayne à Darga en passant par Hoba-Hoba Spirit -, plébiscitent la darija, la langue du cru, dans l'écriture de leurs textes, alors même que leur inspiration musicale s'inspire largement de genres venus d'ailleurs (rap, rock, fusion, etc.).

    Les auteurs arabophones, à l'instar d'un Mohamed Berrada ou du dramaturge Youssef Fadel, ont depuis longtemps expérimenté l'écriture en darija. Mais les francophones s'y mettent à leur tour. « J'ai écrit quatre textes en darija, ma langue maternelle, pour l'adaptation musicale de mon roman Paris mon bled, explique Youssouf Amine Elalamy. Ce fut une expérience unique. J'ai la conviction que le jour où l'on commencera à écrire de la fiction en darija, on découvrira les vrais talents de ce pays. D'ailleurs, l'idée d'écrire un roman entièrement en darija me titille de plus en plus. » En attendant, la version marocaine de Miniatures, son dernier livre, devrait sortir prochainement chez Khbar Bladi, la première maison d'édition 100 % « darijaphone » créée à Tanger, il y a un peu plus d'un an et demi, par Elena Prentice, une artiste... américaine. Khbar Bladi compte déjà une vingtaine de titres à son catalogue et publie toutes les semaines un journal en darija, Khbar Bladna, distribué gratuitement jusque dans les coins les plus reculés du royaume. « Il me semble que la darija peut permettre d'alphabétiser plus rapidement des personnes peu ou pas scolarisées », explique sa patronne.

    Cette idée, la fondation Zakoura, que préside le publiciste Noureddine Ayouch, l'avait déjà expérimentée avec succès dans ses programmes de rattrapage scolaire destinés aux enfants non scolarisés. Les publicitaires, qui cherchent, bien sûr, à se faire entendre du plus grand nombre, ont d'ailleurs été les premiers à s'adresser aux consommateurs en darija. Ayouch n'a même pas hésité à créer Moufida, une chaîne de télévision entièrement en arabe marocain. La diffusion a débuté le 15 juillet à destination des 650 sites de la fondation Zakoura et de ceux d'autres associations. « C'est un choix stratégique évident, explique le publicitaire. La darija est parlée par les Marocains et il serait stupide d'utiliser une autre langue. » Son ambition : faire de Moufida une chaîne citoyenne où l'on débat en marocain de problèmes culturels et sociaux. Au-delà, il s'agit de « s'attaquer aux problèmes de l'obscurantisme, de la violence et de l'intolérance, qui portent préjudice au développement ». Langue de proximité, la darija est, de fait, souvent associée à la lutte contre la violence et l'intolérance. Le chercheur Pierre Vermeren va jusqu'à établir un lien entre la marginalisation de ce parler et les attentats du 16 mai 2003. Il estime qu'« une situation linguistique extrêmement perverse prévaut au Maghreb depuis les années 1970 ». « La jeunesse populaire du Maghreb », écrit-il, est dotée d'une langue maternelle « sans utilité » et « méprisée ». À l'école, l'accès à la connaissance se pratique en arabe classique. Une fois sur le marché du travail, c'est le français qu'il faut parler. Or, depuis l'arabisation, la langue de Molière est de moins en moins bien maîtrisée. D'où une véritable fracture linguistique que la démarginalisation de la darija pourra probablement contribuer à combler.

    FADWA MIADI
    Source : Jeune Afrique


    _________________________________________________

    Article proposé par aghilasse

     
  2. Friend

    Friend Bannis

    J'aime reçus:
    24
    Points:
    0
    Re : La revanche de la darija

    Pour la bonne gouverne de l'auteur de cet article, du reste fort interessant, la darija marocaine a été deja utilisée par l'ecrivain de talent Driss El Khouri dans les années 70! Ce n'est pas un phenomène nouveau! Par ailleurs notre darija n'a jamais et ne sera jamais ''méprisée"" comme l'affirme à tort le chercheur (de quoi ?) Pierre vermeren! C'est notre mammelle linguistique dont le marocain doit etre fier et qu'il doit defendre corps et ame! Fi Lamane
     
