L'armée israélienne blâme des soldats

Discussion dans 'Info du monde' créé par @@@, 5 Avril 2010.

  1. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    Une enquête de l'armée israélienne sur les circonstances de la mort le mois dernier de quatre Palestiniens tués lors de deux affrontements près de Naplouse (Cisjordanie) critique la conduite des soldats impliqués, a annoncé ce soir un porte-parole militaire.

    Lors du premier incident, le 20 mars dans le village d'Iraq Burin, près de Naplouse, l'enquête a déterminé que des Palestiniens avaient lancé des bombes incendiaires et des pierres vers des soldats.

    Un des soldats, qui était descendu de son véhicule attaqué, a affirmé avoir tiré des balles caoutchoutées vers les manifestants.
    Deux Palestiniens, Osayed Qadus, 20 ans, et Mohamed Qadous, 17 ans, ont succombé ensuite à leurs blessures.

    Les conclusions de l'enquête démontrent que les "émeutiers ont apparemment été atteints par des balles réelles. Mais l'armée n'a pas pu vérifier lors d'une autopsie et ne peut pas confirmer que ces émeutiers ont effectivement été tués par des balles réelles".

    L'association israélienne de défense des droits de l'homme B'Tselem et des sources médicales palestiniennes ont affirmé, aussitôt après les affrontements, que les deux jeunes Palestiniens avaient été abattus par des balles réelles.

    Selon les enquêteurs militaire, la situation sur le terrain aurait dû entraîner "des actions différentes de celles qui ont été entreprises lorsque les forces sont entrées dans le village".

    "Cet incident opérationnel n'était pas nécessaire et ses conséquences ont été graves", a estimé le communiqué.

    Lors du deuxième incident, le lendemain dans le village d'Awarta, les forces déployées sur place "effectuaient une opération de contrôle de deux Palestiniens, lorsqu'un des suspects a commencé à agir de façon suspecte et à attaquer un des soldats avec une bouteille".

    Selon l'enquête, un des soldats a "estimé que sa vie était en danger et ouvert le feu vers le Palestinien".
    "Le deuxième suspect, qui se trouvait à quelques mètres de là, a levé la main qui tenait un objet tranchant, ce qui a amené le soldat à penser qu'il avait l'intention de l'attaquer. Le soldat a alors ouvert le feu et tué le Palestinien".

    L'enquête a conclu que les soldats "auraient pu agir de façon plus professionnelle et éviter d'ouvrir le feu".

    Awarta est un point de passage pour les marchandises, contrôlé par l'armée israélienne au sud-est de Naplouse.

    Le communiqué ne précise pas si des sanctions vont être prises à l'encontre des militaires incriminés. "Les conclusions des enquêtes seront présentées au chef d'état-major", se borne à indiquer le texte.
    La région de Naplouse est le théâtre de fréquents affrontements entre Paletiniens et colons israéliens.


    La mort des quatre Palestiniens étaient survenue dans un climat de vives tensions entre Palestiniens et forces de sécurité israéliennes à Jésuralem-Est annexée et en Cisjordanie occupée, en raison de projets de colonisation juifs.






    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2...458-l-armee-israelienne-blame-des-soldats.php
     

Partager cette page