Le cours de la vie...

Discussion dans 'toutes les poésies...' créé par titegazelle, 15 Avril 2008.

  1. titegazelle

    titegazelle سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ Membre du personnel

    J'aime reçus:
    4181
    Points:
    113
    "Tu es sur une barque, naviguant sur le fleuve de la vie. Sur ta droite défile un paysage magnifique, il y a là des arbres majestueux, des fleurs, des pétales qui s'envolent avec la douce brise, des oiseaux et des papillons, toutes sortes d'animaux qui courent, sautent, gambadent allègrement, le ciel est bleu azure et il y règne une profonde quiétude.


    Sur ta gauche, le paysage est tout autre, tout n'est que désolation et tristesse, il y a eu là de multiples tremblements de terre et tout a brûlé. Le ciel est obscurci par d'épais nuages noirs et le tonnerre gronde.
    Parfois tu débarques et poses tes pieds sur l'une ou l'autre de ces rives mais ta barque est toujours là à t'attendre et tu as toujours le choix de remonter et de continuer à naviguer au centre de ta vie en laissant simplement défiler les deux rives sans en être affecté.

    Aucune des deux rives ne peut disparaître, elles sont la réalité de notre monde, elles sont la dualité du monde physique mais néanmoins nous pouvons être en paix sur notre barque tant que nous les acceptons autant l'une que l'autre. Ne cherches pas à extirper la tristesse, la tristesse est là, vouloir l'extirper est un signe de refus, de résistance à ce qui est présent, de lutte et de conflit, ce qui engendre un climat intérieur de profond malaise en plus de la tristesse qui elle, est toujours là.

    Nous pouvons être profondément triste et en paix. Etre en paix, ne signifie pas forcément être heureux. Nous pouvons être en paix et ressentir de la tristesse, mais si nous sommes en paix avec cette tristesse, que nous acceptons qu'elle se manifeste en nous, alors cette tristesse sera perçue comme un nuage qui traverse notre ciel intérieur et si aucune résistance ne vient l'entraver alors elle ne fera que passer.

    Comment la lumière arrive à se faire un passage dans un coeur aussi triste ? La vie trouve toujours son chemin pour se manifester, comme après un tremblement de terre ou tout a brûlé, il n'y a plus rien et pourtant après quelques temps apparaissent à nouveau des jeunes pousses, des herbes, des fleurs, les insectes reviennent et les animaux aussi et bientôt la vie reprend ses droits comme si de rien n'était. Il en va de même pour la lumière, elle trouve toujours son chemin pour se manifester, même lorsqu'une montagne s'écroule, la lumière trouve toujours un passage au travers des failles et des fissures.

    Tes blessures et ta souffrance sont les failles par lesquelles se manifeste la lumière en ton coeur. Nous ne sommes jamais aussi près du lâcher-prise et de la véritable paix que lorsque nous portons de grandes blessures et une grande souffrance car ces failles là sont un passage direct vers la lumière éternelle. C'est ainsi que bon nombres d'entre-nous ont trouvé la clef qui ouvre la porte de l'Eternel Présent."

    (Totem)



    Que le cours du fleuve de votre vie soit guidé par un doux alizé afin que vous puissiez toujours aborder les rives de la Sérénité.
    Amicalement de titegazelle
    [06c]
     

Partager cette page