L'analphabétisme informatique, une réalité dans nos entreprises

Discussion dans 'Info du bled' créé par Le_Dictateur, 16 Février 2007.

  1. Le_Dictateur

    Le_Dictateur Visiteur

    J'aime reçus:
    85
    Points:
    0
    Le recours à l'outil informatique reste dans ses débuts au Maroc pourtant les principaux fabricants ont une présence commerciale et marketing dans notre pays.

    Nombreuses sont les administrations qui gèrent toujours leurs archives de manière primitive qui n'a aucun rapport avec des nouvelles technologies d'information et de télécommunication. Il suffit d'effectuer des visites aux tribunaux, commissariats, conservation foncière, Habbous pour ne pas citer la plupart des administrations publiques pour se rendre compte de cette réalité. Malheureusement, c'est le cas aussi chez les entreprises qui sont censées optimiser leur gestion et dégager la valeur ajoutée.


    l faut dire qu'en dépit des campagnes publicitaires et de l'engouement pour certains produits, le Maroc est un pays sous-équipé en matériel informatique et peu sont ceux qui utilisent les technologies d'information et de communication.En plus de l'analphabétisme qui gangrère encore la société marocaine, le pouvoir d'achat et l'offre existante expliquent aussi ce sous-équipement. La tendance est cependant au changement et ce ne sont pas les chiffres qui diront le contraire

    A fin 2005, le chiffre d'affaires du secteur TIC hors opérateurs télécoms est réalisé à près de 95% sur le marché local et représente plus de 6 milliards de dirhams en accroissement de près 16% par rapport à l'année précédente. Ce chiffre d'affaires est réalisé à hauteur de 70% par la distribution de matériels et logiciels informatiques (environ 4,5 milliards de dirhams) et de 30% par les activités de services englobant le développement, l'intégration, et le conseil (environ 1,9 milliard de dirhams).

    Selon l'Apebi, les acteurs du secteur TIC hors opérateurs télécoms comprennent les distributeurs représentant 80% des intervenants sur le marché et les sociétés de services(éditeurs, SSII et intégrateurs) qui constituent les 20% restants du nombre d'intervenants sur le marché. Le marché l'équipement informatique au Maroc regroupe les Personal Computer (PC), les serveurs, les imprimantes et périphériques ainsi que les équipements de réseaux. Le marché du PC enregistre une progression continue depuis l'an 2000 passant de 68.189unités vendues à environ 150.000 unités écoulées en 2005 (soit un taux de croissance annuel moyen de 17,1%). Il en est de même pour le marché de l'imprimante qui enregistre des ventes de près de 110.000 unités en 2005 contre 60.000 en 2000 (soit un taux de croissance de 83%).

    Avec 79,1% des ventes de PC, au premier trimestre 2006, les stations de travail arrivent en tête des ventes suivies des PC portables avec une part de marché 16,9% et des serveurs qui représentent 4% des ventes.

    Le marché marocain se caractérise par un faible taux d'équipement qui concerne aussi bien l'administration, les entreprises que les ménages tous largement sous-équipés en comparaison avec le niveau atteint dans les pays émergents. Le taux d'équipement en ordinateur personnel des ménages qui était de l'ordre de 11% en 2004 connaît une progression sensible de 19% pour l'année 2005 et s'établit à 13,2%. Ce qui correspond approximativement à un parc d'ordinateurs individuels de 745.000 unités. Les principaux fabricants ont une présence commerciale et marketing au Maroc leur permettant de promouvoir leurs produits et d'assurer un soutien technique à leurs représentants. C'est le cas de HP, IBM, FUJITSU SIEMENS COMPUTER, et DELL qui disposent d'une filiale au Maroc.L'ensemble des constructeurs a adopté la politique de la distribution indirecte à travers des distributeurs grossistes. Certains constructeurs comme Xerox et Dell ont une stratégie qui repose sur le modèle direct.

    HP figure en tête des fournisseurs de PC avec 35,8% de parts de marché en volumes à fin mars 2006, suivi de DELL avec 14,4%, et de FUJITSU SIEMENS avec 9,7% de parts de marché.

    Par ailleurs, le marché marocain du PC est caractérisé par la forte représentation des PC assemblés (clones) par des intégrateurs locaux qui représentent environ 35% du marché en 2006. En tant que premier fournisseur au Maroc de composants pour les intégrateurs de processeurs Intel et de cartes mères Intel et MSI, Matel PC Market est directement intéressée par cette évolution. HP domine également le marché national des imprimantes avec plus de 75% de parts de marché, le reste étant réparti entre les marques LEXMARK, EPSON, CANON et BROTHER. Enfin, s'agissant du marché des équipements pour infrastructures de réseaux, celui-ci est essentiellement représenté par les leaders mondiaux CISCO SYSTEMS et 3COM.

    Plusieurs canaux de distribution existent entre les constructeurs informatiques et les éditeurs de logiciels d'une part, et les utilisateurs finaux d'autre part. La chaîne de distribution comprend les constructeurs et assembleurs, les grossistes et les revendeurs qui sont de différents types : revendeurs grands comptes, revendeurs PME/PMI, détaillants, chaînes de distribution. Enfin, de plus en plus d'intégrateurs d'infrastructures et solutions informatiques s'approvisionnent directement auprès des grossistes pour servir leurs propres marchés.

    Le marché local de la micro-informatique peut être segmenté pour une meilleure perception en plusieurs catégories qui sedifférencient par des demandes et des besoins spécifiques. On distingue principalement trois segments de marché. Il s'agit du marché "Grands comptes" représenté par les secteurs étatiques(ministères-offices) ainsi que des grands acteurs privés(banques-assurances, industries, multinationales).

    Ce secteur génère une forte demande historiquement et traduit l'évolution économique et socio-économique du pays. Ce segment de marché est adressé par une catégorie spécifique de revendeurs disposant de compétences indispensables: taille de l'entreprise suffisante pour traiter des marchés importants, compétences techniques élevées dans les domaines.


    Pour ce qui est du marché PME-PMI, la demande de produits informatiques a été longtemps tributaire des degrés de modernisation des entreprises. Aujourd'hui, les effets positifs des programmes de mises à niveau ainsi que l'exigence d'intégrer les nouvelles technologies (Internet) génèrent une forte demande.

    Le marché PME-PMI est adressé principalement par les revendeurs traditionnels. La nécessité d'une bonne proximité géographique et la petite taille des entreprises expliquent le nombre important de revendeurs de cette catégorie (plus de 1000 revendeurs actuellement).

    Pour ce qui est du marché domestique, le développement de l'Internet et des technologies multimédia ainsi que la baisse continue des prix a permis à l'instar des marchés développés, une forte croissance de la demande domestique pour des produits tels que les ordinateurs, les portables, les imprimantes, les appareils photos numériques, les lecteurs mp3 de musique et les vidéo projecteurs. Cette demande est essentiellement traitée par des surfaces spécialisées disposant de magasins à proximité de la clientèle.

    Source - AllAfrica.Com
     

Partager cette page