Le Facebook russe propose un job à Snowden "VKontakte"

Discussion dans 'Scooooop' créé par Goa2013, 2 Août 2013.

  1. Goa2013

    Goa2013 Accro

    J'aime reçus:
    486
    Points:
    63
    Le réseau social numéro un en Russie, VKontakte, a offert à l'ex-consultant des services secrets américains un emploi comme responsable de la vie privée.

    ImageUploadedByTapatalk1375480359.792785.jpg

    Edward Snowden durant l'interview dans laquelle il a dévoilé Prism. © Sipa
    Par Guerric Poncet

    Edward Snowden pourrait bien commencer à se construire une vie en Russie. Après avoir obtenu, jeudi, un asile temporaire d'un an sur le territoire de la Fédération, il a pu quitter l'aéroport de Moscou, dans lequel il était enfermé depuis le 23 juin, et se réfugier avec une représentante de WikiLeaks dans "un lieu sûr". Dans le même temps, Pavel Durov, le patron du "Facebook russe" VKontakte (ou "VK"), s'est offert un joli coup de pub en proposant un emploi à l'ennemi public numéro un de la Maison-Blanche.

    "Nous invitons Edward à Saint-Pétersbourg et nous serons comblés s'il décide de rejoindre notre équipe de développeurs", écrit l'opportuniste patron, relayé par un blog du New York Times. "Il n'existe aucune autre entreprise du Web en Europe qui soit plus populaire que VK, et je pense qu'Edward pourrait être intéressé par la protection de la vie privée de nos millions d'utilisateurs", écrit encore Pavel Durov, qui fait appel à une définition plutôt large de l'Europe. Il salue par ailleurs "l'homme qui a dévoilé les crimes du renseignement américain contre les citoyens du monde entier".

    Snowden devrait bientôt s'exprimer
    Edward Snowden est pourchassé par les États-Unis car il a dévoilé le programme de surveillance des internautes du monde entier par les services de renseignements de Washington : Prism. Parti de Hong Kong après son coup d'éclat, il avait été bloqué dans la zone internationale de l'aéroport de Moscou-Cheremetievo pendant plus d'un mois. Jeudi 1er août, la Russie lui a accordé un asile temporaire d'un an, avec autorisation de travailler, ce qui a provoqué la colère de Barack Obama.


    "Nous sommes extrêmement déçus que le gouvernement russe ait pris cette décision malgré nos demandes très claires, et légales, en public et en privé, de voir Edward Snowden expulsé vers les États-Unis pour qu'il réponde des accusations portées contre lui", a notamment déclaré le porte-parole de l'exécutif américain, Jay Carney. De son côté, Snowden devrait bientôt s'exprimer devant la presse. "Bien sûr qu'il va apparaître. Croyez-moi, il sait que la presse est intéressée", a déclaré jeudi son avocat.

    http://mobile.lepoint.fr/chroniqueu...e-un-job-a-snowden-02-08-2013-1710778_506.php
     

Partager cette page