  3. ABOU IMANE

    ABOU IMANE SAHBANE

    J'aime reçus:
    153
    Points:
    63
    Re : La revanche de la darija

    annana nsammyw8a loughate azzan9a..fa8ada mounta8a l7ougra..fe 7ine anna mouta99afina lmoubajjaline 8ouma assababe lli khalla8a loughate lli ma9arinche..mouta99afina twaj8ou lil 3arabya ou lil franssawya..ou ghir8oume..ou nssaw8a...choufou m3aya rawa2i3 lmal7oune annayma fe a7dane addakira lwa6anya t3arfou anna addarija lougha ra9ya..ou choufou tajaribe jdida lil chi3re lma7ki b7al tajaribe lamsye7..ou 7assan lmoufti..ou l3arbi ba6ma..ou ghir8oume ktire..lawe anna mouta99afina ybadlou maj8oude wa lawe bssi6..ou yet3amlou m3a addarija ka wassila lil ta3bire l2adabi..la rj3ate lougha ta9afya mou3tarafe bi8a..toumma achna8ouwa lmani3 lli ykhalli kouttabe arriwaya maykatbouche be darija?
     
  4. fassi

    fassi Citoyen

    J'aime reçus:
    15
    Points:
    38
    Re : La revanche de la darija

    c vraiment dommage de negliger la langue arabe a ce point. tayeb9a fia l7al mni tane9ra chi3r 3arabi assil w matanefhemch chi abyat. je pense bi 2anaho tanbe3do men had logha 7it ma9adrinch nt7ekmo fiha mezian. s3iba 3lina. w ra7na tanchofo f journalat rakaka dial lmawadi3 li s7abha tayebghiw yketboha bel 3arbia lfoss7a.

    w darija benssba lel3arbia ana tabnli tale3ba

    rassol 3alayhi assalato wa ssalam 9al : ta3alamo al3arabia li talat : li2anaha loghati, loghato l9or2an, wa loghato ahli alajana!!!

    wa allaho a3lam
     
  5. morphin

    morphin Visiteur

    J'aime reçus:
    2
    Points:
    0
    Re : La revanche de la darija

    wa sir ll fass ila baghi te8edr el 3rbiya !! vraiment du n' importe quoi tsss.. imagines t' as 6 ans, tu débarque a l' ecole et tu dois faire des cours de maths... en arabe ! une fois a la fac c du francais..watefelya 8adi

    a quoi bon sert cette luangue ? a apprendre al i3rab point, c le latin du maroc -->...pour ce qui est du coran, maitriser l' arabe ne veut pas dire comprendre le coran...je crois pas que les turcs, les perses, les malysians soient moins musulmans que les wlad el **** dyal swa3da

    entre temps attendant le luther marocain !!!
     
  6. Friend

    Friend Bannis

    J'aime reçus:
    24
    Points:
    0
    Re : La revanche de la darija

    Cher Morphin! je n'ai pas vraiment apprecié ta réaction au commentaire de notre frere l'Fassi! Ce qu'il a avancé est loin d'etre n'importe quoi comme tu as dit! toujours est-il que notre arabe dialectal (le + proche de l'arabe classique dans le monde arabe) est snonyme de notre identité et de notre ""etre""! et le fait de le considerer inutile comme tu l'affirme releve malheureusement d'une aliènation navrante! Tout en refutant totalement ton point de vue, j'ajouterais que je peux admettre que le fait de ne connaitre que l'arabe peut constituer un sérieux handicap de nos jours! Ceci dit,je ne ferais pas de commentaires sur le Coran par respect pour notre Livre Saint en ce mois Sacré! J'estime, enfin, qu'un mot d'excuse auprès de notre ami l'Fassi serait la preuve d'une maturité dont tu jouis indéniablement! A+
     
