Le Bayer grignote son retard

Discussion dans 'Allemagne' créé par simo160, 23 Mars 2011.

  1. simo160

    simo160 Accro Membre du personnel

    J'aime reçus:
    100
    Points:
    48
    [​IMG]


    Deuxième de Bundesliga, le Bayer Leverkusen est revenu à sept longueurs du Borussia Dortmund grâce à son succès sur Schalke 04 (2-0) lors de la 27e journée. Malgré le départ de l'entraineur Felix Magath dans la semaine, Schalke 04 a confirmé ses difficultés.

    BAYER LEVERKUSEN - SCHALKE 04 : 2-0
    Buts : Derdiyok (19e) et Metzelder (27e, csc).

    Schalke 04 conclut une semaine très agitée en coulisses par une défaite logique sur le terrain du Bayer Leverkusen (2-0). Le départ mercredi de l'entraîneur Felix Magath, réclamé par les joueurs eux-mêmes pour sa gestion trop autoritaire, n'a pas été suivi d'effets. Au contraire, le quart de finaliste de la Ligue des Champions est passé à côté de son rendez-vous et s'apprête à vivre une fin de championnat morose, englué à la dixième place du classement. Au contraire du Bayer Leverkusen qui profite du match nul 1-1 concédé par le Borussia Dortmund face à Mayence pour revenir à sept longueurs du leader à sept journées de la fin du championnat.

    L'ancien adjoint de Felix Magath, Seppo Eichkorn, sur le banc pour assurer un intérim d'un match, n'a pas réussi à transcender ses troupes qui ont perdu la rencontre après une première demi-heure catastrophique. Les hommes de Jupp Heynckes n'en espéraient pas tant pour prendre le large. D'abord grâce au Suisse Derdiyok qui a ouvert le score. Sa magnifique reprise de volée du droit depuis l'angle de la surface a terminé en pleine lucarne (1-0, 19e). Puis grâce à un centre de la gauche de Renato Augusto que Metzelder a envoyé de la tête dans son propre but (2-0, 27e).

    Neuer évite le naufrage


    Avec ce double avantage rapidement acquis, le Bayer a géré la suite de la partie et n'a quasiment pas été mis en danger. Au milieu de terrain Annan, Matip et Edu ont été totalement dominés. En défense, Metzelder n'a jamais été dans le coup. A tel point qu'il a été remplacé à la pause par le Grec Papadopoulos tout aussi maladroit au final. Devant, le jeune Gavranovic a été transparent. Les Espagnols Jurado et Raul ont bien tenté par intermittence de surprendre l'arrière-garde de Leverkusen. Sans succès.

    Seul motif de satisfaction dans ce marasme collectif, la performance du gardien Manuel Neuer. Le portier international allemand de Schalke a fait honneur à son statut. Il a certes encaissé deux buts sur lesquels il n'a pu absolument rien faire. Mais il a surtout évité le pire à ses coéquipiers en multipliant les parades de grande classe. Neuer a ainsi repoussé avec brio plusieurs tentatives de Sam (8e et 87e) et Renato Augusto (9e, 50e et 78e). Ralf Rangnick, l'ancien coach d'Hoffenheim qui arrive pour prendre la succession de Magath, aura bien besoin des quinze jours de la trêve internationale pour relancer une équipe à la dérive avant la double confrontation européenne face à l'Inter Milan.


    Eurosport
     

Partager cette page