Le deuxième quai de Tanger-Med attribué à quatre sociétés dont la Comanav

Discussion dans 'Info du bled' créé par Casawia, 3 Février 2006.

  1. Casawia

    Casawia A & S Forever

    J'aime reçus:
    145
    Points:
    0
    C'est officiel depuis hier matin. Le deuxième quai à conteneurs du port Tanger-Med vient d'être accordé à un consortium international composé la compagnie nationale Comanav et de trois mastodontes internationaux qui sont l'italo-germanique Countship Eurogates, numéro un européen de la manutention, le suisse MSC et le français CMA, respectivement deuxième et troisième compagnies maritimes au monde.

    D'après Mehdi Belghiti, secrétaire général de la Comanav, l'attribution de ce quai au consortium dont l'armateur marocain fait partie est la concrétisation de trois ans d'efforts soutenus. Dès l'annonce du projet du port Tanger-Med, la Comanav a vite compris l'intérêt que pouvait avoir pour elle une telle opportunité. «Nous avons sillonné le monde pour chercher des partenaires qui pouvaient nous accompagner dans un telle aventure. Nous avons réussi à intéresser deux des plus grandes compagnies maritimes au monde et qui plus est sont concurrentes. La tâche n'était pas du tout aisée», fait remarquer Mehdi Belghiti.

    Les études concernant ce quai de 800 mètres de longueur et d'une superficie totale de 40 hectares devront commencer le mois de mars et se poursuivre pendant six mois.

    Cependant, le quai ne sera opérationnel qu'en octobre 2008. L'investissement global sur les cinq premières années portera sur 150 millions d'euros dont 45 millions seront consacrés à l'infrastructure, puisque le quai sera livré par TMSA «à moins d'un mètre», 95 millions d'euros à l'équipement, notamment à l'achat de portiques qui coûtent 5 millions d'euros l'unité et enfin 10 millions d'euros dédiés aux systèmes d'information, aux études et à la formation. Selon les responsables de la Comanav, 600 emplois directs, entièrement marocains, seront créés à termes, c'est-à-dire en 2010.

    Pour la Comanav, ce projet est un avantage certain puisque c'est une grande opération marketing qui a été menée auprès de toutes compagnies internationales afin de les sensibiliser au projet. Le projet a pour but également de développer l'armement national puisque la Comanav s'est engagée à desservir le quai par six à huit navires battant pavillon marocain.

    Des investissements de près de 3 milliards d'euros
    Avec la concession des deux terminaux à conteneurs, le port Tanger-Med a pu attirer les trois premières compagnies maritimes internationales.


    Les concessionnaires de ces terminaux vont débloquer des investissements de l'ordre de 3 milliards d'euros. Il est à rappeler que l'attribution de la concession du premier terminal à conteneurs a eu lieu le 23 novembre 2004 au profit du groupe "Maersk", premier transporteur maritime mondial, en partenariat avec le groupe marocain Akwa. Le lancement de ce terminal est prévu en juillet 2007, conformément au calendrier initial.

    La concession du deuxième terminal à conteneurs du port a été attribuée, en décembre dernier, à un groupement constitué de cinq nationalités, comprenant l'opérateur portuaire Eurogate-Contship (Allemagne-Italie) et les compagnies maritimes Comanav (Maroc), MSC (Suisse) et CMA-CGM (France).

    La troisième concession, qui concerne les services de remorquage, a été attribuée, en octobre dernier, à l'opérateur français Bourbon Maritime. La gestion de la zone franche logistique du port Tanger-Med a été attribuée, en mai dernier, à l'opérateur émirati Jbel Ali Free Zone International (JAFZA), un leader mondial dans la gestion des zones franches.

    Karim Douichi
    Le Matin
     

Partager cette page