  7. morphin

    morphin Visiteur

    J'aime reçus:
    2
    Points:
    0
    Re : La revanche de la darija

    my friend possible que j' etais un "peu"  impulsif dans mes propos neanmoins dire que l' arabe classique soit negligé au bled c' est peu concevable..en plus je vois pas le rapport entre notre debat et le coran... l' arabe n' est pas une langue sacré !!
    la langue dialectale est une étape permettant d’alphabétiser plus rapidement les personnes peu ou non scolarisées. C’est très émouvant de voir qu’en à peine vingt minutes une personne arrive déjà à lire parce qu’il n’y a plus ce déphasage entre la langue écrite et la langue maternelle qui existe avec l’arabe classique..
    ce qui m' agasse moi au maroc est des qu'une personne veut montrer qu'elle est cultivée, bien que parlant darija, elle fera autant que possible recours à la langue arabe classique: c'est le cas des intellectuels maghrébins, des hommes politiques, l'administration, etc... Il y a en fait différentes façons de parler " darija": d'une façon " aristocratique", en faisant recours instinctivement à l'arabe littéraire et d'une façon triviale, comme c'est le cas pour le plus grand nombre, en ayant recours à d'autres langues, tamazighte, français, un peu d'espagnol, des mots inventés ( néologismes ), inventés pour la circonstance, à partir d'argots régionaux ( casablancais, merrakchi, etc...)
    la darija c' est le plus bo dialecte ki existe au monde!!  surtout pour dire des gros mots (alors c trop violent),faire le souab (code des formules de politesse)..sans oublier l'humour et les anecdotes de notre campagne profonde...bref je trouves la darija est le vrai moyen de communication entre  communs des marocains...sufiit de regarder ce forum

    ceci dit je vois pas pourquoi je devrais m' excuser !!!
    Amicalement
     
  8. Friend

    Friend Bannis

    J'aime reçus:
    24
    Points:
    0
    Re : La revanche de la darija

    Si je peux résumer ta réaction pour laquelle je te remercie, je dirais que tu admets comme d'ailleurs la majorité des marocains que l'arabe dialectal ou classique a son importance, étant ( et c'est indéniable) l'émanation de notre histoire , de notre civilisation et de notre culture ! Cela me suffit! Quant aux excuses , elles ne doivent pas porter sur les idées en soi, (c'est un forum libre) mais sur la façon de les presenter, et celle de réagir aux idées des autres! Notre frere L'Fassi ne disait pas ""n'importe quoi'', il exprimait tout simplement un point de vue!
    Enfin, je n'evoquerais pas la langue berbere au Maroc ,ce serait là un autre débat !
    Merci!
     
  9. milagro

    milagro Visiteur

    J'aime reçus:
    61
    Points:
    0
    Re : La revanche de la darija

    pour une premiére fois je partage ton avis fassi .
    il a raison en fait tout comme le souligne l'article l'arabe régresse en faveur de notre dialecte "darija"
    je connais des tas de personnes qui préférent acheter le journal rien que pour les beaux yeux de Rachid Ninni un amateur qui se caractérise par le fait d'amalgamer l'arabe et le darija.
    remarquons enfin que pour arranger un cv , on met arabe : langue maternelle.
    c'est vrai ça ? pourquoi on l'utilise de moins en moins comme s'elle etait la peste en personne?
     
  10. morphin

    morphin Visiteur

    J'aime reçus:
    2
    Points:
    0
    Re : La revanche de la darija

    milagro: "remarquons enfin que pour arranger un cv , on met arabe : langue maternelle."
    t' as oublie de dire qu' au maroc le cv on l' ecrit en francais !!

    my friend, suis un peu vulgaire quand il s' agit de fwassa je l' avoue !
    ce que je lkiffe pas c qu on maitrise presque tous les dialectes de l' orient à des milliers de km de chez nous en commencant par l' egyptian en passant par le saoudien, le syrian ... kifach baghin netfahmo fhad el blad !? surement pas en arabe classique .. relie mes interventions j' etais jamais contre le darija, bien au contraire... a quand on commencera un peu a aimer ce bled bordelle
     
  11. milagro

    milagro Visiteur

    J'aime reçus:
    61
    Points:
    0
    Re : La revanche de la darija

    ben voilà un principe qui confirme la régle !!

    ah bon , t'as quoi contre les fwassa ? il te faut à mon humble avis une dose de morphine pour apprendre à te calmer .
    fait gaffe ou tu t'egares , pas tout les fwassa sont reconnaissables !
     

Partager cette page