L'aide destinée aux séquestrés, en vente à Béchar

Discussion dans 'Info du bled' créé par freil, 27 Juillet 2005.

  1. freil

    freil Libre Penseur

    J'aime reçus:
    52
    Points:
    48
    Le quotidien algérien "Ech-Chourouk" a affirmé, lundi, que l'aide humanitaire et internationale destinée aux camps de réfugiés de Tindouf est en vente sur les marchés de la ville de Béchar (889 km au Sud-Ouest d'Alger).

    Le journal souligne qu'en découvrant cette aide humanitaire et internationale sur les marchés de Béchar, "nous réalisons l'ampleur du drame que vivent les citoyens algériens dans l'extrême sud du pays, où vous vous trouvez en face d'une indication : ici, prend fin la vie". Effectivement, estime le journal, pour expliquer les raisons des émeutes violentes qui avaient éclaté à Béchar ces derniers jours, la vie prend fin, tant ces Algériens sont victimes de leur situation géographique, excluant les accusations selon lesquelles le Maroc serait derrière les émeutes de Béchar, qui avaient pour origine les coupures fréquentes et prolongées du courant électrique. "Ce qui m'a fait peiné le plus est que le dossier de l'un des jeunes algériens avait été rejeté, sous l'accusation qu'il était Marocain", écrit le journal, évoquant probablement une demande d'emploi.

    Lors des récentes émeutes de Béchar, qui ont duré plusieurs jours, les émeutiers, rappelle-t-on, avaient incendié le bureau du "polisario" à Béchar et des graffitis étaient apparus sur les murs, dont les auteurs proclament : nous sommes Marocains.


    Source: MAP.
     

Partager cette page