La vie sur Terre serait unique

Discussion dans 'High tec' créé par mejihad, 5 Octobre 2010.

  1. mejihad

    mejihad ... بوكرش و ودادي على

    J'aime reçus:
    230
    Points:
    63
    [​IMG]


    Les lois physiques seraient différentes suivant l'endroit de l'univers et les principes d'équivalence d'Einstein seraient de fait contredits. Cette théorie fait l'effet d'une bombe dans le milieu scientifique. On la doit à John Webb de l'université de 'New South Wales' de Sydney en Australie. Il a soumis un article à la revue 'Physical Review Letters' relatant sa théorie.


    Pour comprendre le fondement de ce qu'il avance, il faut savoir qu'elle est basée sur la mesure de la constante alpha autrement appelée 'constante de strucuture fine'. Elle mesure le couplage de la force électromagnétique avec la matière ou plus simplement les interactions entre la matière et la lumière.

    Webb a commencé ses observations il y a 10 ans depuis le télescope de Keck à Hawaï. Il a analysé la lumière émise par des quasars (galaxies distantes) et a alors constaté que la "constante" alpha y était plus faible que sur Terre. Or de nouvelles mesures effectuées pour différents points de l'univers avec le 'Very Large Telescope' situé au Chili ont démontré que la constante alpha y était, cette fois-ci, sensiblement plus élevée que sur Terre. Des mesures similaires ont alors permis de montrer que ces variations de la constante alpha n'étaient pas liées au hasard mais qu'elles suivaient une structure. Pour schématiser, la constante alpha a une valeur plus élevée d'un côté de l'univers et plus faible de l'autre. La Terre, elle, se situerait au milieu de deux extrêmes en terme de valeur alpha. Elle aurait la "bonne valeur", celle qui permet les réactions chimiques et donc la vie. A titre d'exemple, une étoile qui aurait sa valeur alpha 4% plus élevée que sur Terre ne pourrait pas produire de Carbone. Aucune vie ne pourrait donc y prendre naissance.

    Les répercutions sur notre appréhension de l'univers et son évolution seraient alors remises en question si cette théorie est corroborée. Il est commun de penser que la vie sur Terre a sans doute des équivalents dans d'autres parties de l'univers. Mais cette théorie contredit cela et nous dit encore plus qu'elle est sinon unique pour le moins un concours de circonstances phénomal qui ne peut avoir son pareil ailleurs (ou du moins avec probabilité plus faible lorsqu'on s'éloigne de la Terre). Notons que des détracteurs remettent déjà en question cette théorie. Mais n'est ce pas le sort destiné à toute théorie révolutionnaire.
     

Partager cette page