Le calvaire des Marocains d’Irak

Discussion dans 'Info du bled' créé par Casawia, 6 Juin 2005.

  1. Casawia

    Casawia A & S Forever

    J'aime reçus:
    145
    Points:
    0
    La guerre qu’ont menée les Etats-Unis en Irak a poussé les familles marocaines établies dans ce pays à rentrer au bercail. Ces familles ont été contraintes à tout abandonner pour sauver leur vie et n’ont toujours pas reçu d’indemnisation.


    De la guerre d’Irak, des familles marocaines en gardent un souvenir amer. Devant les représailles américaines, les Marocains de ce pays n’avaient d’autre recours que de mettre le cap vers leur pays natal. Le retour ressemblait en fait à un parcours du combattant puisqu’il fallait traverser des kilomètres pour atteindre les frontières jordaniennes ou syriennes. En rentant au bercail, ces familles n’ont ramené avec eux que le nécessaire. Leurs bagages se limitaient à quelques vêtements. Seul, le poids des images affreuses de la guerre pesait lourd. Il est vrai que l’intensité des représailles américaines a saigné un pays déjà touché par un long et dur embargo économique. Ces familles ont donc abandonné leurs biens pour sauver leurs vies ainsi que celles de leurs enfants. Mais, le retour au Maroc n’a pas mis fin à leur galère. Bien au contraire. Leur souffrance a redoublé d’intensité.
    Les familles devaient apprendre à vivre dans un pays, certes le leur, mais qu’elles ont du mal à reconnaître. Certaines d’entre elles avaient passé plus de 20 ans dans le pays de Saddam Hussein. Les choses se sont compliquées lorsque leurs enfants ont commencé à postuler pour des emplois.
    La surprise est de taille, le Maroc ne reconnaît pas les diplômes des établissements scolaires irakiens. Prenant leur mal en patience, elles s’attendaient au moins à ce que les autorités marocaines entament les procédures nécessaires pour les indemniser. Comme c’est le cas d’ailleurs en Egypte où le gouvernement a pu débloquer des indemnisations pour ses ressortissants établis en Irak. « Pour le cas du Maroc, je pense que les autorités n’ont pas fourni les efforts nécessaires pour les demandes d’indemnisation », précise une source proche du dossier.
    Il faut rappeler que bien avant le déclenchement de la guerre, des contacts ont été noués pour connaître précisément le nombre de ressortissants marocains se trouvant sur ces territoires et pour garantir le rapatriement de ceux qui le désirent. Pour ce qui est des chiffres, Nezha Chekrouni, ministre déléguée auprès des Affaires étrangères et de la Coopération chargée des Marocains résidant à l'étranger, avait annoncé que le ministère a rapatrié 28 Marocains de la Syrie et 38 autres du camp Erroueiched en Jordanie. Une mission à laquelle avaient pris part plusieurs départements ministériels, à savoir la Primature, les ministères de l'Intérieur et de la Justice. Il faut noter toutefois que les ressortissants marocains en Irak se chiffraient par milliers et non par dizaines, selon une source suivant le dossier des Marocains venus d’Irak. Certains d’entre eux ont passé le plus clair de leur vie en Irak et soulignent que leur sécurité et celle de leurs biens et intérêts relève de la responsabilité de l'Etat marocain.


    Par Atika Haimoud
    Source: Aujourd'hui Le Maroc

     

Partager cette page