L'affiche de Le Pen attaquée en justice

Discussion dans 'Faits divers' créé par @@@, 8 Mars 2010.

  1. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    [​IMG]

    Après la Ligue contre le racisme et l'antisémitisme, déboutée ce lundi, SOS Racisme s'attaque à son tour à l'affiche de campagne du Front national pour les régionales.

    Sur cette affiche controversée, est inscrit en gros caractères noirs «Non à l'islamisme», avec en fond une femme portant un niqab, devant une carte de France aux couleurs algériennes, cernée de minarets.

    Appuyée par le journaliste et écrivain algérien Mohamed Sifaoui, l'association a engagé une action pénale directement dirigée contre Jean-Marie Le Pen. Le chef du parti frontiste, devra donc comparaître pour une première audience, devant le tribunal correctionnel de Paris, le 6 mai 2010.

    «Sous couvert de dénoncer l'extrémisme religieux, le leader du FN a très clairement marqué sa volonté de susciter la peur et le rejet à l'encontre de toutes personnes de confession musulmane, mais également des Français d'origine algérienne et des ressortissants algériens vivant en France», a jugé SOS Racisme.


    De son côté, le Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (MRAP) a demandé lundi au tribunal de Nanterre, saisi en référé la semaine dernière, d'interdire les mêmes affiches. Le tribunal rendra sa décision vendredi, à deux jours du premier tour des élections régionales.





    http://www.leparisien.fr/elections-...eau-attaquee-en-justice-08-03-2010-840480.php
     
  2. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    Les affiches du FN interdites à Marseille


    Le juge des référés du tribunal de grande instance (TGI) de Marseille a ordonné aujourd'hui le retrait des affiches intitulées "Non à l'islamisme" de la campagne de Jean-Marie Le Pen (FN), estimant qu'elles étaient constitutives "d'un trouble manifestement illicite".

    Dans son ordonnance, la juge a estimé que "cette affiche est non seulement de nature à provoquer un sentiment de rejet et d'animosité à l'encontre d'un groupe de personnes dont sont visées les pratiques religieuses, les femmes et la nationalité mais, en outre, s'adresse essentiellement à la jeunesse de nature plus influençable".

    "Cette affiche provocatrice est constitutive d'un trouble manifestement illicite", poursuit l'ordonnance, qui condamne le FN et Jean-Marie Le Pen "à faire procéder à son retrait de tous les supports sur lesquels elle a été placée, de quelque nature qu'ils soient, dans un délai de 24 heures (...) puis sous astreinte de 500 euros par jour de retard".




    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2...les-affiches-du-fn-interdites-a-marseille.php
     

Partager cette page