L'amour: un mécanisme chimique pour la science

Discussion dans 'Santé & Beauté' créé par rabeh, 16 Février 2009.

  1. rabeh

    rabeh Bannis

    J'aime reçus:
    18
    Points:
    0


    Chicago - L'amour passion comme le désir irrésistible de manger du chocolat résulterait essentiellement d'un mécanisme chimique spécifique du cerveau, selon des recherches présentées vendredi à Chicago (Illinois, nord) qui étudient aussi le rôle du baiser.



    L'amour: un mécanisme chimique pour la science
    "L'amour romantique ne vient pas du coeur. Il provient du moteur cérébral, la partie du cerveau où naît l'envie comme celle de manger du chocolat, qui est une envie irrésistible", a expliqué Ellen Fisher, professeur d'anthropologie à l'Université Rutger (New Jersey, est).

    Chez les personnes amoureuses "une partie de leur cerveau s'active comme si elle était sous l'effet de la cocaïne", a-t-elle ajouté devant la presse à l'occasion de la conférence annuelle de l'Association américaine pour la promotion de la science (AAAS) qui se tient depuis jeudi à Chicago.

    Helen Fisher, une des expertes les plus reconnues aux Etats-Unis en biologie de l'amour et de l'attraction, a passé au scanner les cerveaux de 49 hommes et femmes dont certains venaient de "tomber follement amoureux" et d'autres avaient été repoussés par l'objet de leur passion. Un troisième groupe se disait tout aussi amoureux après 21 années d'union en moyenne.

    Selon elle, l'amour romantique serait un désir d'une plus grande intensité que le pur désir sexuel.

    Cette anthropologue a expliqué que trois systèmes cérébraux différents ont évolué chez l'homo sapiens pour l'accouplement et la reproduction.

    Le premier de ces systèmes est le désir sexuel alimenté par les testostérones, une hormone mâle, chez l'homme comme chez la femme.

    Le second régit l'amour-passion ou obsessionnel et paraît être lié à une activité élevé de la dopamine, un stimulant naturel.

    Enfin, le troisième système qui contrôle l'attachement et permet à un couple de rester ensemble suffisamment longtemps pour élever des enfants, est associé à un niveau plus élevé d'oxytocine, une hormone maternelle, a-t-elle dit.


    Le baiser a probablement évolué pour permettre de stimuler ces trois systèmes, a expliqué Fisher.

    http://www.emarrakech.info/L-amour-un-mecanisme-chimique-pour-la-science_a18018.html
     

Partager cette page