La tuberculose fait toujours des ravages

Discussion dans 'Info du bled' créé par @@@, 25 Mars 2010.

  1. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    [​IMG]


    l'association SOS Tuberculose et maladies respiratoires organise en partenariat avec la préfecture de Aïn Chock, une journée sous le thème: "innovons pour agir plus vite!".

    Objectif: sensibiliser la population et promouvoir la lutte contre cette pathologie. "Il faut agir pour diminuer ce point noir, qu'est la tuberculose. Et notre pays s'est engagé pour réduire cette pathologie", affirme Zoubida Bouayad, Présidente de SOS Tuberculose et maladies respiratoires.

    Au programme, des séances de sensibilisation aux malades et au personnel médical et à la préfecture médicale Ain Chock, ainsi qu'au niveau des lycées.

    Le quartier Aïn Chock-Hay Hassani a été choisi pour abriter cette journée, car il est le plus touché au niveau de Casablanca, selon les dernières statistiques 2008 avec près de 1055 cas de tuberculose dont 487 formes contagieuses. Alors que Casablanca représente 18% de l'ensemble des cas du royaume.

    A noter que la tuberculose est particulièrement fréquente dans les régions les plus urbanisées et les plus peuplées du royaume, notamment les régions du Grand Casablanca, de Rabat-Zemmour-Zaër, de Fès-Boulmane et de Tanger-Tétouan. Les populations les plus touchées sont celles concentrées dans les quartiers populaires où les facteurs de transmission de la maladie sont très favorables.

    En dépit des efforts fournis par les autorités de tutelle, cette épidémie présente toujours un problème majeur de la santé publique. En 2009, les statistiques du ministère de la santé montrent que 26.030 nouveaux cas de tuberculose ont été dépistés, soit une incidence cumulée de 81 nouveaux cas pour 100.000 habitants. Concernant la tuberculose pulmonaire contagieuse, 37 nouveaux cas pour 100.000 habitants, sont enregistrés. En ce qui concerne la répartition des cas selon les sexes, les statistiques relèvent que 57% des cas sont enregistrés parmi les hommes.

    A noter que le Maroc s'est engagé dans la stratégie "Halte à la tuberculose" depuis 2006, conformément aux objectifs du millénaire. Cette stratégie prévoit la réduction de 50% de la prévalence de la maladie en 2015 par rapport à 1990.




    http://www.leconomiste.com/
     

Partager cette page