Le Barça n'a pas tout perdu

Discussion dans 'Espagne' créé par simo160, 17 Avril 2011.

  1. simo160

    simo160 Accro Membre du personnel

    J'aime reçus:
    100
    Points:
    48
    [​IMG]

    Rattrapé par le Real Madrid malgré sa supériorité numérique (1-1), le FC Barcelone conserve huit points d'avance en tête de la Liga. Loin de son niveau de jeu de l'hiver, le club catalan fonce vers un nouveau titre de champion. Deux penalties de Messi et Ronaldo ont rythmé ce Clasico accroché.

    REAL MADRID - FC BARCELONE : 1-1
    Buts : Cristiano Ronaldo (82e s.p.) pour Madrid - Messi (53e s.p.) pour Barcelone

    Le FC Barcelone se rapproche doucement de son troisième titre de champion d'Espagne consécutif, qui serait le 21e de son histoire. Après son nul face au Real Madrid (1-1) à Santiago-Bernabeu, lors du premier des quatre Clasicos qui se tiendront en 18 jours, le Barça garde huit longueurs d'avance sur son dauphin madrilène à six journées de la fin du championnat. Une bonne opération, qui aurait dû être meilleure pour la formation de Josep Guardiola, en tête et en supériorité numérique après l'ouverture du score sur penalty de Lionel Messi (53e) et l'expulsion de Raul Albiol. Mais Madrid n'a pas sombré. Et Cristiano Ronaldo a offert l'égalisation à son équipe sur un autre penalty (83e). Un but qui ne changera peut-être pas l'issue du championnat, mais qui fait du bien psychologiquement à l'équipe de José Mourinho.


    Les Madrilènes ont fait ce qu'il fallait pour ne pas revivre l'humiliation du Camp Nou à l'automne dernier (5-0). Organisés dans un 4-3-3 avec Pepe au poste de sentinelle devant la défense, ils ont considérablement gêné la progression d'un Barça incapable de frapper durant le premier quart d'heure du match. Désireux de porter rapidement le danger dans la surface catalane à la récupération du ballon, le Real a souvent fait les mauvais choix dans la dernière passe. Ou manqué de réussite, à l'image de Cristiano Ronaldo. La star portugaise, encore à la recherche de son premier but face au grand rival, a vu sa reprise de la tête repoussée sur la ligne par Adriano (45e+1) avant d'expédier un coup franc sur le poteau de Victor Valdés (50e). A ce moment précis, Madrid semblait faire douter Barcelone. Il a déchanté dans la foulée.

    Premières pour Messi et Ronaldo

    José Mourinho n'avait pas manqué de rappeler que son équipe finissait toujours en infériorité numérique face au Barça. Ce Clasico n'a pas échappé à la règle. Juste après le poteau de CR7, Raul Albiol a commis l'irréparable sur David Villa dans la surface, en position de dernier défenseur. M. Muniz Fernandez, qui aurait pu accorder un penalty au même Villa sur un accrochage avec Casillas en première période (26e), n'a pas hésité cette fois-ci, expulsant au passage le défenseur madrilène (51e). Messi ne s'est pas fait prier pour transformer la sentence, inscrivant son 49e but toutes compétitions confondues cette saison, le 30e en championnat, et son premier face à une équipe dirigée par le Mou. Avec l'avantage au score et la supériorité numérique, Barcelone n'a cependant pas eu une mainmise totale sur la suite d'une rencontre que Xavi (62e) et Villa (71e) auraient pu plier. Un manque d'emprise inhabituel, qui s'est payé au prix fort.

    Aussi parce que Madrid s'est accroché avec un second souffle insufflé par Mesut Özil, entré à la place d'un Karim Benzema discret et sevré de ballons (57e). La tête de Pepe renvoyée par le poteau de Victor Valdes (65e) a sonné comme un premier avertissement envoyé par le leader de la Liga. Il n'a pas su l'entendre. Le Real a insisté et trouvé la récompense de ses efforts sur un penalty obtenu par Marcelo sur une faute de Dani Alves. Cristiano Ronaldo, qui n'avait jamais marqué face au Barça jusqu'ici, a débloqué son compteur en prenant le portier catalan à contrepied, inscrivant au passage son 29e but en championnat. 1-1 entre le Real et le Barça, 1-1 entre Messi et Ronaldo. Balle au centre avant le prochain Clasico qui verra les deux équipes s'affronter mercredi à Valence en finale de la Coupe du Roi.


    Eurosport
     

Partager cette page