Le e-management, un outil pour promouvoir la transparence et l'efficacité

Discussion dans 'Forum des étudiants' créé par HANDALA, 24 Avril 2006.

  1. HANDALA

    HANDALA Bannis

    J'aime reçus:
    91
    Points:
    0
    Le e-management, un outil pour promouvoir la transparence et l'efficacité
    (22/4/2006)

    Des juristes et des experts dans les domaines du développement durable et de la formation ont convenu, vendredi à Tanger, que l'introduction des technologies de l'information et de la communication (TIC) dans le secteur administratif constitue un outil idéal pour consacrer les principes de la bonne

    Des juristes et des experts dans les domaines du développement durable et de la formation ont convenu, vendredi à Tanger, que l'introduction des technologies de l'information et de la communication (TIC) dans le secteur administratif constitue un outil idéal pour consacrer les principes de la bonne gouvernance.

    Une solution des plus recommandées pour remédier aux nombreux problèmes de la bureaucratie et asseoir les principes d'efficacité et de transparence, ont-ils relevé lors des travaux d'un colloque organisé par la faculté de droit de Tanger sur le ''e-management public au Maroc : état des lieux et perspectives''.

    ''Le thème de cette rencontre est d'une grande actualité pour un Maroc résolument engagé sur la voie de l'ouverture économique où la performance et l'alignement sur les standards internationaux de la qualité est d'une importance capitale'', a indiqué M. Abderrahmane Seddiki, responsable de l'unité de recherche sur la gouvernance territoriale et le développement durable à la faculté de droit de Tanger.

    Une telle manifestation est l'occasion pour les chercheurs et experts d'évaluer les réalisations du Maroc en matière d'introduction des TIC dans les services du secteur public, évoquer les expériences des pays avancés dans ce domaine pour en tirer les meilleurs scénarii de développement de cet outil de performance et de compétitivité qu'est le e-management, a-t-il dit.

    Il a également affirmé qu'un rapport de l'ONU, paru en 2003, place le Maroc à la 64-ème position au niveau international en matière du e-management. Une place qui l'honore parmi les 191 pays considérés par ce classement, a-t-il souligné.

    Et de relever, toutefois, que le Maroc peut mieux faire compte tenu de son potentiel en ressources humaines qualifiées, de la capacité de formation des établissements techniques et de la rapide progression de l'accès aux nouvelles technologies de la communication grâce à des opérateurs performants.

    Pour sa part, Mme Laïla Zouak, de l'agence nationale de la réglementation des télécommunications (ANRT), a soulevé l'aspect juridique, notamment en ce qui concerne la valeur légale des documents administratifs via les portails Web des établissements et la sécurisation des échanges de données à travers les réseaux.
    La rencontre a été l'occasion de traiter des différentes contraintes à l'émergence et à la généralisation des e-services dans l'administration publique.

    MOTIVATION ET FORMATION

    Tout en affirmant que la question de la sécurité est fondamentale pour tout projet de e-services, l'intervenante a relevé que la législation actuelle souffre de plusieurs lacunes en matière de reconnaissance de la signature électronique, de la certification et encore plus en ce qui concerne les délits informatiques, communément désignés par ''cybercriminalité''.

    Un effort législatif a été mobilisé pour remédier à cette situation et encourager la généralisation de l'usage des TIC au sein des administrations en vue de dématérialiser les services et rendre les prestations accessibles par un simple ''clic''.

    L'intervenante cite notamment un projet de loi en cours d'adoption relatif à l'échange électronique de données. Cette mesure législative permettra de reconnaître la légalité du document électronique, de la signature électronique et des procédures de certification.

    Notant que le principe de la protection de la vie privée est reconnu par le dispositif juridique marocain, Mme Zouak a relèvé toutefois l'absence de textes particuliers concernant les différents types de violation de ce droit.
    Elle a indiqué, à ce sujet, qu'un autre projet de loi concernant ''la protection des personnes physiques dans le traitement des données à caractère personnel'' verra le jour prochainement pour combler ce vide.

    Dans la perspective de la protection des échanges de données via le Web contre les actes de piratage informatique, la nouvelle législation prévoit d'affecter ''le pouvoir d'enquête'' à une autorité qualifiée et en mesure d'instruire les délits high-tech, a-t-elle fait savoir.

    D'autres intervenants ont soulevé l'entrave de ce qu'ils ont qualifié ''d'analphabétisme technologique'', appelant à la généralisation de l'enseignement de l'informatique dans les écoles, à l'accompagnement des différents types de diplômes par des certificats en informatique et à la mise sur pied de formations à la carte au profit des employés des administrations.

    Pour Abdelhak Ezzine, responsable en génie informatique à l'ENSA de Tanger, il importe de ''casser le mythe de l'ingénieur'' et impliquer l'ensemble du personnel dans la gestion de tout projet d'informatisation.
    ''L'outil informatique est accessible à tout le monde à la condition d'une simple formation'', a-t-il affirmé.

    Pour venir à bout des réticences, il a préconisé un système de motivation à travers l'octroi de bourses de formation destinées à assurer la reconversion des fonctionnaires dans la gestion des systèmes informatiques.


    MAP
     
  2. raja_casa

    raja_casa دمعة و ابتسامة

    J'aime reçus:
    184
    Points:
    0
    Re : Le e-management, un outil pour promouvoir la transparence et l'efficacité

    Merci pour l'article, il est hyper intéressant.
    Espérons que les solutions débattues à Tanger seront réellement concrétisées dans l'administration marocaine et ne resteront pas sur le rapport du débat.
     
  3. HANDALA

    HANDALA Bannis

    J'aime reçus:
    91
    Points:
    0
    Re : Le e-management, un outil pour promouvoir la transparence et l'efficacité

    Pour accompagner tout developpement il faut bien penser à se moderniser, et je pense que notre administration a fini par comprendre l'enjeu.
     
  4. dealer

    dealer Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Re : Le e-management, un outil pour promouvoir la transparence et l'efficacité

    C'est une bonne initiative meme si elle est venue un peu tard, il y a l'office des douanes qui a deja commencé adopté ce type de technologie
     

Partager cette page