L'Algérie s'impose face aux investisseurs étrangers

Discussion dans 'Info du bled' créé par ChA3nOuNa, 15 Août 2008.

  1. ChA3nOuNa

    ChA3nOuNa Visiteur

    J'aime reçus:
    49
    Points:
    0
    Paris - Les autorités algériennes ont durci les conditions pour les investisseurs étrangers en décidant de toujours détenir la majorité dans le capital des investissements, écrit mardi le journal économique français "La Tribune".


    Le ministre algérien des Finances, Mourad Medelci
    Le ministre algérien des Finances, Mourad Medelci
    "Les temps sont difficiles pour les investisseurs étrangers en Algérie", relève la publication, ajoutant, dans ce cadre, que "le gouvernement (algérien) vient d'annoncer deux nouvelles mesures modifiant les règles du jeu".

    La première, précise "La Tribune" dans un article intitulé: "L'Algérie bride le capital étranger", stipule que les autorités algériennes détiendront, désormais, la majorité dans le capital des projets d'investissements étrangers.

    En vertu de la seconde mesure annoncée, le gouvernement a décidé de ne plus vendre de terrains industriels aux investisseurs, poursuit le journal, expliquant que l'Algérie fait face à une "pénurie" de terrains industriels, qui sont "souvent accaparés par des spéculateurs au détriment de véritables porteurs de projets".

    Ces mesures de durcissement des conditions d'investissements étrangers, note enfin "La Tribune", viennent s'ajouter à celles contenues dans la loi de finances complémentaire au titre de l'année 2008, promulguée fin juillet.
    source: http://www.emarrakech.info/L-Algerie-s-impose-face-aux-investisseurs-etrangers_a15695.html

     

Partager cette page