Le baron «Tahouna» arrêté à Tanger

Discussion dans 'Info du bled' créé par imadici, 7 Février 2007.

  1. imadici

    imadici Pr. Ìpşø Fąċŧǿ...

    J'aime reçus:
    14
    Points:
    18
    Le baron de la drogue Mustapha Echeeri, alias «Tahouna», activement recherché depuis l¹arrestation en juillet dernier de Chrif Bine Louidane, a été interpellé à Tanger dans la nuit de samedi à dimanche, nous a affirmé une source locale digne de foi. Depuis l¹implication de l¹ancien directeur de la sécurité des palais royaux, Abdellaziz Izzou, dans l¹Affaire Bine Louidane, «Tahouna» faisait partie du trio le plus recherché par la police marocaine.

    Six mois après l¹inculpation de Mohamed Kharraz, alias Chrif Bine Louidane, Mustapha Echeeri figurait dans la liste des principaux recherchés dans le cadre de l¹affaire rebaptisée «Izzou».

    C'est à Tanger, dans l¹une de ses maisons, que l¹homme le plus recherché a été arrêté, en compagnie de l¹un de ses adjoints, le sieur El Bakkali. Les deux noms avaient été donnés, il y a plus de six ans, par ledit «muet» (Zaizoun, le fameux criminel tinusien qui s¹était réfugié au Maroc et a infiltré le milieu). S.G. avait changé d¹identité, après avoir commis un meurtre en Tunisie, devenant Mokhtar Ben Habib Mohamed Salama, avec une CIN et une carte d¹électeur à Fnidek où il a passé près de huit ans. Il donnera aux services marocains les détails sur le circuit de la drogue et les hommes qui le commercialisent, après avoir vécu comme «muet» avec le commun des mortels.

    Depuis, «Tahouna» et d¹autres barons ont vécu sous le ciel espagnol, nationalité en sus. Ils feront des aller-retour entre les deux rives de la Méditerranée sans vraiment être inquiétés. Le voyage au Maroc est souvent organisé de sorte à donner une assurance sans faille aux recherchés.

    Mustapha Echeeri faisait, depuis fin juillet dernier, partie des trois personnes réclamées par le juge Sarhane et activement recherchées par les services de la police nationale. Avec lui deux noms connus dans la région de Ksar Sghir et de Oued Marsa. Il s¹agit du dénommé Erghouni, baron de son état et «ami» du grand protecteur Izzou, mais surtout connu pour être un puissant intermédiaire de Chrif Bine Louidane auprès des autorités judiciaires de Tétouan (procureurs et juges), et du dénommé «Donato» dont l¹identité n¹est pas établie avec précision.
    D¹autres noms sont également sue la liste des recherchés. Il s¹agit des deux frères de «Tahouna», dont l¹un était réclamé par l¹Espagne, et un certain «Janito», dont le surnom est familier pour les habitants de la région.
    Signalons que les agents de la sûreté nationale patrouillaient régulièrement depuis l¹été dans la région Dalia-Oued Marsa ainsi que l¹axe Tanger-Benyounech à la recherche du trio réclamé par la Justice.


    Selon une version sur place, l¹arrestation de «Tahouna» a été opérée par la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ), alors que selon d¹autres sources ces éléments auraient été accompagnés par des membres de la DST. D¹autres rumeurs circulent à Tanger, faisant étant d¹une rixe armée entre deux clans rivaux, dans la périphérie de la ville.
    Ce qui «expliquerait les barrages mis la semaine dernière dans les environs de Tanger», affirme une source locale.

    www.albayane.ma
     

Partager cette page