La Sampdoria freine Milan

Discussion dans 'Italie' créé par simo160, 27 Novembre 2010.

  1. simo160

    simo160 Accro Membre du personnel

    J'aime reçus:
    100
    Points:
    48
    [​IMG]

    Le Milan AC, qui restait sur quatre victoires de rang, a dû partager les points avec la Sampdoria (1-1), samedi à Gênes. Les Rossoneri comptent quatre longueurs d'avance sur la Lazio, qui joue dimanche. La Juventus Turin et la Fiorentina ont également fait match nul (1-1).

    SAM P DORIA GENES - AC MILAN : 1-1
    Buts : Pazzini (59e) pour la Sampdoria - Robinho (43e) pour Milan

    Les leaders milanais ont subi un petit coup d'arrêt. En ouverture de cette 14e journée de Serie A, les joueurs de Massimiliano Allegri se déplaçaient sur le terrain de la Sampdoria et leur série victorieuse a pris fin. Après quatre succès consécutifs en championnat plus un autre à Auxerre en Ligue des champions, ils ont dû se contenter d'un nul (1-1). En petite forme, Ibrahimovic n'a pas beaucoup pesé.

    Surfant sur leur bonne dynamique, les Milanais ont tout de suite mis la pression sur leurs adversaires en jouant vite devant. Dès les premières minutes, Robinho (1ère) et Boateng (4e) ont décoché de belles frappes mais Curci, le portier génois, veillait. Très remuant, le Brésilien est revenu à la charge (23e) et Seedorf a suivi (28e) pour une nouvelle frappe de 25 mètres sans toutefois surprendre le vigilant dernier rempart de la Sampdoria. Face à des locaux qui ont progressivement élevé leur niveau athlétique, la défense milanaise (Nesta notamment) s'est retrouvée en difficulté et s'est montrée incapable de relancer efficacement. Un éclair a pourtant suffi aux Lombards pour ouvrir le score juste avant la pause. Après un relais avec Ibrahimovic sur la droite, Robinho a claqué une reprise croisée au milieu de la surface génoise et, cette fois, Curci n'a rien pu (0-1, 43e).


    Malgré un arbitrage souvent défavorable, les hommes de Domenico Di Carlo ont encore haussé le ton à la reprise. Poussés par un public déchaîné, ils ont égalisé sur corner par l'intermédiaire de l'inévitable Pazzini (1-1, 59e). Auteur d'un triplé la semaine passée à Lecce (2-3), l'international italien a profité d'une remise pour tromper Abbiati à bout portant. Si Robinho s'est encore montré dans une fin de match complètement débridée, Ibrahimovic, peu mobile et cerné par la défense adverse, est resté discret. Allegri a attendu les dernières secondes pour faire entrer Ronaldinho et Flamini et le Milan n'a pas su convertir ses ultimes occasions.


    Eurosport
     

Partager cette page