L'Algérie interdit l'importation des médicaments déjà produits localement

Discussion dans 'Scooooop' créé par Info du bled, 22 Octobre 2008.

  1. Info du bled

    Info du bled Writer

    J'aime reçus:
    3
    Points:
    0
    Alger - Le gouvernement algérien a décidé d'interdire l'importation des médicaments qui sont déjà produits en Algérie, a annoncé mardi le ministre de la Communication Abderrachid Boukerzaza. [​IMG]
    "Le Conseil de gouvernement a décidé mardi d'interdire l'importation des médicaments qui sont déjà produits en Algérie", a déclaré Boukerzaza au cours d'une conférence de presse à l'issue de ce conseil de gouvernement.


    Le gouvernement a décidé également de "faire obligation" aux opérateurs et laboratoires pharmaceutiques étrangers, souhaitant distribuer leurs produits en Algérie, "d'investir dans le pays", a-t-il ajouté, cité par l'APS.

    L'Algérie va par ailleurs encourager davantage la production locale des médicaments, notamment génériques, selon Boukerzaza.

    Ces décisions interviennent à la suite de l'"augmentation croissante" de la facture d'importation des médicaments et de la "baisse" de la production nationale dans le domaine de l'industrie pharmaceutique, a ajouté le ministre.

    L'Algérie a importé pour 1,8 milliard de dollars de médicaments en 2007 contre 500 millions de dollars en 2000, selon les chiffres officiels.

    "La facture d'importation du médicament augmente de 20 à 30% par an", selon le directeur général du groupe public Saidal (médicaments), Rachid Zaouani.

    Boukerzaza a indiqué également que la facture des remboursements au niveau de la Caisse nationale d'assurance sociale (CNAS) est passée de 230 millions d'euros en 2001 à 700 millions d'euros en 2008.




    Source : emarrakech.info
     

Partager cette page